Oublier palerme

CHARLES-ROUX, EDMONDE

EDITEUR : GRASSET ET FASQUELLE
DATE DE PARUTION : 14/02/90
LES NOTES :

à partir de
7,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« D'un côté, Palerme, la Sicile de la poussière, de l'étouffement, de l'honneur, de la misère, des passions gratuites et violentes, de la mer. De l'autre, n'importe laquelle de nos métropoles de commerce, d'argent, avec leur façon de briser les vies par la hâte, la férocité. Et, voguant entre ces deux univers, d'une époque à l'autre, les émigrants, paysans ou seigneurs, nostalgiques ou avides de recommencer. Si ce roman nous apparaît aussi dense, riche, lourd de vraie vie et de tendresse, c'est qu'il a été écrit à côté des modes littéraires, en plein coeur des souvenirs et de l'imagination. » François Nourissier De l'Académie Goncourt « L'amour d'Edmonde Charles-Roux pour la Sicile, sa connaissance et son intuition du monde sicilien, de certaines
de ses réalités et de ses profondeurs historico-culturelles m'ont fait retrouver dans Oublier Palerme des thèmes que je poursuis dans ma tentative de brosser un portrait au cinéma du Sud de l'Italie. » Francesco Rosi Dès sa parution Oublier Palerme obtint le Prix Goncourt et connut un succès mondial. Depuis, Edmonde Charles-Roux a publié, entre autres, Elle, Adrienne, L'Irrégulière ou mon itinéraire chez Chanel, et dernièrement, Un désir d'orient - la jeunesse d'Isabelle Eberhardt. Provençale et fille de diplomate, Edmonde Charles-Roux, après une guerre brillante, s'est toujours consacrée aux métiers de l'écriture. Journaliste, écrivain (elle a été élue à l'académie Goncourt en 1983), elle partage son temps entre Paris et Marseille.
1 personne en parle

Je devais lire Oublier Palerme pour un challenge sur l'Italie, mais comme l'organisatrice a manqué de sérieux dans l'organisation de celui-ci le roman est resté deux ans dans la bibliothèque.J'ai eu du mal a rentrer dans le récit. Il y a d'abord une phase descriptive ou Gianna fait l'état de son opposition a Babs, le récit du superficiel, de la vacuité de certaines femmes.Le récit devient plus prenant, plus intéressant à partir du moment où elle rencontre Carmine. Elle va entamer le récit de siciliens qui préfèrent partir dans l'inconnu plutôt que de rester dans leur misère.Au delà de ses origines siciliennes, Carmine peut être vu comme l'archétype de l'immigré. Avec de la volonté et une bonne part de chance, il réussit a faire quelque chose de sa vie. Mais lorsqu'il veut retrouver ses origines avec un voyage en Sicile, il prend la réalité en pleine face. Les autochtones le voient que comme un Américain, une source d'argent et sa femme, comme une prostituée.Avec ce roman Edmonde Charles-Roux s'interroge sur la recherche de l'identité des immigrés, sur la difficulté à se trouver une place dans la société d'accueil ou dans le pays d'origine.

Chiwi
18/10/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.30 kg