Personne ne m'aurait cru, alors je me suis tu

BRAUN, SAM ; GUINOISEAU, STEPHANE

livre personne ne m'aurait cru, alors je me suis tu
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 03/01/08
LES NOTES :

à partir de
15,20 €

SYNOPSIS :

Sam Braun a tiréune sagesse peu commune de son incarcération à Buna-Monowitz, un des nombreux camps du complexe concentrationnaire d'Auschwitz. C'est ce récit qu'a recueilli Stéphane Guinoiseau au cours de 5 entretiens d'une densité extraordinaire. Sam Braun raconte avec précision et sincérité son expérience des camps et son difficile retour à la parole, retenant le flot terrible de l'émotion pour mieux nous parler d'humanisme.Il aura fallu 40 ans à Sam Braun pour témoigner. Une traversée du silence précieuse pour sortir d'Auschwitz et revenir à la vie. Une prise de parole vécue comme une seconde libération qui au fil du temps
a forgé une certitude : la nécessité du «travail de mémoire»pour que la vie et l'espérance triomphent de la barbarie. Son approche «pédagogique»de la Shoah est novatrice, car Sam Braun nous enseigne le pardon et non la colère ou l'oubli. Il explique que chacun possède en lui une part d'ombre qui peut, dans certaines circonstances exceptionnelles, fabriquer des bourreaux. Et - ce qui peut paraître choquant - que ces mêmes bourreaux sont aussi humains. Au-delàd'une magnifique leçon d'humanité, le lecteur est sous le charme de cet homme véritablement remarquable qui du haut de ses 80 ans a su redonner vie âl'enfant mutilé.
1 personne en parle

Des témoignages sur la Seconde Guerre Mondiale et notamment sur les camps de concentration, il en existe des dizaines et pourtant je n’ai jamais osé en ouvrir un seul. J’avais en moi cette peur d’être choquée, d’être trop sensible pour pouvoir lire ce genre de récit. Cependant, j’ai pris sur moi et je me suis lancée dans celui-ci.J’ai apprécié cet entretien entre Sam Braun et Stéphane Guinoiseau. C’est agréable de sentir une interaction entre ces deux personnes et cela permet de prendre du recul par rapport à ce qui est raconté. Le récit de Sam Braun est évidemment poignant, et même terriblement douloureux à certains moments mais les questions posées nous permettent de regarder les choses autrement. Cet homme a mis plus de quarante années avant de se confier, de raconter ce qu’il avait vécu étant jeune. Au début, cela paraît incroyable mais lorsqu’il l’explique, on se rend compte que pour lui, cela a sûrement été salutaire. Cela lui a permis de sortir de tout ça, de prendre du recul, de la distance. De ne plus être seulement ce jeune homme rescapé d’un camp de concentration mais d’essayer de comprendre tout ce qu’il s’était passé. Sam Braun étonne par sa sagesse, on se demande même comment il peut n’en vouloir à personne. Mais il l’explique très bien ou du moins, je l’ai compris comme ça. Quand on a vu tant de violence, comment pourrait-on être également violent ? Ne serait-on pas au même niveau que ceux qui nous ont fait souffrir ? A ce moment là, tout semble logique.Dans ce témoignage, il parle plusieurs fois de Primo Levi, avec qui il a partagé la même expérience. Ils ne se connaissaient pas mais l’auteur s’est rendu compte qu’ils étaient en fait dans le même camp. C’est alors qu’il parle de leur différence face à ce drame. L’un a décidé de parler tout de suite, au risque de ressasser sans cesse les mêmes douleurs tandis que l’autre a préféré se taire. Cet entretien dérive parfois vers le philosophique, les grandes réflexions et ce serait mon seul bémol. C’est intéressant, certes, mais cela s’éloigne du sujet principal. A la fin, j’avais presque l’impression de lire un essai plutôt qu’un témoignage.Mais ce dont je parle ne concerne que quelques pages dans ce livre, ce n’est pas la majorité. L’essentiel du livre est touchant même si ce mot est extrêmement faible face aux dires de Sam Braun.C’est un livre qui m’a réellement bouleversée à certains moments. On a beau savoir ce qu’il s’est passé, on ne comprend pas. Et je crois que je ne comprendrais jamais. Jamais une explication ne sera valable face à une telle barbarie.En lisant son témoignage, on y croit sans y croire. On sait que tout est réel, malheureusement mais cela semble tellement inimaginable. Chaque mot est un vrai coup de poing.Je suis impressionnée face à ce Monsieur plein de sagesse. Face à cet homme qui malgré les douleurs, les horreurs a décidé de faire face et de construire sa vie. Parce que lorsque l’on a été considéré bien moins qu’un être humain, c’est une belle revanche de relever la tête et d’avancer. Une belle leçon de courage qui va droit au cœur.

BillieSullivan
11/06/11
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.30 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition