EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 01/09/16
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
Prix Papier
18€ 90

SYNOPSIS :

On connaît le vers de Lamartine : « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. » Le père du narrateur est mort. Il l'appelait Poupe. C'était un sacré bonhomme avec un sacré caractère. Une force de la nature. Un héros de western. Origine italienne. Il aimait, entre autres, les belles carrosseries, la bonne chair et les parties de tennis avec son fils, qui lui offre, dans ce roman, le plus beau des tombeaux : « Mon père si dur. Mon père si doux. Mon père, ce héros si dur au regard si doux. » À la mort de Poupe, un monde s'écroule, va
disparaître. Avec des mots serrés comme une gorge nouée, ce texte du souvenir mêle grande histoire et petites histoires intimes. On croise Céline et Alphonse Boudard, Louis Nucéra et Jean Daniel. La bande-son marie Charles Trenet, Verdi et Tino Rossi. Au cinéma : Rio Bravo. On voyage aussi, du Sud à la Normandie en passant par la capitale. Cérésa s'adresse à tous. Il nous touche. Poupe, de son nuage, peut être fier de son fils. Le roman lu d'une traite, on pense aux mots d'Henri Calet : « Ne me secouez pas, je suis plein de larmes. »
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.28 kg