Papa-longues-jambes

WEBSTER, JEAN

livre papa-longues-jambes
EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 15/03/07
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
7,30 €

SYNOPSIS :

Un bienfaiteur, qui désire rester anonyme, offre de t'envoyer à l'université. En échange, tu lui écriras chaque mois une lettre donnant des détails sur tes études et ta vie là-bas, une lettre comme tu en écrirais à tes parents, s'ils vivaient encore. Pour Judy Abbott,
jeune orpheline élevée entre les murs d'un respectable et ennuyeux foyer, la proposition est aussi surprenante qu'inespérée. Elle accepte de bonne grâce de se plier aux exigences de son mystérieux tuteur auquel elle a donné le surnom affectueux de Papa-Longues-Jambes.
3 personnes en parlent
Bravo a l'auteur , l'histoire est très passionnante. D'habitude je ne lis pas des histoires de ce genre littéraire, mais cette histoire m'a beaucoup plus ! Lisez le vite !
Camille62

Jerusha Abbott est orpheline et son univers se limite à l’orphelinat et à l’école de la ville. Alors, quand un bienfaiteur de l’orphelinat lui propose de l'envoyer à l'université pour 4 ans, elle saute de joie. En échange, elle devra lui adresser chaque mois une lettre sans espérer recevoir de réponse. Ne connaissant que la silhouette de son bienfaiteur, elle décide de l’appeler Papa-longues-jambes. Elle va se confier à lui et lui faire part de sa vie quotidienne. Elle va se lier d’amitié avec deux jeunes filles de la bonne société Sally McBride et Julia Pendleton. Jerusha/Judy se lie également d’amitié avec Jervis Pendleton, l’oncle de Julia. Il s’agit, exception faite du premier chapitre, d’un roman épistolaire d’un genre un peu particulier : la correspondance entre Judy et son mystérieux donateur est à sens unique. On découvre donc l’histoire uniquement par les yeux de l’héroïne.J’ai adoré ce roman. Judy est un personnage attachant et très humain dans lequel on peut s’identifier facilement. C’est également un personnage qui évolue : jeune fille dépendante au départ, elle va réussir à devenir une jeune femme indépendante qui arrivera à se soustraire à l’autorité de son bienfaiteur. On découvre également la vie dans un lycée de jeune fille. J’aurais aimé que cet aspect-là soit un peu plus développé et moins artificiel : on a l’impression que l’héroïne fréquente un pensionnat de jeune-fille où tout le monde s’entend parfaitement et où il n’y a jamais de soucis. De plus, quand Judy et ses amis se rendent à New-York, l’héroïne ne nous parle que de vêtements et de chapeaux. Malgré cela, on ne s’ennuie jamais en lisant : Judy possède beaucoup d’humour et ses lettres ne sont jamais ennuyeuses. La fin est assez prévisible mais cela n’enlève rien à son charme et je suis assez frustrée que la suite de ce roman n’existe qu’en anglais.

abo2008
04/12/13
 

J'ai lu à l'âge adulte, dans le cadre professionnel, ce classique de la littérature jeunesse. Une charmante orpheline vit dans un orphelinat bien après l'âge normal. Elle y est tolérée lui dit-on, exploitée en fait ! Un jour cependant, un mystérieux donateur, dont elle n'aperçoit que l'ombre, propose de lui offrir ses études. La jeune fille découvre une vie plus douce dans une pension avec des amies de son âge mais toutes fortunées ! Elle s'acquitte avec plus ou moins de plaisir de son unique devoir envers son mystérieux bienfaiteur : lui écrire une fois par mois. ce dernier s'obstine à garder l'anonymat. C'est un peu cousu de fil blanc pour un adulte mais pour les élèves de 4ème pas tant que ça ! Les jeunes filles apprécient même si elles sont un peu décontenancées par la forme épistolaire du roman qu'elles jugent long. Je n'ai, pour ma part, pas boudé mon plaisir !

nanettevitamines
07/06/13
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 12.40 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie