On demande un cadavre

DARD, FREDERIC

EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 31/05/06
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une nuit d'hiver dans la lande anglaise, deux truands à la solde du mafioso Alfredo Seruti se rendent dans un cimetière pour y déterrer un cadavre récemment inhumé. À leur arrivée, stupeur : ils trouvent le tombeau vide. Le corps de Peter Lanshill, savant de renom mort par accident en nettoyant son arme, a disparu. Craignant la colère de leur patron, les truands rendent visite au gardien du cimetière en se faisant passer pour deux policiers. Ils apprennent qu'une belle et élégante dame, venue la veille dans une grande voiture bleue, a demandé des renseignements sur l'emplacement de la tombe pour s'y recueillir avant de repartir. Ils font remplir au gardien une fausse déclaration mettant en cause des visiteurs venus dans une voiture bleue pour l'agresser. Au terme de l'interrogatoire, ils
le tuent et placent la fausse déclaration sous son oreiller. Ils espèrent ainsi que la police retrouvera sans peine cette voiture bleue et sa belle propriétaireoe pour le plus grand avantage de leur patron. Qui est Peter Lanshill ? Pourquoi a-t-on fait disparaître son cadavre ? C'est dans une course-poursuite opposant le mafioso Seruti aux services secrets de Sa Majesté que nous loeapprendrons. On demande un cadavre a paru pour la première fois en 1951 aux Éditions Jacquier à Lyon dans la célèbre collection « la Loupe » sous le pseudonyme de Max Beeting. Après les récentes parutions des oeuvres de jeunesse de Frédéric Dard, les Éditions Fayard ont décidé de rééditer les titres de ces ouvrages policiers parus sous pseudonymes qui n'ont jamais été publiés jusqu'à ce jour.
2 personnes en parlent

Deux gangsters états-uniens travaillant pour un mafioso de même nationalité, Alfredo Seruti, doivent déterrer un cadavre fraîchement inhumé dans une paisible petite ville de la campagne côtière anglaise, pour récupérer un papier important pour leur employeur. Le souci est que lorsqu'ils arrivent au cercueil, eh bien, celui-ci est vide. Evaporé le macchabée ! Leur petite enquête les mène vers le sacristain, puis une jeune fille de bonne famille. Toutes leurs investigations semblent les mener sur des fausses pistes.Roman policier sans San-Antonio, mais avec des truands à la fois maladroits, chanceux, et pas totalement antipathiques. Frédéric Drad joue sur le contraste entre les truands Etats-Uniens et la société anglaise. Le légendaire flegme britannique est confronté à la nonchalance et à la familiarité des mafiosi, le langage policé des autochtones à l'argot nord-américain. Le livre étant largement dialogué, le contraste est saisissant dès les premières pages. Outre ces passages, Frédéric Drad décrit les lieux et les conditions atmosphériques (Royaume-Uni oblige !) dans un style beaucoup plus académique, ce qui prouve, s'il en était besoin qu'il savait aussi faire dans le roman classique.Dans son défi Daniel Fattore nous demande de parler de la saveur du langage de l'auteur ; j'en ai parlé un peu, mais étant donné que cette histoire se passe outre Manche, je ne peux comparer cette écriture à la gastronomie locale, loin d'être réputée pour son excellence. Alors dire de l'écriture de Dard qu'elle est bouillie ou à la menthe ne me parait pas significatif ; elle pourrait être étonnante, particulière, originale, singulière, bizarre, déconcertante ou troublante, autant de qualificatifs qui lui siéent à elle... comme à la nourriture anglaise ! Yv

Lyvres
24/03/14
 

C'est tout à fait par hasard que ce livre est arrivé entre mes mains et je n'avais plu lu de bouquin de Fréderic Dard depuis de nombreuses années.... et je dois dire que c'est plutôt une bonne surprise . Certes l'histoire ne vaut pas tripette : Steve et Buch deux malfrats mal dégrossis comme il se doit , sont expédiés nuitamment pour déterrer un cadavre et là surprise, la tombe est vide.... s'ensuit une enquête qui les mène sur la piste d'une chouette Miss aperçue la veille dans une rutilante voiture bleue . Mais alors, quel plaisir de retrouver l'écriture imagée et incisive de F Dard , émaillée de savoureuses expressions argotiques . Un univers à part qu'il fait bon redécouvrir. Comme le disait Jean Cocteau "Une écriture en relief qu'un aveugle pourrait lire avec la peau des doigts"

dvan
29/11/12
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.19 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition