Orlando

WOOLF-V

livre orlando
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 05/05/82
LES NOTES :

à partir de
6,10 €

SYNOPSIS :

Virginia Woolf Orlando Orlando, ce sont les mille et une vies dont nous disposons, que nous étouffons et qu'Orlando seul libère, car il lui est donné de vivre trois siècles en ayant toujours trente ans. Jeune lord comblé d'honneurs, il est nommé ambassadeur en Turquie, devient femme et rejoint une tribu de bohémiens, puis retourne vivre sous les traits d'une femme de lettres dans l'Angleterre victorienne. Assoiffé de vie et de poésie,
à l'image de Virginia Woolf, Orlando traverse les siècles, accumule les sensations, déploie les multiples facettes qui composent notre être. La nature de l'homme et de la femme, l'amour, la vie en société, la littérature, tout est dénudé avec un prodigieux humour. Hymne à la joie, au plaisir, ce conte fantastique révèle que la pensée créatrice est bien « de tous les moyens de transport le plus divagant et le plus fou ! ».
2 personnes en parlent

Orlando est un jeune noble anglais ayant des velléités de gloire, notamment littéraires. Or cet homme va se retrouver transformée en femme et expérimenter une autre façon de vivre, tout en conservant son tempérament. Il s’adaptera à sa nouvelle situation de façon plutôt réussie. Homme ou femme, il donnera l’occasion à l’auteur de se livrer à une "étude psychologique", même si, pour ma part, j’ai surtout retenu les 1001 aventures que vivra le personnage sur 350 ans (c’est long…) et qui n’ont pas réussi à me passionner.Le plus intéressant dans ce livre, c'est encore le contexte dans lequel il a été écrit. En effet, il s'agit d'une biographie déguisée de Vita Sackville-West qui fut notamment l'amante de Woolf. Or cette dernière, fatiguée des infidélités de VSW, décida de "se venger" ou peut-être de se protéger en se tournant vers son point fort : l'écriture. En effet, grâce à ce roman elle put mettre sous cloche celle qu'elle aimait en la transformant en un personnage de fiction, un domaine qu'elle maîtrisait bien mieux que celui des relations humaines.Malheureusement, je n'ai pas retrouvé dans ce livre ce qui me plaît tant chez Woolf, à savoir son style. Il apparaît dans ses descriptions de la nature et vers la fin du roman mais le reste est plus banal.

mycupoftea
07/04/13
 

Woolf, un monument, comme ce livre. Peut être moins connu du grand public que Mrs Dalloway, ce roman n'en reste pas moins magnifique. On suit le héros/l'héroïne dans cette vis tri-centenaire. On suit ça multitude de pensées, sa vie, ses actes qui semblent toujours venir dans le soucis de combler un ennuis possible, d'empêcher le repos.Orlando est en quête de lui/elle même. Toujours changeant(e) il s'agit pour ce personnage de ne pas se perdre de vue, de se rappeler et d'évoluer dans un monde qui passe de la calèche à chevaux russe aux voitures qui vrombissent dans les embouteillages. Et puis l'amour (l'image subliminale de Vita Sackville-West saupoudre le roman) est aussi là, avec tout les bonheurs, mais surtout les soucis que cela implique. On se cache, on se cherche, on change, on se dissimule... on vit et on trépasse trop tôt à l'age de trois cents ans, car au fond, après tout ce que l'on à fait durant ces siècles, qu'a-t-on réellement fait?

gaut
16/04/12
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition