Projections macabres

AUBERT, BRIGITTE

EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 20/05/09
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
8,80 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

En mai 1897, un dramatique incendie ravage le hangar du Bazar de la Charité, qui réunissait pour une vente caritative la fine fleur de la bonne société parisienne. Parmi les invités se trouve Louis Denfert, le jeune et sémillant journaliste du Petit Eclaireur. Lorsqu'il découvre dans les décombres fumants le corps brûlé d'une jeune femme assassinée, son sang ne fait qu'un tour. II ne tarde pas à faire le
lien avec une autre affaire sur laquelle il enquête au même moment. De Paris à Aix-les-Bains, dans le luxueux tourbillon cosmopolite de la station thermale la plus en vogue d'Europe, efficacement secondé par ses amis, Emile le boxeur, Albert le médecin légiste et Camille, l'infatigable reporter traque le tueur sanguinaire, qui, avec une discrétion et une sauvagerie redoutables, continue son oeuvre macabre...
1 personne en parle

Au delà du style, qui ne change guère, il m'a semblé que ce troisième opus était encore plus truffé de personnages réels que les précédents... Il faut dire aussi qu'à nous entrainer dans le sillage de Léo Taxil, écrivain de l'époque, et de son"célèbre" canular, elle nous plonge en plein dans les discussions de l'époque autour de la Francs-maçonnerie, secte sataniste ou non (vous trouverez à la fin de l'article deux liens donnant quelques éléments de compréhension, notamment aux futurs lecteurs, ces infos étant rapidement données dans le livre). Une fois de plus, le tour de force de Brigitte Aubert est d'introduire des éléments historiques au sein de sa fiction... Avec, ceci dit, parfois quelques lourdeurs lorsque les personnages se retrouvent à citer des extraits d'auteurs...Ce petit bémol mis à part, il est toujours agréable de retrouver les personnages que l'on suit depuis le début. Six ans se sont écoulés entre le premier épisode et celui-ci, et je reprocherai peut-être un peu à l'auteur de ne pas forcément faire évoluer ses personnages. Les deux qui semblent le plus "changer" entre chaque opus sont Albert Féclas et Camille de Saens, tous deux par le biais de leur rôle sur la scène culturelle.Culturellement d'ailleurs, c'est quand même avec beaucoup de plaisir que l'on voit apparaitre au détour d'une rencontre au casino un monsieur accompagné de son fils qui s'avèrent être Sacha Guitry... De même, après La Goulue dans le précédent épisode, c'est Mistinguette ou la Polaire, deux artistes de music-hall célèbres à l'époque qui apparaissent dans l'ombre de nos héros.

MissAlfie
22/02/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.28 kg