Pars avec lui

LEDIG, AGNES

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 07/04/16
LES NOTES :

à partir de
6,95 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Ils s'appellent Roméo et Juliette. Comme s'ils étaient prédestinés. Mais c'est à eux d'écrire leur histoire, en dépit des accrocs, des cahots et des heurts. Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres. Elle est infirmière. De celles
pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse. Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu'envers et contre tout être heureux ce n'est pas regarder d'où l'on vient, mais où l'on va.
14 personnes en parlent

De manière tout à fait inattendue, j'avais bien aimé le précédent ouvrage d'Agnès Ledig " Juste avant le bonheur ". C'est donc avec un bon à priori, et passant outre cette couverture fleurant l'eau de rose et ce titre très Marc Lévy, que je me suis plongé dans "Pars avec lui".Je ne sais pas si c'est une question de moment ou de pensée positive, mais, je l'avoue les cents premières pages m'ont emporté. Je me suis laissé embarquer dans cette rencontre hautement improbable de Roméo, pompier ayant fait une chute du haut de sa grande échelle avec Juliette, l'infirmière qui va s'occuper de lui dans le service de réanimation. Il fallait oser. Agnès Ledig l'a fait et ça passe. En quelques chapitres courts, elle plante le décor, présente ses personnages, les enveloppe dans une réalité teintée d'entraide et de bons sentiments, flirte avec les grosses ficelles mais sans jamais être lourde, car mêlées avec un regard assez pointu sur le quotidien. C'est léger mais finalement tellement plein de bon sens et d'humanité que l'on a envie de poursuivre la lecture. J'ai été touché car c'est écrit avec sincérité et avec la verve des conteurs de talent.Et puis, petit à petit, la magie opère de moins en moins. Les personnages, taillés d'un seul bloc, finissent par aller là où l'on pense. Ils sont tous bourrés de bons sentiments. Ils peuvent avoir un peu fautés, ici s'être tapé tous les gars du collège pour le personnage de la soeur adolescente de Roméo, la vie les redirigera vers un chemin plus calme, parfois faussement provocateur. Ils ont tellement d'amour et de tendresse en eux qu'il est évident que, malgré quelques embûches ( c'est normal, on est dans un roman), la vie finira par être bonne fille. Au milieu de cet océan de bons sentiments, il y a un peu de noirceur, un compagnon ignoble, la perte d'un enfant, le suicide d'un aïeul, mais cela ne suffit pas à rendre le livre vraiment profond. On est dans un parcours balisé et un peu trop convenu, contrairement à son précédent roman où, justement, les mêmes bons sentiments irriguaient les pages mais où les personnages ne se dirigeant jamais là où l'on pensait...La fin sur le blog

pilyen
05/11/14
 

Happé dès la première page, ce troisième roman parle cette fois des relations entre les êtres humains.Frère et soeur ayant un début de vie difficile à cause de leurs parents.Couple homme/femme, où l'homme est macho, violent, jaloux, possessif alors que sa femme à le coeur sur la main et ne demande qu'à aimer son prochain.Relations de travail amicales ou tendues.Histoires d'adolescents où pour "paraître" aux yeux des autres, ils sont prêts à tout.Et l'étape ultime, les retraités en maison de retraite. A moitié sourd, quand ça les arrange et cancanant sur des choses qui ne les concernent pas forcément.Bref Agnès Ledig a le don de si bien d'écrire ses personnages, qu'on les déteste ou on les aime en quelques mots seulement.

bbpoussy
23/07/17
 

Encore un livre que j'ajoute à ma liste de coup de cœur.Agnès Ledig est LA grande découverte littéraire pour moi cette année et je compte bien continuer à la lire.S'est encore un roman très humain que j'ai découverts avec bonheur. Deux personnages attachants, une belle rencontre et beaucoup d'amour. Mais ce n'est pas un roman qui décrit la vie en rose bien au contraire. Les personnages font face à plusieurs épreuves de la vie. Roméo le pompier qui tombe du 8ème étage et se retrouve hospitalisé alors qu'il est le tuteur de sa petite sœur et qu'il ne veux pas qu'elle retourne en foyer. Juliette infirmière dévouée qui vit avec un homme qui la rabaisse et la maltraite. Pourtant elle essaye d'avoir un enfant avec lui et espère se marier un jour. Comme dans ces deux autres romans mes émotions ont été misent à rude épreuve. Agnès Ledig sait me faire passer du sourire aux larmes en quelques chapitres. La vie de Juliette est poignante et l'auteur décrit bien le côté psychologique dans les différentes situations. Il y a aussi les personnages secondaire de guillaume (ami infirmier de Juliette), Vanessa (la petite sœur de Roméo) et Malou (la grand mère de Juliette) qui ont un rôle important et que j'ai eu le plaisir de voir évoluer au court des pages. Je me doutais à chaque fois de ce qui allait arriver mais ça reste une lecture agréable que je recommande fortement !Vivement le prochain roman d'agnès Ledig ! emi25

emi25
12/09/15
 

C’est cousu de fil blanc….. Jusqu’à un certain point. A un moment, le récit nous échappe, et rien de ce qui était prévisible ne se passe.C’est gentil, ça finit bien, ou presque, mais j’adore.En peu de mots, l’auteur sait susciter des émotions.L’histoire se déroule dans des paysages merveilleux, les caractères sont tranchés, les personnages prévisible, mais j’ai toujours autant de plaisir à lire cette auteure.L’image que je retiendrai :Celle de Juliette se jetant contre un arbre après avoir échappé à l’effondrement du magasin de bébés dans lequel elle était. Alex-Mot-à-Motshttp://alexmotamots.wordpress.com

AlexMotaMots
03/09/15
 

Il ne faut pas se leurrer ce roman à tout de la romance sirupeuse mélodramatique : des personnages cabossés par la vie qui ne le méritent pas, des scènes chocs destinées à faire pleurer dans les chaumières, des rebondissements pas si inattendus que ça…. Sauf que oui ça marche ! et même plutôt bien. On se prend facilement au jeu car les émotions suscitées par ce roman sonnent justes et semblent difficilement concevables autrement dans de telles circonstances.Derrière cette romance se cachent également des leçons de vie revigorantes, de celles qui vous donnent d’avancer même si le quotidien n’est pas toujours tendre.C’est un roman, parfois assez dur (surtout les scènes de violence conjugale), qui touche en plein cœur et qui nous montre que le bonheur commence d’abord par le respect de soi et des autres.

MarieFleur
03/06/15
 

C'est avec une grande facilité que je me suis laissée prendre aux jeux des différents personnages. L'écriture d'Agnès Ledig est fluide, de nombreux chapîtres assez court dans l'ensemblerythment le livre de façon efficace et l'on n'est jamais perdu.J'ai suivi les personnages en étant au diapason émotionnel avec eux, chacun a ses blessures et ses joies.En fait ils sont terriblement humains et font ressurgir en moi un éventail d'émotions.J'ai été attentive à la façon de nous faire passer différents messages, celui de la bienveillance ,celui de la violence faite aux femmes, celui de la reconstruction quoi qu'il en coûte est très fort. Il y a l'espoir qui sous tend la trame du livre et nous promets des lendemain meilleurs.J'ai aimé la page " Trois ans plus tard " qui permet à la lectrice que je suisde poursuivre un bout de chemin avec des personnages bien attachants.C'est un livre qui m'a marqué par sa simplicité narrative, il m'a fait du bien .On le sait la vie n'est pas facile et pour certain elle est carrément difficile mais ici il est question d'amourde bienveillance et de soutient sans faille . Que des bonnes choses à se mettre sous la dent.A lire sans modération ...

lalitote
06/03/15
 

Chacun ses « doudous », on a besoin, parfois de les ressortir lors d'un coup de blues ou d'un passage à vide.Les livres d'Agnès Ledig sont comme ça.Ils mettent en scène des cabossés de la vie, qui sont malheureux et parfois maladroits mais il y a toujours une rencontre qui va les aider à s'en sortir et cela fait du bien de lire des récits comme ceux-ci.Ce dernier roman ne déroge pas aux habitudes de l'auteur. C'est écrit dans un style assez simple, fluide, avec de temps à autre, des phrases « choc » histoire de vous faire, si besoin est, une piqûre de rappel, des fois que vous ne sachiez plus que, malgré tout ce qui peut sembler triste ou moche, la vie est belle et vaut la peine d'être vécue.Sous des dehors légers, des sujets graves sont abordés mais l'auteur choisit volontairement de les effleurer, d'en parler sans développer, le but n'étant pas de faire une étude sociologique. Mais elle les évoque parce que, malheureusement, cela aussi fait partie de la vie.J'ai lu ce roman à un moment où j'en avais besoin et il m'a fait trouver les heures moins longues et fait du bien, je n'en demandais pas plus.

Cassiopea
14/02/15
 

Je suis un peu ennuyée d'émettre un avis après les critiques élogieuses déjà postées. heureusement qu'existent les bibliothèques, ce qui permet de se tromper de lecture à peu de frais! C'est mon cas avec ce livre qui dégouline de bons sentiments et de niaiserie .C'est peut-être un roman de plage, vite lu, vite oublié. D'autre part, de 350p , on peut les réduire à 200,tant les chapitres courts laissent de pages blanches. Bref, je me suis simplement trompée de lecture.

Salina
10/02/15
 

Juliette est infirmière en réanimation quand elle rencontre Roméo, un jeune pompier, qui vient d'avoir un très grave accident. Elle va redonner espoir et énergie à ce jeune homme et quelques années plus tard, ce sera lui qui volera à son secours quand elle sera au plus mal. Ce roman d'Agnès Ledig est d'une lecture facile, il est léger et divertissant et se lit vite. Je pense qu'il s'adresse plutôt à un lectorat féminin. Personnellement j'ai plus apprécié la 2ème partie du roman que j'ai trouvée plus émouvante et qui m'a fait plus vibrer. Les personnages sont attachants, on se reconnait en Juliette qui n'ose pas dire non à celui qui partage sa vie allant par ce fait à mettre son existence entre parenthèses. C'était une lecture agréable comme l'était celle de "Juste avant le bonheur".

prune42
14/12/14
 

Ce roman ressemble à un roman de Gavalda (notamment Ensemble c’est tout), avec une touche plus dure de par les thèmes abordés : les violences conjugales (Laurent est un mec odieux), le harcèlement moral, les accidents, les difficultés à avoir un enfant, les traitements, les fausses couches… Mais pour moi c’est un gros coup de cœur tout de même. J’ai certes déjà lu ce genre de roman, ce genre d’histoire avec des personnages perdus, au bout du bout, que l’on regarde de loin chuter encore un peu plus, puis se relever finalement. Ce genre de roman avec des personnages auxquels on s’attache immédiatement et qui cumulent les difficultés, les obstacles, les problèmes, les combats à mener. Je pensais très souvent à eux quand je ne lisais pas, et cela ne m’est pas arrivé à ce point depuis longtemps. On peut trouver parfois que l’auteur en fait trop, que le sort s’acharne de manière démesurée et écœurante sur les personnages. Parfois on s’attend même à certaines réactions, à certains évènements dans les pages suivantes, et tout se passe bien comme on l’avait pressenti. Mais, malgré tout, j’ai lu, j’ai bu chaque mot, chaque phrase de ce roman qui nous décrit des existences bousculées, malmenées. Un grand roman qui donne encore plus envie de profiter de chaque instant. A lire absolument ! http://blogaelle.wordpress.com/

GaL7
12/11/14
 

Il y a beaucoup de douleurs mais aussi de petites joies et de grandes victoires. Plusieurs intrigues s’entremêlent autour de Roméo et Juliette. Même si je les ai trouvées un peu grosses pour certaines, je me suis laissée bercée par les mots d’Agnès Ledig, des mots simples, plein de douceur malgré les aléas de la vie, et surtout très réalistes. Voilà encore un point qui me plait dans ses romans : cette manière d’évoquer le quotidien et l’humain de façon juste, c’est plein de bons sentiments mais jamais mièvre. On se retrouve forcément en l’un ou l’autre des personnages à un moment de leur vie ................. Stéphanie Plaisir de Lire

Roméo est pompier professionnel et en voulant sauver la vie d'un enfant, il fait une chute de 8 étages. Gravement blessé, il est se retrouve au service de réanimation où Juliette est infirmière de nuit. Grâce à une main tendue, elle sera la première à le rassurer et à lui donner le courage de se battre pour vivre. Roméo est le tuteur de Vanessa, sa petite sœur adolescente, cloué sur son lit d'hôpital, pas facile de jouer ce rôle de grand frère. Juliette essaye depuis longtemps d'avoir un enfant, son compagnon ne l'aide pas beaucoup en étant sec et humiliant. Heureusement, il y a Guillaume, son collègue infirmier-pâtissier devenu soutien et confident et Malou, la grand-mère de Juliette, qui veille sur sa petite-fille... Une histoire bouleversante, très actuelle, j'ai lu ce livre d'une traite car je n'avais vraiment pas envie de quitter en route tous ses personnages touchants et émouvants.

Aproposdelivres
09/11/14
 

Roméo, pompier professionnel, chute du 8ème étage en tentant de sauver la vie d'un enfant. Juliette, (dès lors vous aurez noté que Roméo et Juliette, quand même, il fallait l'oser) est infirmière en réa, malheureuse dans son couple, et en mal d'enfant, peu soutenue par son conjoint dans sa démarche de procréation médicale assistée. C'est Juliette qui va s'occuper de Roméo... Mais comme la vie n'est jamais simple, il y a aussi Vanessa, la petite sœur de Roméo, perdue sans son grand frère qui est aussi son tuteur, et qui est donc recueillie par des collègues plutôt que d'être placée. Il y a Guillaume, le collègue de Juliette, qui cache bien des tourments derrière ses pâtisseries, et des grands-parents, des collègues, des hasards qui vont s'entrecroiser.Alors, pars avec lui ? Oui. Mais non. Mais oui quand même ? ça dépend de ce que vous attendez d'un roman.Ce qui m'a vraiment énervée : le côté larmoyant et trop prévisible (alors elle écrit ça, donc il va se passer ça, bingo quelques pages plus loin, le lecteur ayant toujours une longueur d'avance sur le récit, ça perd de son intérêt), les entrecroisements trop artificiels (les rencontres entre les grands parents respectifs notamment et tout ce qui en découle), les gentils trop gentils et les méchants trop méchants, la fin toujours aussi évidente, la couture de l’ensemble à fil ultra-visible …Ce qui m'a plu quand même : ça marche, on va au bout, on verserait même une larmichette, parce que l'empathie face à son prochain, la sensibilité, l'humain, tout ça ça fait du bien quand même. Que l'intériorité des personnages est bien décrite. Et qu'on a beau tomber on se relève toujours, et d'autant mieux quand il y a quelqu'un pour vous tendre une main. (Mais faut-il en faire des romans ou des essais posant réflexion sur les différents aspects des métiers de la santé ?)Alors une fois de temps en temps pourquoi pas, si vous voulez qu'on vous prenne par la main et qu'on vous conte une belle histoire qui fait mal pour bien finir, foncez. Laure

Jdhelene
31/10/14
 

J’ai lu il y a quelques mois, le second roman d’Agnès Ledig : Juste avant le bonheur, et j’avais eu un gros coup de cœur pour cette lecture. Alors quand j’ai entendu parler de son prochain livre, je n’ai pas attendu très longtemps avant de me le procurer, puisqu’il a rejoint ma bibliothèque dès le jour de sa sortie.Roméo, pompier professionnel, vient de faire une chute du 8ème étage dans l’exercice de son métier. Il arrive dans un sale état aux services réanimations de l’hôpital. Quand il reprend tant bien que mal connaissance, il ne sent plus son corps, ou plutôt, il ne sent que la douleur. Il comprend rapidement qu’il va devoir luter pour survivre et retrouver toutes ses capacités. Il a la charge de sa petite soeur Vanessa, quatorze ans, une adolescente rebelle, mais surtout très fragile.A son chevet, il y a une infirmière, Juliette, qui va devenir son rayon de soleil. Elle lui donne du courage, toujours souriante. Mais derrière son sourire, Juliette cache un regard parfois triste et mélancolique. Il y a Guillaume aussi, un autre infirmier. Il est très complice avec Juliette. Il est son soutien et son confident.Comme pour son précédent opus, Agnès Ledig nous parle ici de la vie, avec ses hauts et ses bas, des moments de joies, mais aussi des moments beaucoup plus douloureux. Elle va mettre en lumière le portrait de plusieurs personnages cabossés par la vie, mais qui vont savoir tendre la main, faire des petits gestes, pour soutenir ceux qui traversent une mauvaise passe. Ce roman nous parle de courage, mais surtout du bonheur, qui se cache parfois dans pas grand chose, dans un geste, une parole, un câlin. Il suffit parfois de se donner la peine d’essayer. Agnès Ledig nous parle aussi du désir d’enfant, de l’isolement, de la manipulation psychologique, et de violence conjugale.Il y a de nombreux thèmes très forts dans ce roman, mais l’ensemble est agréablement et astucieusement bien mené. Les chapitres sont assez courts, voir très courts pour certains. Le roman est écrit à trois voix, celles de Juliette, Roméo et Vanessa. L’écriture est simple et efficace, et très agréable. Pour ma part, j’ai eu du mal à m’arrêter de lire, à tel point que je l’emmenais avec moi un peu partout, pour pouvoir lire quelques lignes dès que j’en avais la possibilité.En bref, vous avez devinez, c’est encore une fois un très beau coup de cœur ! Agnès Ledig signe ici un grand roman prenant et touchant qui a su encore une fois me convaincre. Je n’ai pas lu son premier roman, mais je sais déjà que je vais rapidement y remédier.e roman est disponible depuis le 2 octobre aux Editions Albin Michel.

KarineSimon
09/10/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.19 kg