Pages du journal de la reine victoria

REINE VICTORIA

livre pages du journal de la reine victoria
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 02/10/08
LES NOTES :

à partir de
18,20 €

SYNOPSIS :

Tout au long de sa vie, la reine Victoria (1819-1901) a tenu un journal, sensiblement remanié et élagué après sa mort par sa fille cadette, la princesse Béatrice, soucieuse de bienséance. Les premières décennies du règne ont cependant été préservées, comme ces pages où Victoria évoque le séjour qu'elle effectue à Paris en 1855, à l'occasion de l'Exposition universelle. Celle qui n'est pas encore la vieille douairière grand-mère de l'Europe mais une jeune reine curieuse et pleine de vie décrit le Paris que remodèle Haussmann, relate les cérémonies et les réceptions données en son honneur, campe les personnages du
second Empire qu'elle croise, révèle ses conversations avec Napoléon III et Eugénie, décrit les lieux où elle passe avec une attention portée au détail et une spontanéité pleines de charme. Ce texte, jusqu'à présent inédit en français, est aujourd'hui conservé dans les collections de la reine, à Windsor Castle. Il apporte des lumières originales sur un moment des relations franco-britanniques, l'histoire diplomatique et celle de Paris, la question du goût et la figure d'une reine qui a fasciné son siècle avant de subir l'ironie dévastatrice d'un Lytton Strachey et de se figer en une icône du conformisme puritain.
1 personne en parle

Il se peut qu'il soit court, mais j'ai adoré. Je suis fan de la reine Victoria et de son époque, la lire (même si je suis certaine que le journal fut remanié) était très instructif sur le Paris de 1855. Elle décrit ce qu'elle voit et ce qu'elle entend, donne ses idées, émet des jugements artistiques intéressants. Je l'ai lu pour plusieurs raisons, parce que c'était la reine Victoria, mais pas seulement. Je travaillais en exposé sur le château de Saint-Cloud et ses descriptions m'ont beaucoup aidé pour situer les pièces ou les changements opérés sur la demeure du frère de Louis XIV. De plus, étant en histoire de l'art, ses réflexions sur l'art et ses visites sont aussi déroutants que le personnage. Elle est déçue ne pas avoir visité le Louvre plus minutieusement, car elle admire les trésors qui y sont déposés. On est très surpris de la voir aussi peu parler de Versailles, mais est-ce que les autres lignes ont disparues ou bien a-t-elle tout simplement pas eu le temps de mieux décrire le palais. Cependant, elle semble enchantée par les jardins de Versailles, elle emploie régulièrement les mots magie et beauté. Ce qui m'a étonnée, ce sont les mauvais points qu'elle distribue à la Sainte Chapelle de saint Louis (Louis IX) et à Notre-Dame de Paris, décrétant qu'il n'y avait rien ou très peu à voir. Quand on sait que la reine était une grande fan de militaires et de défilés, il n'y a rien de surprenant à la voir décrire dans les moindres détails les tenues et les défilés. Cet élément peut être déroutant pour quelqu'un qui ne connaîtrait pas Victoria, mais même moi qui le savais, ces moments m'ont tout de même amusée. La personnalité même de la reine ressort de plein fouet de ce livre. Il est rapide à lire, les 155 pages passent rapidement, on peut même le lire en une journée, même si je l'avoue, il faut connaitre les tournures de phrases et certains mots de vocabulaire. Le livre est bien présenté, clair et aéré et je dois dire que la couverture simplifiée est très belle. J'aime bien l'esthétique de ces quelques pages du journal. Après, il est vrai qu'elle se doit d'expliquer qui elle a rencontré, ce qu'il fait dans la vie, comment ce personnage est habillé et ce que ces passages pourraient s'avérer long et peu intéressants. Cependant, pour ma part, j'ai bien aimé ces moments qui nous permettent de mieux comprendre l'entourage de la reine lors de son séjour et diversifier son vocabulaire si un jour on souhaiterait écrire un livre sous cette période (oui, oui, j'ai cette idée...) En conclusion, je le conseille à ceux qui désirent en apprendre plus sur cette reine, sur sa personnalité, sur le Paris de 1855... Même pour l'art (l'histoire de l'art) ce livre est intéressant. Il se lit avec facilité et j'en garde un souvenir riche qui me donne envie de le relire.

Ewylyn
10/03/14
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.21 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : OLIVIER GABET