Petit eloge des faits divers

DAENINCKX, DIDIER

livre petit eloge des faits divers
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 11/09/08
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

« Le fait divers est le premier monument érigé à la mémoire des victimes, même si ce n'est qu'un pauvre monument de papier noirci.
Et si les textes qui suivent méritent le terme d'"éloge", il faut, pour être honnête, y ajouter celui de "funèbre". »
2 personnes en parlent

Le livre de Didier Daeninckx commence par une courte préface où il fait l’éloge du fait divers et de son usage en littérature, souvent peu avoué par les auteurs ou au contraire revendiqué afin d’en jouer comme Félix Fénéon. Selon lui, « le fait divers est le premier monument érigé à la mémoire des victimes, même si ce n’est qu’un pauvre monument de papier noirci. » (p. 13) On n’en sent pas moins son intérêt pour ce pauvre monument qu’il utilise très bien dans les cinq nouvelles qui suivent. La première est la seule à s’inspirer directement d’un fait divers : à partir de la guillotine amenée jusqu’aux colonies françaises, il développe tout un petit récit-enquête dans Prise de têtes. Par la suite, il joue davantage avec son sujet, notamment dans Douche franche où le narrateur est un journaliste, auteur de plusieurs faits divers, qui devient lui-même l’objet de ce type de texte à la fin, ou encore dans Loto stoppeur dont la chute est particulièrement réussie et qui décrit en quelque sorte la rencontre de deux faits divers. Je touche du bois… se termine par un fait divers rédigé par l’auteur, afin de jouer sur le contraste entre la réalité et le rapport journalistique. De manière générale, j’ai apprécié la façon dont Didier Daeninckx a utilisé le sujet de son éloge dans ses fictions, bien que les textes policiers/de type enquête ne sont pas mon genre littéraire de prédilection.

AmandineMM
16/02/13
 

Didier Daninckx nous rappelle dans sa préface que la littérature a souvent eu comme point de départ des faits-divers, queles romanciers s'en prévalent ou pas. Pour lui "Le fait divers est le premier monument érigé à la mémoire des victimes, même si ce n'est qu'un pauvre monument de papier noirci." Cinq nouvelles ayant comme point de départ des faits-divers plus ou moins récents vont nous permettre de (re)découvrir par ce biais des morceaux de la grande ou de la petite Histoire. J'ai particulièrement apprécié celle évoquant, tout en retenue, un adjudant de sinistre mémoire, tueur en série, récit qui se termine par une pirouette jubilatoire... cathulu

cathulu
17/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.09 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie