Ombres sur la prairie

BLIXEN, KAREN

livre ombres sur la prairie
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 23/06/95
LES NOTES :

à partir de
6,60 €

SYNOPSIS :

Près de trente ans après avoir quitté le kenya, karen blixen se souvient de sa ferme africaine et des gens qu'elle a aimés. Dans ces quatre nouvelles empreintes de nostalgie, oú l'on retrouve son style à la fois simple et évocateur, la romancière raconte farah, son domestique somali qui fut aussi son plus cher ami. il gérait son quotidien, connaissait ses pensées et ses projets et lui resta fidèle toute sa vie. elle se souvient aussi comment une lettre de remerciement qu'elle avait reçue du roi du danemark devint le talisman de la région ; il suffisait de poser le papier sur le corps blessé pour calmer
le malade. Avec ses modestes moyens, elle réussissait à guérir les habitants de la ferme qui venaient souvent la consulter et lui témoignaient une reconnaissance sans faille. enfin, dans son dernier texte, elle évoque son retour au danemark, oú elle commença à écrire des livres, avec succès, tout en continuant à garder des contacts épistolaires avec ses amis africains. Les lecteurs qui ont aimé la ferme africaine retrouveront dans ce recueil de nouvelles ce ton envoûtant, ce charme si particulier à karen blixen, et surtout cet amour inconditionnel et sans condescendance qu'elle portait à l'afrique.
1 personne en parle

Ombres sur la prairie de Karen BlixenDenys Finch Hatton, le Concerto pour clarinette, le survol de l’Afrique...Tous les fans d’Out of Africa connaissent ces images ainsi que celle de Karen Blixen, incarnée par Meryl Streep dans son plus beau rôle (enfin, d'après moi^^), le destin exceptionnel de Karen Blixen, née au Danemark en 1885. Rejetant un mode de vie bourgeois et linéaire, elle part s'installer en Afrique avec le baron Bror Blixen où elle reste de 1914 à 1931. Elle est obligée de quitter sa ferme africaine après avoir fait faillite et retourne au Danemark, mais elle reste fidèle à cette nation où elle aurait « désiré laisser ses os ».Si la biographie de Jean-Noël Liaut, Karen Blixen m'a montrée que sa relation avec Denys était largement moins idyllique que dans le film, elle m'a donné envie de me plonger dans son œuvre. Je lirai donc d'ici peu Les Contes d'hiver et pourquoi pas Les Contes gothiques, dont le titre m'attire beaucoup...La plus grande partie de la vie de Karen Blixen en Afrique est racontée dans La Ferme africaine et dans les Lettres qu'elle a échangées avec ses amis et sa famille ; Ombres sur la prairie constitue un prolongement de ces œuvres et régalera ceux qui rêvent de retrouver cet univers. Composé de quatre récits, ce recueil est un tissu de souvenirs, d'émotions, de réflexions anthropologiques, et d'érudition, liés par un fil parfois ténu mais toujours présent. Karen Blixen raconte les liens de confiance tissés avec ses domestiques et les tribus vivant sur « ses » terres, les échanges, les difficultés mais aussi les moments émouvants qu'ils ont pu partager et réussit à retrouver leurs traces vingt ans après son départ d'Afrique.Si certaines remarques peuvent surprendre le lecteur contemporain, par exemple sur les comparaisons qu’elle établit entre les différents peuples qu’elle rencontre et sa propre culture, il faut situer l’œuvre dans un contexte colonial, à une époque où les européens s’installaient en Afrique en conquérants, pour y faire fortune, parfois aux dépens de la population. Ce qui n’est finalement pas le cas de Karen Blixen qui s’est sincèrement intéressée au sort des peuples vivant sur ses terres, à leur santé, leurs coutumes, leur manière d’envisager le monde. En témoigne la première nouvelle, Ombres sur la prairie, où elle rend hommage à son domestique Farah et où on la voit soigner avec dévouement ses « gens ».Ma préférence va Barua a soldani, dans lequel elle raconte comment une lettre écrite de la main du roi du Danemark devient une sorte de talisman pour les gens qui vivent sur ses terres et permet d’apaiser les souffrances les plus terribles par le simple contact. Un mélange de réalisme, de réflexion et de poésie dans lequel elle révèle une grande humanité et beaucoup de sang-froid

LeCottagedeMyrtille
03/04/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.10 kg

Dans la même catégorie