Parking

BON, FRANCOIS

EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 12/03/96
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook
1 personne en parle

François Bon met ici en scène l'histoire la plus banale qui soit, celle d'un homme qui abandonne femme et enfants pour l'illusion d'une vie meilleure. Après quelques mois d'errance il se fixe comme gardien de nuit, dans un parking. Ce texte magnifique a été composé suite à la commande d'un monologue pour la télévision, le thème, très vite, s'est imposé à l'esprit de l'auteur. L'amorce même du livre est très belle, à l'image du texte lui-même : « Le malheur humain a figure de carnaval, il aime à coudre ses oripeaux sur la même frange peu nombreuse de la race : rancune, à l'encontre de ceux qui ont baissé la tête... » (p. 9)Réquisitoire et plaidoyer d'une mère et d'une femme, venue régler ses comptes avec celui qui a abandonné sa fille. Cet homme est la cause d'un drame familial, lui qui pensait mériter mieux que cette vie terne qui se promettait à lui. « Tout ce que tu savais faire c'était d'allumer ta télé et de te planter là, parce que ça colmatait tellement bien ce qu'on n'arrive plus à se dire. Tu en étais venu même à t'intéresser aux sports, suivre ces matchs de foot prévus pour. » (p. 15) Le monologue de cette femme est très émouvant, il est suivit d'un petit texte qui s'intitule « Comment Parking et pourquoi », dans lequel l'auteur revient sur la construction de ce petit texte et les circonstances qui l'ont amené à l'écrire. Réflexion sur l'architecture, les lieux souterrains comme le parking ou la cave, sur la littérature avec Sophocle, Rabelais ou Cervantes, « Parking est un petit livre très complet. L'auteur s'explique sur les trois hypothèses de lecture qui se juxtaposent à mesure que se déroule le monologue. Le procédé utilisé s'inspire de la mécanique des fluides, appliquée à la littérature, François Bon détaille les différentes phases de rédaction. Il a eu ainsi recours a des fragments tirés de tragédies grecques qu'il relit tous les matins, ce qui explicite après coup le caractère incantatoire de ce texte. Enfin ce livre se termine sur une version théâtralisée, prévue pour trois acteurs : le texte se partage ainsi entre le témoin, la mère et la fille. Extrait : "Le monde des images à passivement consommer, les écrans récupérant jusqu'à l'inondation un mode traditionnel de récit que la littérature a laissé pour compte [...], et la massive disproportion de savanteries où sous prétexte de sciences humaines tout s'écrit dans une moulinette barbare, ont rongé dans la piste anciennement dévolue au dire littéraire" (p. 60)

sovane
10/12/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.50 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition