Pedro paramo

RULFO, JUAN

livre pedro paramo
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/02/09
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

Pedro Pdramo est l'une des plus grandes oeuvres du XX' siècle, un classique contemporain. Tout comme Kafka et Faulkner, Rulfo a su mettre en scène une histoire fascinante, sans âge et d'une beauté rare : la quête du père qui mène Juan Preciado à Comala et à
la rencontre de son destin, un voyage vertigineux raconté par un choeur de personnages insolites qui nous donnent à entendre la voix profonde du Mexique, au-delà des frontières entre la mémoire et l'oubli, le passé et le présent, les morts et les vivants.
1 personne en parle

De la littérature mexicaine et du réalisme magique, un roman étourdissant. Ce roman, c’est la quête du père qui mène Juan Preciado à Cómala et à la rencontre de son destin, un voyage vertigineux raconté par un chœur de personnages insolites qui nous donnent à entendre la voix profonde du Mexique, au-delà des frontières entre la mémoire et l'oubli, le passé et le présent, les morts et les vivants, selon la présentation des éditions Gallimard lors de la réédition et nouvelle traduction en 2005 de ce livre dont la première publication date de 1959. Suite au décès de sa mère, de la promesse de revenir sur les lieux de sa jeunesse, Juan Preciado vient au village d’où sont originaires ses parents, où a vécu son père qu’il n’a pas connu. C’est dans un village abandonné qu’il (se) retrouve. Et c’est dans un village de fantômes qu’il entend puis s’efface pour écouter son histoire, celle de la famille du père qui possédait et dominait, celle du prêtre, celle des villageois et donc celle du Mexique.Force des échos dans ce court roman d’une centaine de pages sans chapitres dans lequel les voix se mêlent à la façon d’un roman choral ; une narration qui semble déconstruite, hallucinatoire, une lecture hypnotique aux repères temporels abolis, aux récits enchâssés parfaitement maîtrisés dont les scènes et les dialogues s’imbriquent, se complètent au fil des pages. Un récit en théâtre d’ombres dont la musique est le vent qui soulève la poussière ou la pluie qui noie la terre ; un récit dans lequel ce sont les fantômes qui (d)écrivent la réalité sans l’éclaircir ou l’obscurcir avec des accents de vie qui touchent au plus juste. Que de cœurs dans ce chœur, battants, battus, que de misère et d’amour. Aux souvenirs de jeunesse de la mère qui accompagnent Juan Preciado répondent ceux du père, répondent ceux des femmes. A travers ces voix, ces scènes, c’est l’histoire d’une passion morte, de celle qui a tué le village.

Marilire
07/07/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg
  • Langage original : ESPAGNOL (MEXIQUE)
  • Traducteur : GABRIEL LACULLI