Revue philosophie minuit n.56

REVUE PHILOSOPHIE MINUIT

livre revue philosophie minuit n.56
EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 05/01/98
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
9,91 €

SYNOPSIS :

Donnée ?" Il est des formules si connues qu'on en oublierait presque de s'interroger sur elles : comment et à quelles conditions l'infini lui-même pourrait-il être donné dans une intuition ? Un écrit de Kant, inédit en français, où l'auteur de la Critique de la raison pure répond à un mathématicien allemand, A.G. Kästner, jette une vive lumière sur cette difficulté et sur l'esthétique transcendantale en général. Traduit et présenté par Michel Fichant, il est suivi d'un essai du même auteur qui propose une interprétation à nouveaux frais de la conception kantienne de l'espace. Problème classique, encore, et bien connu, que celui de l'accord, voire de la fusion, des volontés individuelles
au sein de la Volonté générale, dans le Contrat social de Rousseau. Question déterminante, puisqu'elle prescrit les conditions d'après lesquelles le lien social peut être légitime. Faut-il faire intervenir ici un modèle organiciste ? Mécaniste ? Bruno Bernardi s'appuie lui aussi sur un texte pratiquement inconnu de Rousseau, les Institutions chimiques, pour proposer un troisième modèle interprétatif de l'association politique. A travers ces deux exemples, ce numéro de Philosophie tente donc de relever le défi de l'acribie interprétative. Il s'achève sur un modèle du genre, la fin de l'article de Luigi Pareyson sur Schelling, dont la première partie avait été publiée dans le numéro 55.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.80 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition