Revue philosophie minuit n.58

REVUE PHILOSOPHIE MINUIT

livre revue philosophie minuit n.58
EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 18/06/98
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
9,91 €

SYNOPSIS :

Papers, reflète l'ambition plus nettement spéculative et métaphysique de son auteur : centré autour des " catégories " et, plus particulièrement, de la " tiercéité ", il constitue un exposé de la philosophie peircienne, permettant de saisir son rapport critique à Kant et à Hegel. Dans son étude en forme de commentaire, Emmanuel Bourdieu étudie la spécificité de cette " table peircienne des catégories ". En partant des travaux de Merleau-Ponty et de Patocka, Philippe Merlier montre qu'une phénoménologie du langage ne peut pas faire l'économie d'une analyse de " la première parole ", celle de l'enfant, ou d'une parole première : celle de l'écrivain. C'est à partir de ces deux modèles qu'il s'efforce de ressaisir
et de comprendre de manière concrète le langage à l'état naissant. Danielle Montet, de son côté, aborde le problème des ressources et des limites d'une interprétation phénoménologique de Platon. Elle fait apparaître, dans les lectures de Husserl et Heidegger, une oblitération de la dimension de dialogue inhérente à la dialectique. A partir de ce constat, elle souligne que la dialectique pourrait suggérer un déplacement du projet phénoménologique rendu à sa dimension dialogique, et ainsi, une autre manière de " dire les phénomènes ". La dernière étude de ce numéro s'interroge, à partir de Nietzsche, sur la possibilité - voire la nécessité - de quitter l'horizon d'une pensée du sujet.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.80 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition