livre petite
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 01/09/05
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
9,70 €

SYNOPSIS :

Nouk veut que la vie soit simple, que la vie soit pure, que la vie soit parfaite. La vie n'est rien de tout cela. dans sa vie à elle, par exemple, son père lui dit qu'elle a perdu sa confiance. définitivement. A cause d'une histoire d'argent de poche détourné, pour jouer, pour voir. Nouk cesse de manger. elle ment. elle devient folle. les gens, partout, dans la rue,
à l'hôpital, disent des horreurs sur elle. elle les entend. elle ne les oublie pas. les horreurs résonnent dans sa tête. Et puis, un autre jour, plus tard, une femme vient s'asseoir à côté d'elle sur une falaise et lui fait cette confidence, lui tend cette bouée de sauvetage : moi aussi j'ai été anorexique. j'ai guéri. cette phrase-là, nouk l'oublie.
1 personne en parle

A l'orée de l'adolescence, Nouk décide de ne plus grandir et arrête progressivement de s'alimenter convenablement. Jeune fille de 14 ans jusqu'alors sans histoires, à la fois excellente élève et/mais très angoissée, elle entre bientôt en conflit avec ses parents lors des repas. Elle cède alors et avale quelques bouchées qu'elle s'empresse d'aller vomir ensuite. Ses subterfuges ne font pas illusion longtemps, elle est hospitalisée lorsque son poids atteint 27 kg. Les "remèdes" proposés à l'hôpital sont vécus comme autant de punitions, de tortures, aussi Nouk joue-t-elle le jeu pour sortir au plus vite et retrouver sa vie, ses proches. Dévoiler le texte masquéUn magnifique témoignage sur l'anorexie. D'une plume légère et fluide, l'auteur relate cette expérience éprouvante trente ans après l'avoir vécue. C'est poignant, douloureux, effrayant. Le processus d'auto-destruction est terrifiant, mais les méthodes psychiatriques face à l'anorexie semblent révoltantes et inhumaines à l'égard du patient et de ses proches. Canel

Canel
03/11/13
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.18 kg

Dans la même catégorie