livre ondine t.1
EDITEUR : TEQUI
DATE DE PARUTION : 03/05/00
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
13,00 €

SYNOPSIS :

Ondine et Chat. Deux caractères réunis par le hasard d'un accident. Deux mondes en contradiction qui se heurtent. L'égoïsme, et la générosité vécue jusqu'au bout ! Ondine, la danseuse, cultive naturellement le bon goût et mille qualités permises par sa remarquable éducation. Et Chat, chef scout posé et équilibré, porte en son coeur un drame. S'entraidant l'un et l'autre, ces deux jeunes gens vont-il percer le mystère que l'autre apporte
? Les obstacles ne manquent pas : préjugés et vanité dans le monde d'Ondine, blessure violente chez Chat... Voici le premier épisode d'une série captivante écrite par une jeune étudiante. Ondine, danseuse et cavalière, cultive naturellement le bon goût, mais elle souffre d'un mal mystérieux. Au hasard d'un accident, elle rencontre un chef scout, Chat : il porte un lourd secret. Préjugés, vanités... Vont-ils pouvoir s'entraider ?
1 personne en parle

Voilà le premier tome d’une série qui a bouleversé la fin de mon adolescence et que je n’ai jamais eu de cesse de relire depuis. Et voilà, que je viens de le dévorer, en moins de 24h, une nouvelle fois. J’ai certes toujours beaucoup aimé les « romans scouts », mais celui-ci tient une place particulière dans mon cœur. J’ai beau connaitre l’histoire par cœur, je m’y plonge toujours avec délices, trop heureuse de retrouver les personnages auxquels je me suis tant attachée au fil de mes lectures. Mais je sais aussi toujours que ce sera une lecture exigeante, car bien qu’il s’agisse d’une pure fiction, chaque page, chaque situation nous pousse à réfléchir, sur soi-même, sur sa Foi, sa vocation, les choix que l’on est amené à faire… Dès ma toute première lecture, j’ai été embarquée et bouleversée par ce roman. Je m’y retrouvais tellement, dans la solitude d’Ondine, dans ses interrogations…et aujourd’hui encore, à chaque fois, que je me plonge dans cette série, je découvre de nouvelles choses, un nouvel enseignement, de nouvelles pistes de réflexions, selon mon état d’esprit du moment. De même, je sais à chaque fois que j’ouvre un tome de cette série que cela ne se passera pas sans larme, mais ce n’est pas forcément sur l’intrigue que je pleure, mais sur moi-même ou plutôt sur ce que ce roman me dit sur moi-même, les échos que j’y trouve à mes propres interrogations.Alors bien sûr, le style est parfois maladroit ; on peut même repérer deux ou trois erreurs de cohérences, mais Laure Angélis n’avait que 20 ans quand elle a écrit ce premier roman et cela ne m’a de toute façon jamais bloquée dans ma lecture. Au contraire, cette jeunesse de l’auteur apporte une grande fraicheur et une belle énergie à ses ouvrages. Deux qualités qui permettent d’en percevoir avec plus d’acuité le fond, et d’accepter ce qu’il provoque en nous, les décisions et réflexions qu’il nous pousse à mener, sans que cela prenne un tour austère et moralisateur.De même, si l’on se penche sur les « défauts » de l’œuvre, certains trouveront certainement cet ouvrage caricatural, et bien je ne suis pas d’accord, certes personnages et situations sont archétypaux effectivement, mais aussi bien plus proches de la réalité qu’on pourrait le croire et puis on se retrouve ainsi tout de suite plongé dans le concret, les situations sont claires, à nous de faire des choix.Ce premier tome est celui du changement, de choix qui se présentent à la fin de l’adolescence. Etre jeune sans être insouciant, apprendre à être responsable…même si cela ne se passe pas sans heurts et rechutes, car ces héros sont fortement humains, ont le caractère bien trempé et doivent jongler avec leurs défauts, et un entourage qui ne comprend pas toujours leur démarche, d’autant plus qu’ils font le choix d’une voie bien ardue et qui peut semblée fort dépassée en cette fin de XXème siècle ! L’accident qui vient bouleverser l’ordre établi, permet cette réflexion et lance tout ce processus de changement qui s’opère en chacun d’eux. Aux héros et au lecteur de choisir la voie qu’ils veulent suivre. C’est aussi le tome de la rencontre, et comment ne pas tout de suite éprouver une profonde affection pour ces personnages : Chat, et toute la « tribu » Baillac, Claire, Rémi, Héron, Ondine et Frère Augustin. On a presque l’impression de faire partie de la famille, on est tout de suite pris dans le tourbillon de leur vies, pour notre plus grand bonheur. Ces amis là, bien que fictifs, sont précieux. On a envie de les voir progresser, de les accompagner, d’avancer avec eux. Et je peux vous garantir que c’est le sourire aux lèvres que vous refermerez ce premier tome, avec une seule hâte, vite découvrir la suite !Bref, un ouvrage qui restera toujours l’un de mes livres de chevet, que je rouvre souvent avec bonheur quand j’en ressens le besoin. Je vous le conseille très, très vivement, à condition d’aimer le style « signe de piste » (encore que j’aime « bof » ce qualificatif, qui ne rend pas justice à la diversité des œuvres de ce genre ; on est ici, dans quelque chose de beaucoup plus grave et mature que les Prince Eric, par exemple) et d’accepter de ne pas rester passif pendant cette lecture, mais de vous retrouver sans cesse interrogé sur vos propres choix de vie.

un flyer
22/10/10

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie