Predation et predateurs economiques

VOLLE, MICHEL

livre predation et predateurs economiques
EDITEUR : ECONOMICA
DATE DE PARUTION : 25/01/08
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
25,00 €

SYNOPSIS :

La prédation, où l'une des deux parties peut imposer une transaction à l'autre, était la relation économique typique de la féodalité qui la compensait par la charité. L'échange équilibré, où les deux parties ont le même pouvoir d'accepter ou refuser une transaction, s'est imposé à partir du xviiie siècle avec l'industrialisation. la prédation n 'a pas disparu alors - l'économie industrielle a engendré l'impérialisme et la guerre - mais l'échange équilibré fondait cette économie sur un principe pacifique. la prédation revient en force dans l'économie contemporaine, fondée sur le système technique informatisé qui s'est déployé à partir de 1975 et où le risque et la violence, également extrêmes, vont de pair. Cette économie s'est divisée en deux mondes fonctionnant l'un sous le régime de l'échange équilibré, l'autre
sous celui de la prédation. la charnière entre ces deux mondes, c'est le blanchiment. il permet aux prédateurs d'introduire le fruit de la prédation dans le monde de l'échange équilibré pour s'y procurer richesse, influence et honorabilité. il permet aussi aux financiers, journalistes, politiques et magistrats que les prédateurs ont achetés de jouir du fruit de la corruption. Cependant la théorie économique, construite autour de l'échange équilibré dont elle fait l'apologie, peine à prendre en compte la prédation et le blanchiment. evaluer leur rôle dans l'économie contemporaine, c'est une condition nécessaire pour agir en vue de sa pleine efficacité. pour faire entrer la prédation et le blanchiment dans le champ de la théorie économique, il faut et il suffit de les modéliser: cet ouvrage décrit leurs mécanismes essentiels.
0 personne en parle

Format

  • Poids : 0.45 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition