Peches mortels

LEON, DONNA

livre peches mortels
EDITEUR : CALMANN-LEVY
DATE DE PARUTION : 05/04/00
LES NOTES :

à partir de
18,55 €

SYNOPSIS :

"des portraits superbement campés... Un regard acéré sur la société italienne." der spiegel alors que venise sort doucement de l'hiver, le commissaire brunetti s'ennuie à la questure. jusqu'au jour où il reçoit la visite d'une très belle jeune femme, religieuse défroquée. parce q'un certain nombre de morts suspectes sont survenues dans l'institution où travaille celle-ci, elle a préféré quitter son ordre et demander l'aide de la police. avançant à pas prudents dans cette affaire délicate, brunetti va découvrir que, derrière
certaines congrégations respectables, se cachent des prêtres fanatiques, des grenouilles de bénitier manipulées et surtout l'opera pia, une sinistre organisation qui se place au-dessus des lois. mais il n'est pas facile pour un commissaire, même aux méthodes aussi peu orthodoxes que brunetti, d'atteindre un membre du clergé dans la cité des doges. Américaine, donna leon vit depuis dix huit ans à venise. péchés mortels est la sixième enquête du commissaire brunetti depuis mort à la fenice (calmann-lévy, 1997)
3 personnes en parlent

Privé d'enquêtes par le calme persistant de la ville et libéré de son chef parti en vacances, Brunetti s'intéresse aux soupçons de l'ancienne religieuse Maria Testa. Ses investigations vont le conduire au coeur de l'Opera Pia, une organisation religieuse très puissante et qui effraie même les ministres.Cette sixième enquête du Commissaire Brunetti est à mon avis la plus passionnante même si comme d'habitude le rythme de l'histoire reste lent. Au fil des livres, on s'attache à Brunetti, à sa famille et à ses collaborateurs et bien sûr à Venise et je prend toujours du plaisir à les retrouver.

un flyer
20/03/12

Donna Léon est née en 1942 aux Etats-UnisElle a exercé plusieurs métiers de par le monde.Je connaissais son nom car elle avait une série de romans policiers avec un personnage récurrent le commissaire Brunetti. Depuis des années des romans se trouvaient sur mes étagères sans que j’aie pu les lire. Cet été j’ai vue un reportage sur la vie de cet écrivain et j’ai aimé le ton qu’elle avait et l’originalité de son parcours. Une chose m’a marqué c’est son amour pour Venise où elle a des amitiés anciennes. Et c’est amis sont obligés de lire les romans en anglais car elle a refusé la traduction en italien alors que les aventures de son commissaire se déroulent à Venise. Dans ses romans on retrouve sa passion pour l’opéra. Là où pour d’autres il s’agirait de recherches on sent ici que c’est quelque chose qu’elle maîtrise.J'ai vu l'épisode tiré de ce roman et il y a des différences... finalement ça ne me gêne pas de regarder les épisodes et de lire les livres après ou inversement. De toute façon je suis incapable de lire aussi vite puisqu'il y a un épisode chaque semaine et que j'ai une Pal à faire pâlir !Ce qu'il y a de bien dans les personnages récurrents c'est qu'on s'y attache plus ou moins et qu'on les voit évoluer, ils sont en général, si les romans sont de bonne facture, cohérents et on fini par connaître certains aspects du caractère. Pour l'instant je ne puis me baser que sur la série Tv et ce seul roman lu.Nous avons donc un commissaire cultivé (fac d'histoire) marié par amour à une prof de littérature anglaise issu d'une vieille famille aristocratique vénitienne, avec un fils Raffi et une fille Chiara. Les deux ados vivent avec leur temps sans être dépravés. Donc tout va bien chez les Brunetti... c'est à noter car on a souvent un policier dépressif et des enfants sous l'emprise de drogues... je caricature peut-être !Nous avons le Chef de la Police assez imbu de sa personne et qui passe pour un idiot, hypocrite à la solde des politiques.Une secrétaire secrètement amoureuse du commissaire... jeune, belle et intelligente... pas la blonde ni la vieille fille aigrie...Le second du commissaire a un vrai personnage à lui, il n'est pas le faire valoir du commissaire.On est pas dans l'Italie de Andrea Camilleri... on est pas dans le sud...On est à Venise sans les gondoles avec un côté un peu guindé de la grande ville aristocratique.On a le thème de la religion et surtout du fanatisme "catholique", il n'y a pas la séparation du clergé et de l'Etat.Dès que l'occasion ce présentera je pense lire d'autres aventures du commissaire Brunetti... http://ramettes.canalblog

ramettes
19/01/14
 

Un bon volume de cet Série des Enquêtes mettant en scène le commissaire Brunetti, l' histoire commence lentement et met du temps à se développer, il y a peu de suspens et peu de danger mais c'est très agréable à lire et on a toujours autant de plaisir à suivre Guido Brunetti dans les méandres de canaux de Venise. Un seul petit regret pour des scènes qui semblent de volumes en volumes s' imposer comme des constantes (la chambre d' hôpital pour n'en citer qu' une...) mais bon peut-être est-ce le quotidien du travail d' enquêteur...

Lacazavent
27/12/12
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 0.44 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition