Oublier palerme

CHARLES-ROUX, EDMONDE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 08/01/75
LES NOTES :

à partir de
7,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Edmonde Charles-Roux Oublier Palerme Babs est une jeune femme comme il en existe beaucoup, à New York, dans la presse féminine. Rédactrice à Fair, un magazine de grand prestige, Babs ne semble se soucier que de sa réussite professionnelle. Etre efficace est sa préoccupation constante, aussi navigue-t-elle avec succès dans un petit monde journalistique où l'arrivisme est l'unique loi. Société redoutable aux yeux de Gianna Meri, une amie de Babs, elle aussi rédactrice à Fair, une jeune Palermitaine qui a quitté sa ville et son île écrasées sous les bombardements et les horreurs de la guerre de 1944. Gianna, comme beaucoup de Siciliens et de Siciliennes, est venue à New York refaire sa vie. Mais la société new-yorkaise l'épouvante et elle ne réussit pas à se couper de son passé. Sa rencontre avec Carmine
Bonnavia, lui aussi Sicilien et fils d'émigré, donne au séjour américain de Gianna une dimension nouvelle, bien que Carmine comme Babs n'ait d'autre désir en tête que celui de réussir une carrière politique. Il vise la mairie de New York. Pense-t-il parfois à la terre de ses ancêtres ? Cette Sicile lointaine est-elle encore un peu sa patrie ? Carmine le dénie et affirme qu'il n'a d'autre patrie que l'Amérique. Mais Palerme est de ces Atlantides qui se laissent difficilement oublier et la suite de ce roman le prouve amplement. Un jour, après son mariage avec Babs, tout bascule pour Carmine Bonnavia et la Sicile parviendra à reprendre ce fils perdu. Fresque colorée, puissante, véritable chant de l'exil sicilien, Oublier Palerme, premier roman d'Edmonde Charles-Roux, a obtenu le prix Goncourt en 1966.
1 personne en parle

Je devais lire Oublier Palerme pour un challenge sur l'Italie, mais comme l'organisatrice a manqué de sérieux dans l'organisation de celui-ci le roman est resté deux ans dans la bibliothèque.J'ai eu du mal a rentrer dans le récit. Il y a d'abord une phase descriptive ou Gianna fait l'état de son opposition a Babs, le récit du superficiel, de la vacuité de certaines femmes.Le récit devient plus prenant, plus intéressant à partir du moment où elle rencontre Carmine. Elle va entamer le récit de siciliens qui préfèrent partir dans l'inconnu plutôt que de rester dans leur misère.Au delà de ses origines siciliennes, Carmine peut être vu comme l'archétype de l'immigré. Avec de la volonté et une bonne part de chance, il réussit a faire quelque chose de sa vie. Mais lorsqu'il veut retrouver ses origines avec un voyage en Sicile, il prend la réalité en pleine face. Les autochtones le voient que comme un Américain, une source d'argent et sa femme, comme une prostituée.Avec ce roman Edmonde Charles-Roux s'interroge sur la recherche de l'identité des immigrés, sur la difficulté à se trouver une place dans la société d'accueil ou dans le pays d'origine.

Chiwi
18/10/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.21 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition