Olivia joules ou l'imagination hyperactive

FIELDING, HELEN

livre olivia joules ou l'imagination hyperactive
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 02/06/04
LES NOTES :

à partir de
20,15 €

SYNOPSIS :

Olivia Joules : trente ans et des poussières. Profession : rédactrice beauté et depuis peu agent secret. Signes particuliers : corps parfait, tête bien faite, imagination « hyperactive » ! Des palaces de Miami à la soirée des Oscars, des eaux transparentes des Caraïbes au désert d'Arabie, Olivia défie les forces armées du terrorisme
avec une épingle à chapeau, un soutien-gorge à armature très spéciale et un instinct de conservation à toute épreuve. Un thriller irrésistible et sophistiqué, l'humour d'Helen Fielding en prime. « Si Bridget Jones a symbolisé le style de vie des années 90, Olivia Joules incarnera celui des années 2000. » The Times
5 personnes en parlent

Une parodie de "Bridget Jones" et de "James Bond" totalement invraissemblable. Une journaliste free lance rencontre un homme énigmatique qu'elle soupçonnne d'etre arabe et terroriste. Un attentat d'un bateau de croisière l'entraine dans des péripéties digne de James Bond. Espionnée par la Cia, le Mi6, elle deviendra une taupe pour déjouer un groupe terroriste d'Al-qaida voulant attenter aux cérémonies des oscars. Déjanté et loufoque mais peu crédible.

Virago
19/07/13
 

J'ai dévoré ce livre en quelques jours. Ce roman m'a offert beaucoup de divertissement. Olivia Joules est dotée d'une personnalité peu commune. Je me suis énormément amusée avec ce personnage. Même si l'intrigue est peu crédible ainsi que le dénouement, j'ai laissé de côté la réalité et me suis plu à voyager avec Olivia. Dans ce roman, on retrouve également les clichés de la culture anglaise et de la culture américaine. Le personnage principal est amené à fréquenter un monde de strass et de paillettes où se cache un mystérieux réseau dont elle ne tardera pas à déjouer les fils. Il y a du suspens et de nombreux rebondissements. La plume d'Héléna Fielding est acérée et très fluide. Je vous conseille vivement ce livre pour passer un bon petit moment de détente. Lilas

un flyer
24/10/12

Pourquoi Olivia n’est pas devenue ma copine Trop d’imagination tue l’imagination Pour commencer, je n’ai pas du tout accroché au personnage principal. Si au début Olivia m’est apparue comme une jeune femme drôle, fofolle et farfelue, elle a rapidement fini par m’agacer profondément. Exaspérante : voilà comment je la définirais. Ensuite, je n’ai pas été séduite par l’intrigue. Cette histoire de terrorisme mêlée aux histoires plus ou moins farfelues de notre héroïne, non vraiment j’ai trouvé ça trop improbable. Même en prenant l’histoire au deuxième degré. Enfin, j’ai été un peu déçue par l’écriture en elle-mêmeCe roman est très abordable et très facile à lire. Pas de phrases compliquées, pas de styles alambiqués…. Le problème, c’est que cette simplicité, qui aurait pu être un atout, rend cette histoire fade et sans envergure. Et forcément, ça ne m’a pas aidé à apprécier les aventures d’Olivia Joules. En conclusion J’ai un peu l’impression d’avoir perdu mon temps avec ce livre. Heureusement que je ne l’ai pas payé trop cher…

Nelcie
24/10/12
 

Le principe N°12. Rachel Pixley assiste au décès de sa famille, fauchée sous ses yeux par un chauffard. Devenue orpheline, elle abandonne son nom au profit de celui d'Olivia Joules, et met en place ses nouveaux principes de Vie :1. Pas de panique. On s'arrête, on respire, on réfléchit.2. Personne ne fait attention à toi; les autres sont égocentriques, tout comme toi.3. Ne jamais changer de coiffure avant un évènement important.4. Rien n'est jamais aussi génial ou aussi désastreux qu'on le croit. Relativiser.5. Ne pas faire aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse. Par ex. : ne pas tuer.6. Acheter une chose qui plait en y mettant le prix plutôt que la première camelote venue.7. Peu de choses ont vraiment de l'importance : en cas de doute, se demander ; "Est-ce que c'est vraiment important ?"8. La clé du succès, c'est de savoir tirer parti de ses erreurs.9. Etre honnête, sympa, aimable.10. N'acheter que les vêtements qui te donneraient envie de faire un petit pas de danse.11. Faire confiance à son instinct plutôt qu'à son imagination hyperactive.12. En cas de désastre, vérifier qu'il s'agit bien d'un désastre en procédant comme suit : a) Penser "Oh ! et puis merde", b) Essayer de voir le côté positif et, à défaut, le côté comique.Si aucune des méthodes ci-dessus ne donne de résultats, alors c'est peut-être un vrai désastre. Auquel cas, se reporter aux principes 1 et 5.13. Ne pas considérer le monde comme un lieu sûr où règne la justice.14. Accepter parfois de se laisser porter par le courant.15. Ne jamais rien regretter. Se dire qu'il n'aurait pas pu en être autrement; compte tenu de ce que l'on est et de l'état du monde à ce moment là. La seule chose que l'ont peut changer étant le présent, il ne reste plus qu'à tirer les leçons du passé.16. Si on commence à regretter une chose et à se dire "J'aurais dû faire ci ou ça...", s'empresser d'ajouter : "Oui, mais j'aurais pu me faire écraser par un camion, ou sauter sur une torpille balancée par les japonais."Et c'est en les suivant à la lettre qu'elle va se retrouver mêlée à une rocambolesque histoire, avec psychopates terroristes et gratin Hollywoodien... Le tout étant fort improbable, un sacré ton en dessous de Bridget Jones. Sylvie Sagnes

SagnesSy
23/07/12
 

Oui, je l'avoue, Bridget Jones était mon égérie et Tiffany Trott mon modèle. Cette lubie du roman-comédie m'avait un peu passé après une phase très très très intense à la fin de laquelle je me suis rendue compte que le schéma narratif était toujours le même : une nana, héroïne, somme toute basique, un peu dans le coup et mais quand même gaffeuse ; une peste de servie encore plus mignonne qui se fait tous les mecs que veut l'héroïne ; une copine ou une mère toujours présente, parfois trop - ça c'est pour la mère -, parfois juste comme il faut - ça c'est plus pour la copine... - ; un bellâtre beau comme un Dieu, riche, intelligent, ou du moins intelligent au début et de plus en plus bête au fil de l'histoire, ou méchant, au choix ; un autre mec pas trop moche de préférence, qui va courir après l'héroïne tout au long du livre pendant qu'elle même coursera le bellâtre avant de réaliser que le mec pas trop moche est carrément plus gentil, plus mignon, plus adorable, plus serviable et surtout beaucoup moins stupide que l'autre. Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.49 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : FRANCOISE DU SORBIER

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition