Personnages desesperes

FOX, PAULA

livre personnages desesperes
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 10/01/08
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Otto et Sophie vivent sans enfants dans une belle maison bourgeoise, où l'on remarque les oeuvres complètes de Goethe, une cuisine ultramoderne et une Mercedes garée dans l'allée. Un soir Sophie se fait mordre la main par un chat errant alors qu'elle tentait de l'apprivoiser. C'est le début d'une série de petits désastres
tout-puissants qui viennent gâcher leur vie, révélant les fractures et les erreurs d'un mariage, et celles d'une société qui s'effondre. Publié en 1970, Personnages désespérés constitue l'un des exemples les plus étonnants du talent de Paula Fox, auteur majeur de la littérature américaine contemporaine.
2 personnes en parlent

"Mon dieu, si j'ai la rage, je suis semblable au monde qui m'entoure, dit-elle tout haut, et elle se sentit extraordinairement soulagée, comme si,enfin,elle avait découvert ce qui pouvait créer un équilibre entre le cours tranquille et plutôt vide des journées qu'elle passait dans cette maison, et les mauvais présages qui illuminaient l'obscurité à la lisière de son existence." Cette phrase résume à elle seule le contenu psychologique de cette œuvre. Sophie se fait mordre par un chat sauvage, et cet incident va chambouler sa petite vie monotone et lisse de femme mariée sans enfant dans une Amérique en pleine mutation dont les habitants violent les règles. Certains diront que ce livre est très chiant, car avec un rien, l'auteur écrit un roman. Cependant, on ne peut nier que cet opus est très bien écrit. Les mots remplissent le vide existentiel des personnages et l'auteur ne fait que décrire le quotidien de bien des gens dont les petits non-événements remplissent la vie. La morsure du chat est symbolique car elle fait lien entre le cocon familial et la réalité de la rue. Par ce biais, Sophie existe et les personnages qui l'entourent, dont son mari Otto, sortent de leur narcissisme maladif. Il ne faut pas lire ce roman si vous recherchez une histoire riche à rebondissements. Par contre, il faut lire ce roman si vous voulez faire connaissance avec la littérature du vide et les personnages qu'elle engendre. vivi

vivicroqueusedelivres
19/02/12
 

Je me suis complètement reconnue dans la préface de Jonathan Franzen (à lire une fois le livre fini, bien entendu !) dans son analyse du roman et du couple des Bentwood. A l'exception d'une réplique, celle de Sophie qui s'exclame: "Mon dieu, si j'ai la rage, je suis semblable au monde qui m'entoure!", Franzen l'associe à du soulagement quant à moi je penche pour de la fatalité... Mais avant cela, présentation : Otto et Sophie Brentwood sont un couple marié, d'une quarantaine d'années, habitant un pavillon cossu d'une banlieue bourgeoise, sauf que le spectacle dans la rue oscille par moments à la débauche (vagabonds, vomissures, déchets, etc.). Ils n'ont pas d'enfants mais une mercedes et la collection complète des oeuvres de Goethe. Leur histoire vascille suite à la morsure d'un chat errant, Sophie lui offre de la nourriture, compatissante, le caresse et tente de l'amadouer, en souriant, presque fière d'elle de son acte de grande humanité, et puis, frappée "de stupeur et d'horreur", elle manque s'écrouler, étouffe un cri... Le chat a planté ses dents dans le dos de la main ! Cette morsure produit un effet cataclysmique dans le couple, révélant fêlures et zones d'ombre. Otto s'est brouillé avec son associé, et ami de longue date, Charlie Russel, pour cause de conservatisme aigu. Sophie repense à son amant, Francis Early, se fâche avec une amie célibataire, reçoit un coup de fil anonyme, peine à se motiver pour traduire un roman français, pense écrire une lettre à sa mère... Trois jours passent, dans un suspense assez morbide : Sophie a-t-elle attrapé la rage par ce chat errant ?"Personnages désespérés" est un roman solidement construit, aux dialogues incisifs, aux détails permanents dans la prose et la structure du texte. Paula Fox s'attarde sur le couple Bentwood, homme et femme. Même si l'intrigue semble tourner principalement autour de Sophie, l'époux n'est pas mis de côté, il est même un élément incontournable dans l'émergence des drames (si l'on exclut le chat, bien sûr). En trois jours, le couple s'analyse et la fin semble réparatrice, du moins, tout comme Jonathan Franzen en préface, tout laisse à supposer, et encore ?.. Pas moins de six à sept lectures hantent l'auteur des "Corrections" qui cherche encore et encore la réponse à toutes ses questions !

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition