Portnoy et son complexe

ROTH, PHILIP

livre portnoy et son complexe
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 21/05/70
LES NOTES :

à partir de
24,50 €

SYNOPSIS :

Entre les grands idéaux humanitaires qui l'animent et les obsession inavouables qui le hantent, Alex Portnoy, trente-trois ans, est la proie d'un insoluble conflit. Elevé dans le quartier israélite de Newark, par des parents abusifs démesurément attachés aux principes de la tradition juive-américaine ligoté par des tabous et des interdits, submergé de conseils et d'exhortations, il est écrasé par une culpabilité d'autant plus angoissante que la sexualité et ses déviations les plus extrêmes ne
cessent de l'obnubiler. Brillant étudiant, puis fonctionnaire en vue, il n'en reste pas moins un "bubala", un bébé, aux yeux de ses parents qui lui reprochent amèrement son indépendance, sa froideur apparente et surtout son refus de fonder un foyer et d'assurer la descendance. Ce livre, à la fois féroce et désopilant, où la tendresse alterne ave le cynisme, l'humour avec le pathétique, est une mordante satire de l'ignorance, du racisme, des préjugés et de l'intolérance sous toutes ses formes.
2 personnes en parlent

Dans un long monologue adressé à son psychanalyste, Alexander Portnoy décrit son combat contre lui-même et ses pulsions afin de correspondre à l'image idéale du parfait fils juif tel que le rêve ses parents. Il sait bien que pour leur complaire il lui suffirait d'épouser une gentille fille juive et de lui faire de beaux enfants. Mais est-ce si simple quand on ne pense qu'au sexe et de préférence au sexe avec des femmes goy blondes et pulpeuses?!La famille juive à la limite du racisme envers les goys, la mère hyper protectrice qui ne recule devant aucune extrémité pour le bien de son fils, le père à peine moins excessif et le fils qui ne pense, ne respire, ne vit que pour le bout de peau qu'il a entre les jambes, tout cela fait sourire, rire même parfois mais on finit par se lasser. Il faudrait pouvoir faire abstraction du sexe et ne retenir que l'amour, la tendresse, l'humour, les réflexions sur la famille, la religion, la culpabilité... Mais c'est bien difficile quand chaque page raconte soit une masturbation, soit un rapport sexuel. Au fil des pages, je me suis ennuyée et j'ai accéléré ma lecture pour en finir au plus vite avec Alex Portnoy et son "schlong".

un flyer
31/07/12

Je ne m' y attendais pas mais c'est la première fois que je suis déçu par une lecture d' un livre de Philip Roth. Certes la figure de la mère tout le temps sur le dos de son enfant à l' affut du moindre de ses gestes est plutôt drôle bien qu' à force de répétition des mêmes effets comiques on puisse finir par se lasser. Là où je me suis vraiment ennuyée c'est qu' absolument toute l' histoire tourne autour de la même et unique chose : le sexe et la masturbation. Ce n'est pas un livre sur ça mais on y reviens toujours, toujours, toujours sans d' ailleurs que les scènes ne varient énormément.J'ai été beaucoup moins sensible à l'écriture de Philip Roth, cette accumulation de scène de sexe a fini par me lasser, parasitant puis gênant presque ma lecture. Je suis loin d' avoir eu un coup de cœur pour cet ouvrage cependant je me souviendrai longtemps d' Alex Portnoy et de sa famille.

Lacazavent
06/05/12
 

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.31 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition