Pinocchio

COLLODI, CARLO

EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 06/01/03
LES NOTES :

à partir de
5,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

«- Mais s'il ne te plaît pas d'aller à l'école, pourquoi ne pas apprendre au moins un métier qui te permettrait de gagner honnêtement ton pain ? - Tu veux que je te le dise ? répliqua Pinocchio qui commençait à perdre patience. De tous les métiers du monde, il n'y en a qu'un seul qui me plaise vraiment. - Et quel est ce métier ? - Celui de manger, boire, dormir, m'amuser et mener du matin au soir la vie de vagabond.» Un grillon qui parle, un renard boiteux,
un chat aveugle des deux yeux, une fée aux cheveux bleu turquoise... voilà une partie des étonnants personnages que Pinocchio, le pantin de bois, croise sur sa route. Du Champ des miracles au village d'Attrape-Nigauds, d'un cirque de village à l'estomac d'un Requin-Baleine, les péripéties se multiplient et les épreuves se succèdent avant que Pinocchio ne devienne... le vrai petit garçon du vieux Geppetto. Le chef-d'oeuvre universel de la littérature jeunesse.
6 personnes en parlent

Ce livre était bien car il est écrit en gros caractère. Par contre ce livre n'est pas fait pour les petit enfant car il y a beaucoup de mots compliqués et l'histoire n'est pas la même que Walt Disney. L'histoire est plus bizarre , se qui m'a étonner c'est que Pinocchio n'a pas la même personnalité c'est un méchant petit garçon.

moufette59132
04/11/11
 

Avant tout je remercie la collection Métamorphose pour m'avoir envoyé gracieusement cette superbe réédition de PInocchio. Un jour, Maître Cerise trouve un étrange morceau de bois qui parle. Effrayé, il le donne à Geppetto qui va le sculpter en pantin et lui donner vie. Il l'appelle Pinocchio. Celui-ci très vite désobéit à son maître et alors qu'il devait aller à l'école, Pinocchio va voir le théâtre de marionnettes. Commence alors pour lui une série d'aventures plus cocasses les unes que les autres où Pinocchio rencontre des personnages bienveillants comme la Fée aux cheveux bleus, ou des êtres cupides comme le Renard et le Chat qui vont abuser se sa naïveté. Pinocchio échappe plusieurs fois à la mort de peu et après bien des mésaventures, il retrouve son père Geppetto dans le ventre du Requin dont ils arrivent à s'échapper. Pinocchio tirera t'il les leçons de ces événements maintenant qu'il a retrouvé celui qu'il croyait mort ?J'ai redécouvert avec grand plaisir l'histoire de Pinocchio que j'avais lue petite et dont je n'avais qu'un vague souvenir. J'ai été agréablement surprise par cet album d'une très grande qualité et j'ai relu ce classique de la littérature italienne, le 2ème livre le plus lu et vendu en Italie après La Divine Comédie de Dante, avec bonheur. Collodi fait preuve de beaucoup d'imagination dans ses textes, il invente des situations inattendues à chaque chapitre et fantastiques pour l'époque. Cet ouvrage est dense, on ne s'ennuie pas un instant, il y a des rebondissements à chaque page. En revanche, j'ai moins apprécié le travail de J. Almanza qui m'a paru sombre et lugubre. Néanmoins il y a beaucoup de détails picturaux et cela égaie la lecture. J'ai trouvé l'idée de mettre en tête de chapitre une phrase résumant les pages qui suivent intéressante, cela aide à se rappeler de l'histoire, très riche. Pinocchio ne s'adresse à mon avis pas qu'aux enfants, il peut être lu par les adultes car ce livre est loin d'être simplet. De plus, à travers les aventures de son pantin, Collodi nous donne des enseignements moraux concernant l'éducation des enfants notamment. A la fin du livre, il y a une biographie de Collodi, l'auteur de Pinocchio et de J. Almanza, l'illustrateur, ainsi qu'une reprise par chapitre et un index lexical, ce qui complète utilement et agréablement l'album.

prune42
28/12/15
 

Pinocchio Ce livre magnifique permettra de découvrir la véritable histoire de Pinocchio. Le format adopté pour cet ouvrage est également intéressant puisqu’il s’agit d’un grand format se rapprochant du format « album ». Il permettra plus facilement aux plus jeunes enfants de pénétrer dans cette histoire magnifique. De plus, bien que nous soyons en présence d’un album, le découpage est original puisque le récit est présenté suivant trente-six chapitres, dont chaque titre annonce les péripéties.Les illustrations de Nathalie Novi sont magnifiques et collent parfaitement au texte. Elles varient au fil des pages tant dans le format que dans la technique (pastel gras et crayonné). Ouvrage atypique à posséder dans sa bibliothèque car comme l’écrit Italo Calvino : « Un classique est un livre qui n’a jamais fini de dire ce qu’il a à dire ».

beraud@archimed.fr
13/12/15
 

Sur le texte original de Carlo Collodi, l’illustratrice Nathalie Novi déploie sa palette pour donner vie au plus célèbre des pantins. De grandes illustrations aux pastels, des couleurs profondes, des croquis au crayon, évoquent avec raffinement le petit bonhomme de bois, ses rencontres, ses mésaventures, ses sentiments et ses découvertes. On y retrouve les inspirations de la commedia dell’arte, les masques et les costumes. Les compositions accompagnent à merveille l’univers du conte tout en témoignant de la sensibilité de l’illustratrice, dévoilant toute la dimension humaine du personnage, du récit, cette belle histoire de l’enfant qui grandit et accède à la conscience, histoire si symbolique et universelle, parfois cruelle, qui en devient d’autant plus prenante, émouvante.Les portraits de ce Pinocchio au nez rougeoyant, vêtu aux couleurs de son pays d’origine, m’ont parfois rappelé ceux d’un clown triste. Et j’ai pensé à Pierrot et Arlequin, figures italiennes ayant inspiré le Clown Blanc et l’Auguste.Le découpage original en trente-six chapitres, dont chaque titre annonce les péripéties comme cela se faisait à l’époque des parutions en feuilletons, invite à un magnifique moment de lecture à partager.

Marilire
01/08/13
 

L'his­toire du conte est in­dis­so­ciable de la tra­di­tion po­pu­laire orale.Né en 1826, Carlo Lo­ren­zi­ni est un jour­na­liste ita­lien à l'en­ga­ge­ment po­li­tique fort. Il mi­li­ta no­tam­ment pour l'in­dé­pen­dance ita­lienne ou la réunion de la Tos­cane et du Pié­mont ; il fonda même deux jour­naux hu­mo­ris­tiques et sa­ti­riques : Il Lam­pione et La Sca­ra­mac­cia. Quelques écrits sans grande sa­veur plus tard, Lo­ren­zi­ni, sous le pseu­do­nyme de Carlo Col­lo­di, adap­ta en ita­lien les Contes de Per­rault. C'était en 1875 et ce n'est que 6 ans plus tard qu'il écri­vit les pre­mières lignes de son conte phare. En 1887, la pu­bli­ca­tion de la ver­sion dé­fi­ni­tive des Aven­tures de Pi­noc­chio (Le Av­ven­ture di Pi­noc­chio) com­porte 36 cha­pitres, cha­cun pré­cé­dé d'une phrase le ré­su­mant. Au cours de ces aven­tures, Pi­noc­chio, qui re­grette constam­ment ses mé­faits, ouvre les yeux au monde et com­prend petit à petit que l'école est né­ces­saire sous peine de de­ve­nir un âne, au sens propre comme au sens fi­gu­ré, qu'il faut sa­voir ga­gner son ar­gent, ce­lui-ci ne pous­sant en effet pas dans les champs. Man­ger ce qu'on a dans son as­siette, ne pas suivre les in­con­nus, par­ta­ger, aider son pro­chain, au­tant de pré­ceptes qui rentrent dif­fi­ci­le­ment dans la tête en bois du pan­tin, comme dans la tête de l'en­fant qui dé­couvre Pi­noc­chio.Col­lo­di aborde de façon dé­tour­née plu­sieurs maux de la so­cié­té. La jus­tice est ex­pé­di­tive, les braves gens par­fois aveugles et les perfides tou­jours prêts à tirer par­tie du naïf.L'his­toire de ce pan­tin de bois est un re­flet de l'en­fant qui doit aban­don­ner son âme pour de­ve­nir ma­ture dans un monde dif­fi­cile, une his­toire qui parle à cha­cun d'entre nous.C'est très moralisateur, comme le sont souvent les contes, mais Pinocchio reste intemporel. J'ai aimé me replonger dans ce conte italien avec ses illustrations "vintage" et raconter au Petit Korrigan l'histoire du petit pantin qui l'accompagne dans sa chambre, au dessus de son lit.Pinocchio est devenu un pantin parlant avant d'être un bébé, il s'est confronté à la vie brutalement avant qu'elle-même ait pu l'apprivoiser, il aura fallu le passage dans le ventre de la baleine pour découvrir la douceur et l'importance de l'autre.La version originale, publiée récemment aux éditions Rue du monde et illustrée par Nathalie Novi, est magnifique également.

Mirontaine
12/04/12
 

Pinocchio Ce livre magnifique permettra de découvrir la véritable histoire de Pinocchio. Le format adopté pour cet ouvrage est également intéressant puisqu’il s’agit d’un grand format se rapprochant du format « album ». Il permettra plus facilement aux plus jeunes enfants de pénétrer dans cette histoire magnifique. De plus, bien que nous soyons en présence d’un album, le découpage est original puisque le récit est présenté suivant trente-six chapitres, dont chaque titre annonce les péripéties.Les illustrations de Nathalie Novi sont magnifiques et collent parfaitement au texte. Elles varient au fil des pages tant dans le format que dans la technique (pastel gras et crayonné). Ouvrage atypique à posséder dans sa bibliothèque car comme l’écrit Italo Calvino : « Un classique est un livre qui n’a jamais fini de dire ce qu’il a à dire ».

Format

  • Hauteur : 17.60 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie