Premier amour / nid de gentilhomme

TOURGUENIEV, IVAN

livre premier amour / nid de gentilhomme
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 24/01/08
LES NOTES :

à partir de
5,40 €

SYNOPSIS :

« Quelle fille excitante que Zénaïde ! », écrit Flaubert à Tourguéniev à propos de Premier amour. « C'est une de vos qualités de savoir inventer les femmes. Elles sont idéales et réelles. Elles ont l'attraction et l'auréole. » L'auréole de Zénaïde, le prototype de la jeune fille russe, capricieuse, insaisissable, irrésistible, le « premier amour » du narrateur (Tourguéniev lui-même) qui trouvera en son père un rival heureux. L'auréole de Lise, une « mouette » déjà,
l'héroïne de Nid de gentilhomme, histoire d'un amour impossible, analyse désenchantée du conflit qui déchire les Russes cultivés du milieu du siècle dernier entre la fascination de l'Occident et l'amour-haine du pays natal. Et aussi, telle que Tourguéniev en a été le poète par excellence, la « nature nue et sauvage de la steppe fraîche et grasse » avec ses « longues crêtes mamelonnées, ses ravins garnis de buissons de chênes nains et ses petits villages gris ».
2 personnes en parlent

Vladimir, âgé de seize ans, passe ses vacances d'été dans la propriété que loue sa famille à Moscou, en face du jardin Neskoutchny qui borde la rivière Moskova. C'est un garçon mélancolique, sur qui pèse la mésentente de ses parents. Sa mère ne lui témoigne que de la froideur. Son père, un homme par ailleurs égoïste et dur, le traite avec une courtoise indifférence, parfois rompue par un élan de tendresse passager. Le jeune Vladimir se prépare à entrer prochainement à l'Université, mais, au lieu d'étudier, soupire après l'amour et se perd en rêveries...C'est dans cet état d'esprit que Vladimir fait la rencontre de Zinaïda, une jeune femme de vingt-et-un ans au charme vénéneux. Elle est la fille de la très vulgaire princesse Zassekine, une aristocrate déchue, qui vient de louer un pavillon délabré jouxtant la villa louée par ses parents.Pleine de vitalité, capricieuse et tyrannique, Zinaïda mène par le bout du nez un petit cénacle d'hommes de tous âges, prêts à n'importe quelle folie pour lui plaire. Le jeune garçon, qu'elle surnomme avec dérision Voldémar (un diminutif courant de Vladimir), ressent bientôt pour elle une violente passion, à laquelle la princesse oppose une attitude changeante qui le rend fou, soufflant le chaud et le froid sur son coeur meurtri. Mais Zinaïda devient bientôt la proie d'une passion funeste et ne tarde pas à se languir d'amour, au grand dam de Vladimir, qui tout d'abord ignore le nom de son rival. Cette idylle, cependant, dont Vladimir sera le témoin indirect, marquée du sceau de la violence et de l'infamie, connaîtra un dénouement tragique.

Schlabaya
19/08/10

Un court roman à recommander aux adolescents et aux adultes qui auront conservés un gouts pour les histoires d'amour. Il est indéniable qu' il faut pour aimer ce livre ne pas se lasser des tourments amoureux d' un adolescents de seize ans. Écrit avec emphase, empreint d' un fort romantisme, la narration est très belle mais le développement de l'histoire des plus prévisible. Vladimir m' a paru naïf et innocent dans son amour, Zinaïda moqueuse presque insensible à la passion du jeune homme. Une belle relecture...

Lacazavent
30/08/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Langage original : RUSSE

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition