On ne boit pas les rats-kangourous

NOLLET-E

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 19/08/09
LES NOTES :

à partir de
19,80 €
nos libraires ont adoré on ne boit pas les rats-kangourous

SYNOPSIS :

Un hameau perdu en plein désert, deux boutiques, l'épicerie de Monsieur Den et le café de Dan où tous les soirs les paumés qui y végètent se retrouvent et éclusent au comptoir. De ce pays, personne ne peut sortir. Willie, qui y est né et ne connaît rien d'autre, le sait mieux que personne. Mais vient le jour où le garçon de 25 ans
se pose la question, et rien ne sera plus comme avant. Ce premier roman au climat étrange, proche de l'imaginaire du Caldwell de la Grande Dépression, ou du Mc Carthy de la Route frappe l'imagination par son évocation de personnages déchus, au bout du rouleau, ou d'innocents magnifiques dans un nulle part aride, implacable et ordinaire.
Quelques maisons perdues au milieu du désert, leurs habitants et une route qui ne mène nulle part. D'où viennent-ils? Pourquoi sont-ils là? A quoi ressemble le monde au delà de cette fameuse route? Ceux sont les questions que se pose Willy, né dans ce hameau et seul à vouloir comprendre.
Un roman captivant.

pauline (lille)
Quelques maisons perdues au milieu du désert, leurs habitants et une route qui ne mène nulle part. D'où viennent-ils? Pourquoi sont-ils là? A quoi ressemble le monde au delà de cette fameuse route? Ceux sont les questions que se pose Willy, né dans ce hameau et seul à vouloir comprendre.
Un roman captivant.
Pauline ,
Librairie
(Lille)
2 personnes en parlent

Voilà un ouvrage ma foi bien étonnant. Un postulat intrigant, avec cet enfermement dans une cité désolée, une enquête menée par un des membres dont on sent qu'il n'est pas le gendre idéal, une folie collective qui trouve sa source dans la boisson et la claustration. Bref, Estelle Nollet met en place tous les ingrédients d'un roman efficace et prenant. S'ajoute à cela le mystère du titre, et on sent qu'on plonge dans un univers insolite. Alors, pourquoi n'est-ce finalement pas mon titre préféré de cette année (de peu, je dois bien l'avouer) ? À cause de la fin de l'intrigue, qui m'a laissé sur ma faim. Autant la fuite et l'opposition des deux camps est un élément qui donne un coup de fouet bienvenu à l'intrigue, autant l'issue finale est un poil décevante. Trop propre, trop jolie par rapport à tout ce qui a été raconté auparavant. Mais hormis cette petite retenue, On ne boit pas les rats-kangourous est un fichtrement bon roman.

Yohan59
07/01/13
 

Le style est très personnel, original et agréable, la galerie de portraits très réussie, l'intrigue se tient bien, même si le dénouement est un peu attendu. Au début, l'auteur prend son temps pour installer la situation, le style déroute un peu et peut sembler excessif. Puis, on entre dans cette fable, qui aborde de manière onirique et fantastique le thème de l'alcoolisme et on se laisse prendre par ces personnages et ses paysages... Un auteur à suivre.

Mariei
03/12/09
 

Format

  • Poids : 0.41 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition