Ps : i love you

AHERN, CECELIA

livre ps : i love you
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 31/08/05
LES NOTES :

à partir de
7,80 €

SYNOPSIS :

Holly Kennedy, à peine trente ans, vient de perdre Gerry, son mari, d'une tumeur au cerveau. Anéantie par le chagrin, elle pense qu'elle ne s'en remettra jamais. Mais Gerry avant de mourir lui a laissé

dix enveloppes cachetées avec ordre d'en ouvrir une le premier de chaque mois. En appliquant ces consignes, Holly va progressivement reprendre goût à la vie et redécouvrir l'amour. Premier Roman.

20 personnes en parlent

C'est un très beau livre et assez émouvant. Du coup, mon avis va être un peu au-dessous de ce que j'ai pu ressentir. J'ai vraiment du mal à exprimer mon avis sur ce livre. Cela fessait un petit moment qu'il trainait dans ma PAL. J'avais vu les extraits et l'effet médiatique du film sans le voir. Mais cela m'avait donné envie de le lire. Mais il a fini par trainer. Du coup à la fermeture du livre, je suis bien contente de l'avoir lu et je dirais même que c'est dommage d'avoir attendu autant de temps. Holly à subit un décès horrible. Que je ne souhaite à personne. Perdre l'amour de sa vie, est une chose impensable. On va la suivre dans l'après. On va la voir évolué et surtout le plus important ouvrir les lettres de Gerry. J'avoue que ses lettres m'ont souvent fait monter les larmes. C'est vrai qu'on se prend vite d'affection pour Holly, mais en plus, on arrive à se mettre à sa place, tellement que cela est bien décrit et écrit. Du coup, on est impatiente de lire la lettre du mois, comme Holly. Certaines sont drôles, mais le plus souvent, elles sont émouvantes, mais elles restent belles. Et par le béait de ses lettres Holly, va apprendre à revivre en quelque sorte. Mais souvent, elle doit faire face à ses amis, qui eux continuent leur vie malgré la perte de leur ami. Et souvent, Holly se sentira en décalage complet. On peut penser qu'elle s'apitoie trop sur elle-même, elle fait limite de l'égoïsme. Mais au fils du livre, on voit le lien très fort qui les unissaient, donc du coup, on peut comprendre son mal-être. J'aime chaque personnage. C'est marrant de voir comment on s'attache très vite à eux. Il y a un juste un personnage, Daniel, qui m'a légèrement déçue. L'auteur, ne nous à pas trop laisser de mystère sur ses attentions, du coup, je trouve que cela gâche un peu le livre et l'histoire. Mais malgré notre certitude l'auteur nous offre un joli retournement de situation. J'aime particulièrement la fin. Je la trouve vraiment très belle, Holly nous offre une grosse bouffée d'espoir et une jolie leçon de vie.En conclusion, un livre émouvant qui vous tiens en situation de tristesse la moitié du livre. Mais l'autre moitié nous offre une jolie palette d'émotions que je ne pensais pas forcement trouvé durant ma lecture. J'aime beaucoup ses lettres, c'est vraiment la chose que j'attendais dans tous les chapitres !!! J'ai eu des passages ennuyeux, je l'avoue, mais le livre reste merveilleux.

Lily01
11/01/16
 

J'ai tout simplement adoré ce livre. On y suit Holly qui va devoir faire le deuil de son mari décédé avec l'aide de ce dernier ! Une histoire d'amour magnifique et prenante. On pleure et on rit avec Holly, on attends la prochaine lettre... Je le recommande sans aucune hésitation

Emma7
30/09/15
 

Pour le coup j'ai vu le film avant de lire le livre... D'ailleurs au début je ne savais même pas qu'un livre était à l'origine du film... Je suis tombée dessus par hasard en flânant à la librairie et je n'ai pas résisté longtemps, tellement j'avais accroché à l'histoire du film! Alors oui il y a pas mal de différence, mais l'histoire est poignante, on se plonge volontiers dans le quotidien d'Holly, elle nous fait rire, nous fait de la peine, etc. et j'avoue que ressentir autant d'émotions en si peu de temps peut déstabiliser mais moi j'ai adoré... c'est exactement ce qu'on attend d'un bon livre!

naramaya
25/01/14
 

PS : I love you est un de mes livres chouchous, j'en suis gaga. J'ai vraiment adoré et j'adore toujours autant. Ce fut mon premier Ahern et ça ne sera pas le dernier !! L'histoire est magnifique, émouvante, sortez les mouchoirs ! J'ai adoré Holly, la trame proposé par Ahern est splendide, les lettres que laisse Gerry à Holly sont vraiment très belles, droles par moment aussi ! C'est un livre que je pense relire prochainement car les personnages me manque !

un flyer
15/10/13

Comment faire le deuil d'un amour de 7 ans quand son âme soeur décède brutalement? Voici la question à laquelle Holly, notre personnage principal, cherche à surmonter.Dès le début du roman, nous trouvons Holly, en pleine tristesse. Elle vient de perdre son mari et n'arrive pas à dépasser ce deuil. Elle est pourtant bien entourée par sa famille et ses meilleurs amis. Mais rien n'y fait, elle n'a plus le goût à la vie et ne veut plus avancer. A sa grande surprise, son défunt mari lui a réservé une dernier chose: 10 enveloppes, une à ouvrir chaque mois. Holly découvre à travers ces enveloppes des petites chose à faire, des choses qui lui permettent de passer à autre chose, de reprendre goût à la vie au fil des mois. Son mari l'accompagne dans son propre deuil.Malgré ces enveloppes, Holly ne veut pas se détacher de Gerry. Elle éprouve une sorte de rancoeur envers ses deux meilleures amies, Denise et Sharon, qui continuent à vivre leurs vies, la première se mariant et la seconde attendant un enfant. Le plus dur pour Holly est de revivre la première année seule des évènements qu'elle avait l'habitude de faire avec Gerry, comme le rituel du matin lors du nouvel emploi de Holly, la décoration du sapin de Noel ou encore le bal annuel.Malgré cela, grâce à ses amies et sa famille, elle reprend du poil de la bête et commence à reprendre goût à la vie.Comme toute comédie romantique, une fin heureuse que je vous laisse découvrir.Ce livre a été pour moi un vrai coup de coeur. Cecelia Ahern, grâce à une écriture fluide, nous fait tout de suite ressentir l'émotion de Holly. On a tout de suite une pensée à la sensation que l'on a pu ressentir lors de la perte d'une personne chère. On s'attache à ce personnage doux et sensible qui à un bon fond mais qui peut d'avérer un petit peu égoiste. Elle ne doit pas oublier que le deuil est également vécu par ses meilleurs amis, John, Denise et Sharon, qui doivent également combler le vide laisser dans leur vie par la perte de Gerry.Ce livre m'a fait rire par des situations drôles comme le karaoké mais on trouve également des moments forts, Holly appelant le numéro de Gerry et lui laissant un message car elle se sent perdu et n'a personne vers qui se tourner.Plusieurs personnages font leur apparition dans le roman et sont présents en soutien à Holly.Ses meilleurs amis, Denise, Sharon et John, n'ont pas abandonné Holly suite au décès de Gerry comme certains.Sa famille est très attachante. Ses parents, soucieux du bonheur de leurs enfants, aident beaucoup Holly. Richard, un de ses frères, est un personnage arrogant et rigide mais se révèle par la suite du roman un frère attentionné malgré son défaut de "Monsieur je-sais-tout". Sa soeur, Ciara, rentrée d'Australie pour quelques mois, est une fille excentrique et donne à Holly de nombreuses situations pour lui redonner le sourire. Une complicité soeurs très bien décrite par Cecelia Ahern.En conclusion, une histoire drôle, émouvante et attachante. Je vous conseille ce livre, pour moi je pense lire d'autres romans de cette auteure.En petit plus, si ce livre vous plait, n'hésitez pas à regarder l'adaptation cinématographique. J'espère ne pas être trop déçue par ce film. edwige

Edwige
10/07/13
 

Holly vient de perdre son mari, Gerry. Il s’en est allé en février, et depuis Holly n’a plus goût à la vie. C’est ainsi que nous la rencontrons, errant dans sa maison vide, elle cherche en vain Gerry. Sa famille et ses amies ne savent plus trop quoi faire, sa mère l’appelle tous les jours et Sharon, l’une de ses meilleures amies, décide de venir la pousser un peu.Lors d’un appel de sa mère, elle découvre qu’une lettre l’attend chez ses parents. C’est une lettre de Gerry, accompagnée de dix enveloppes, une pour chaque mois jusqu’à la fin de l’année. Ses derniers vœux.A partir de ce moment, un peu d’espoir renait dans les yeux d’Holly, un peu de Gerry vit encore à travers ses derniers mots qu’il lui a laissée.Ps : I love you retrace le parcours d’une jeune trentenaire qui tente tant bien que mal de sortir la tête de l’eau. Holly ne vivait que pour Gerry, sa plus grande passion, c’était son mari. Comment continuer si il n’est plus ?Holly va réapprendre à vivre petit à petit, au fil des pages, on découvrira avec elle chaque souhait de Gerry pour qu’elle continue sa vie. Bien sur, elle n’est pas seule, sa famille et ses deux meilleures amies sont là. Une nouvelle rencontre en la personne de Daniel lui apportera un certain réconfort. Mais tout n’est pas toujours facile, malgré les rires, les sorties, la vie continue, ses amies continuent d’avancer, mariage, enfants. Et elle dans tout ca, comment faire pour avancer ? Sharon et Denise sont des meilleures amies, elles se connaissent depuis le lycée. Le mari de Sharon, John était le meilleur ami de Gerry. Sharon est une « grande gueule », elle est la première un coup de pied aux fesses d’Holly, elle la soutient, ainsi que Denise, la dragueuse du groupe. A travers ce trio, l’auteur nous offre une belle preuve d’amitié. Holly devra passer outre son égoisme et sa souffrance pour partager les joies de ses amies.C’est avec elles que j’ai ri le plus.En plus de ses amies, Holly est aussi accompagné de sa famille. La nostalgie de l’enfance lui permet de prendre un nouveau départ. Sa mère est très présente, lui proposant toujours un thé, remède à tous les maux. Elle redécouvre ses frères et sœurs, surtout Richard, son frère ainé trop parfait. Antipathique au début, on apprends à l’apprécier et on finit même pas s’y attacher.Tous ces personnages gravitent autour de Holly, chacun continue sa vie tandis qu’elle a l’impression de stagner. Gerry a beau la guidée grâce à ses lettres, la peur d’ouvrir la dernière et de devoir avancer seule la fait retomber plus d’une fois. Comment dire qu’à l’ouverture de la lettre « d’introduction », je pleurais déjà à chaudes larmes. Parce que j’aime les histoires d’amour, les belles histoires. A travers Holly, ses anecdotes et les lettres, on découvre Gerry, un mari attentionné, emporté trop tôt.Holly fait preuve de beaucoup de courage, elle apprends à faire son deuil, de voir la mort de son mari autrement.Cecelia Ahern nous sert un personnage touchant, une histoire émouvante. On rit, on pleure, d’un paragraphe à un autre les sentiments s’enchainent. On a nous même envie de la pousser la petite Holly, de sécher ses larmes et lui offrir un peu de thé.Une très belle lecture !

Chtitepuce
25/06/13
 

On suis dans ce roman la vie de Holly durant les 10 mois qui suivent le décès tragique de son mari, Gerry. Elle a du mal à s'en remettre comme n'importe qui d'autre à sa place. Mais pour l'aider, son mari avait tout prévu en lui laissant une lettre chaque mois pour l'aider à remonter la pente. Tout au long de ces mois les lettre de Gerry entraîneront notre héroïne dans des aventures plus ou moins amusante afin de l'aider à remonter la pente et ce jusqu'à la dernière enveloppe. De nombreux passage tristes mais aussi heureux dans cet ouvrage. J'espère un jour avoir la possibilité de voir la film afin de me faire une petit idée dessus et aussi de voir comment il a été adapté. 'Rêve ta vie en couleur'. ♥

Ethernya
08/06/13
 

Sachant que le film m’avait mise dans un sale état, j’avais très peur de me lancer dans cette lecture. J’ai finalement pris mon courage à deux mains - un gros paquet de mouchoirs à proximité - et je me suis lancée. Et là stupeur, je m’aperçois que finalement le livre et l’histoire sont deux histoires différentes. L’idée de départ est la même mais l’exploitation qui en est faite part dans des directions différentes.On assiste à la lente reconstruction d’Holly suite au décès de son mari, Gerry. Ce dernier, malgré la maladie a trouvé le moyen de préparer en secret une dernière surprise à la femme de sa vie. Dix lettres, une par mois, pour accompagner sa femme dans son deuil, ne pas la laisser seule afin que la transition se fasse en douceur. Toutefois, Holly a l’impression que sa vie est terminée et s’apitoie sur son sort. Elle doit donc faire face à l’incompréhension de son entourage. Eux aussi sont très tristes, mais la vie continue… C’est ce que Gerry tente de faire comprendre à Holly au travers de ses lettres, même si c’est difficile à accepter. Heureusement pour Holly, sa famille est très présente et la soutient dans cette épreuve.Si Holly est touchante et attendrissante, pour moi, le plus beau des protagonistes est le seul que l’on ne voit jamais directement : Gerry. Au travers de ses lettres et des souvenirs d’Holly on apprend à le connaitre. On ne peut que s’attacher à lui, il semble si attentionné et prévenant. Il est présent sans pour autant être là « physiquement ».Au final, Cecelia Ahern nous offre ici une histoire triste. Pourtant elle est loin d’être déprimante car elle est pleine d’optimiste. Il y a tant d’émotions dans les pages de ce roman qu’écrire cette chronique me donne les larmes aux yeux. Lady K

LadyK
06/03/13

PS I love you est un livre qu’on pourrait résumer en un mot : chamboulant ! Holly vient de perdre son mari, Gerry, d’une tumeur. Elle se terre dans son appart’, déprime, mais reçoit au bout de quelques mois une lettre de Gerry. Au total elle en recevra 10. Dix lettres, drôles, tendres, qui lui ordonnent d’avoir le courage de faire certaines choses. Ces lettres vont lui redonner le courage de vivre et surtout de vivre sans lui ! C’est un très beau livre d’amour, d’émotion, et non sinistre comme on pourrait le croire avec un thème pareil.

clem73
04/01/13
 

Holly se retrouve seule après avoir veillé pendant des mois sur son mari, jusque sa mort. Mais Gerry était bien plus que son mari. Son meilleur ami, son confident, son amant, son âme soeur. Elle a eu cette chance folle de trouver son âme soeur, mais la vie en a voulu autrement. Difficile de reprendre goût à la vie après avoir connu le bonheur et ne pas y avoir suffisamment goûté. Gerry connaissait bien sa femme et son attachement extrême pour lui, et la perspective de sa mort le laissait triste pour ce que celle-ci allait entrainer pour Holly. Alors il décide de prolonger leur lien le plus longtemps possible, pour l'aider dans son processus de deuil et lui montrer que la vie doit continuer et qu'il vivra malgré tout toujours en elle. Grâce à sa famille et ses amis, Holly va reprendre peu à peu pied dans la vie, mais c'est probablement Gerry qui l'aidera le plus à comprendre que ce qu'il aurait souhaité le plus fort, c'est qu'elle ne soit pas malheureuse. Un pas après l'autre, Holly fera tout ce qu'elle peut pour ne pas décevoir celui qu'elle aimera toujours au plus profond d'elle. Emouvant. Ce livre nous transporte au coeur du processus de deuil, ce long chemin que chacun est amené à faire un jour, pour surmonter son chagrin et reprendre racine dans la vie, la vraie. Sans chichis, le ton est juste, nous plongeant au coeur des interrogations d'Holly sur sa nouvelle vie. Comment classer ce livre? Car au-delà du drame, il nous raconte une merveilleuse histoire d'amour qui finit tragiquement. Mais pouvons-nous vraiment dire qu'elle se finit? Rien n'est moins sûr. L'amour y est dépeint comme LE grand amour, celui que tout le monde rêve de rencontrer, sans tomber dans le conte de fée. Cette histoire était certes magnifique, mais elle l'était aussi dans les disputes, les insultes. L'écriture est telle que tout lecteur peut, je pense, ressentir ce lien si puissant et extraordinaire qui liait et lie encore Holly et Gerry.Le personnage d'Holly est très attachant. Difficile de ne pas avoir de la peine pour cette jeune femme en deuil. Mais elle est aussi attachante par ses côtés agaçant et enfantins. D'une certaine façon, nous assistons au passage à l'âge adulte d'Holly, qui se reposait auparavant entièrement sur Gerry. Quant à ses amies, ce sont des personnages haut en couleurs qui donnent ce côté léger à l'histoire, l'empêchant de tomber uniquement dans le côté tragique du deuil. La famille d'Holly offre des ressources incroyables également, avec un tableau de personnalités très diverses, de la jeune femme qui croque la vie à l'homme psychorigide en passant par la mère aimante et le petit frère insouciant.Même si ce livre a pour histoire principale le côté sombre de la vie qu'est la mort, le ton sait être léger et plaisant, avec de belles touches d'humour. C'est un vrai livre détente, avec une construction simple, des chapitres courts. Parfois, une narration du point de vue d'Holly m'aurait semblée plus appropriée, plus intime, mais le ton s'en serait trouvé plus grave.Ce livre est à conseiller aux personnes en recherche d'une belle histoire d'amour, d'un livre qui se lit facilement et offrant une large panoplie d'émotions. Dautresplumes

Dautresplumes
17/10/12
 

P.S I love you, on aimerait tous faire ça après notre mort.. Gerry est tellement prévenant dans tout ce qu'il a prévu, on pleure mais c'est tellement beau, le film est tout aussi magnifique même si le choix des acteurs est bof! Mandy.

Mandy05
27/09/12
 

Je tenais particulièrement à ce que ce livre soit chroniqué le premier car il s'agit de mon premier coup de coeur 2011. J'avais ce livre depuis longtemps, et j'avais d'abord vu le film - il y a un moment aussi, d'ailleurs - qui m'avait beaucoup plu, et pas seulement à cause de Gerard Butler et l'Irlande. J'insiste ! En en parlant avec une amie, je me suis enfin décidée à le lire. Et je ne l'ai bien sûr absolument pas regretté ! Au delà d'une simple histoire d'amour, on retrouve un récit que l'on pourrait qualifier d'initiatique. Car cette jeune femme, qui vient de perdre son mari, son bras droit, doit vivre avec, et surtout continuer à vivre. Au travers de ces dix lettres, Gerry lui apprends à vivre à nouveau. Le chemin que parcours Holly tout au long du livre est vraiment épatant. Comme quoi, il n'y a que le temps qui puisse guérir les blessures.Mais ce n'est pas qu'une histoire d'amour, comme d'autres. On retrouve également l'importance de la famille, et de l'amitié. Tout au long du roman, Holly est accompagné par ses proches dans diverses étapes de sa vie, diverses situations. D'ailleurs, on rit souvent à gorge déployée. Mais on pleure aussi - en tout cas moi. Et ma mère - parce que oui, cette délicate plume de Cecelia Ahern retranscrit bien les sentiments que l'on peu éprouvé. Ce n'est pas facile de réaliser que l'homme de sa vie n'est plus là et ne pourra plus jamais l'être. D'ailleurs, au fond, avec ses lettres, il n'aide pas toujours. Cela dit, ça reste quelque chose de vraiment plaisant que d'en recevoir de telles. Anyway, dans Ps : i love you, on suit le parcours d'Holly, de l'état de zombie, ou presque, à la renaissance. Sans compter que la relation Holly/Gerry, avant ou même après la mort du bonhomme, est vraiment touchante. On n'oublie pas les personnages secondaires, les proches de Holly, donc, qui, eux aussi ont un petit quelque chose qui fait que.En somme : Un roman fort en émotion, et vraiment, vraiment intense. N'oubliez pas les mouchoirs ! Askmetoread

askmetoread
18/09/12
 

Whaou, quel livre ! J'ai tout simplement adoré !Dès les premières phrases, on se retrouve emporté par l'histoire. L'histoire est triste mais donne de l'espoir : on peut perdre la personne que l'on aime et continuer à survivre malgré tout, parce que c'est ce que celle ci aurait voulu.Le livre est très bien écrit, on a vraiment l'impression d'être à la place de Holly. On se demande ce qu'on ferait à sa place et en même temps, on a envie de la secouer un peu pour la forcer à reprendre contact avec la réalité et de ne pas vivre juste pour les lettres que Gerry lui a laissé...A propos des lettres, je les ai trouvé magnifique et j'ai eu très souvent les larmes aux yeux en les lisant. Si je me retrouvai dans la même situation que Holly, j'aurai aimé recevoir des lettres comme celles ci, histoire de m'aider à refaire surface.On passe du rires aux larmes en l'espace de quelques phrases, et ça j'adore !J'ai été surprise par la fin, je ne m'attendais pas à ça mais je trouve qu'elle colle parfaitement avec l'esprit du roman.Vous l'aurez compris, j'ai eu un gros coup de ♥ pour ce roman ! Je vous le conseille vraiment !

Laetydu79
16/08/12
 

J'ai mis une bonne semaine pour le lire, non pas que ce livre ne me plaisait pas mais par manque de temps ! C'est une très belle histoire d'amour. Gerry est atteint d'une tumeur au cerveau, aucun traitement n'est efficace, il va laisser derrière lui Holly, une jeune femme pétillante qui perd complètement goût à la vie après cette difficile épreuve. Ce qu'elle ne sait pas au début du roman c'est que Gerry lui prépare une magnifique surprise qui l'aidera à remonter à la pente. En effet, il laisse à Holly 10 lettres dans lesquelles il donne des directives, du style : sort, prend des vacances avec tes copines, trouve un nouveau job... Ses 10 lettres vont être la seule raison de vivre d'Holly pendant les 10 mois suivants, mais elle doit faire également face à la vie qui reprend le dessus, à ses amies et à Daniel !En conclusion, une très jolie histoire d'amour touchante et émouvante, même si parfois on voudrait un peu secouer Holly qui ne vit plus qu'à travers les lettres de Gerry alors qu'autour d'elle la vie continue !

Bookinwoman
18/07/12
 

On se retrouve embarqué dans la vie de Holly, cette femme qui se retrouve veuve, seule, malheureuse. On est chamboulés par le retour de son mari dans sa vie à travers un jeu de piste excellement bien organisé autour de lettres, de cadeaux, de lieux.. On rit, on frémît, on aime et on pleure, beaucoup, devant la beauté de cette histoire d'amour qui continue par delà la mort. On vit avec Holly toutes les étapes de l'acceptation de la mort de son mari, et au final on ne peut que rêver d'être un jour aimé aussi fort. Une histoire magnifique, à lire immédiatement ou à voir en film.

Livre4Ever
23/04/12
 

J'ai beaucoup aimé ce livre, que j'ai lu pour le concours 12 mois = 12 livres sur le forum La Magye des Mots (vous pouvez aller y faire un tour, vous y retrouverez des personnes formidables avec qui partager votre passion de la lecture).PS I Love You est un livre qui me tentait beaucoup. J'en avais entendu parlé sur d'autres blogs, et les critiques étaient toujours plutôt bonnes. C'est un livre dans lequel on retrouve de l'amour, de l'amitié, de l'émotion, des épreuves. On retrouve tout ce qu'on trouvé dans la vie de tous les jours.Holly est une jeune femme formidable qui se voit anéantie à la suite du décès de son mari. Devenir veuve à 30 ans n'est pas une épreuve facile à vivre. Elle va devoir être forte pour traverser cette épreuve et se convaincre que la vie continue malgré les épreuves qu'elle a vécu.Pour cela, elle peut compter sur ses amies, mais aussi sur son défunt mari, qui, grâce à ses lettres mensuelles, va lui donner la force de se battre et de vivre la vie d'une jeune femme de 30 ans.Holly voit ses amies continuer leur vie, avoir des enfants, se marier, alors qu'elle... doit tout reprendre à zéro. Encore des épreuves à surmonter qui l'a rendra plus forte de jour en jour.Je n'ai pas encore vu le film tout simplement parce que je ne l'ai pas cherché mais si je tombe dessus, je pense le prendre. Instant-litteraire

- L’histoire s’ouvre sur une Holly endeuillée par la perte de son mari Gerry. La jeune femme est en pleine dépression, elle ne sort pas de chez elle, pleure toutes les nuits et laisse pourrir les aliments dans son frigo…. Les yeux douloureux à force de pleurer, le corps courbaturé de s’être endormi n’importe où, dans des positions inconfortables, Holly végète et ressasse les souvenirs: sa vie commune avec Gerry, leurs rires, leurs disputes, leur mariage, les bons comme les mauvais moments…- S’il n’était question que de deuil et de dépression, j’aurais refermer ce livre très vite, mais je vous rassure, le livre va bien au-delà. L’intrigue de ce roman, ce sont les 10 enveloppes que Gerry a fait parvenir à son épouse après sa mort. Morbide correspondance? Pas du tout, Gerry a tout prévu. La relation qu’avait Holly & Gerry était fusionnelle, très belle, et ce dernier savait pertinemment qu’Holly aurait besoin d’un coup de main pour la soutenir, comme il l’avait toujours fait de son vivant.Voila comment Gerry, par delà la mort, soutiens son épouse en lui donnant 10 enveloppes, correspondants à 10 mois, avec 10 messages adressées à Holly et se terminant par “PS: Je t’aime” . Ces lettres renferment pour la plupart des instructions qu’Holly doit suivre à la lettre.Les suivra-t-elle? Lisez et vous saurez!- Holly n’avait qu’un seul intérêt dans la vie: Gerry! Tout tournait autour de son mari, de son âme sœur. Les lettres qu’il lui laisse, amènent Holly à s’interroger, à se remettre en question. Et c’est ce que j’ai aimé dans ce livre. On suit le processus du deuil d’Holly, on la suit dans les bons comme dans les mauvais moments.Mais cette “correspondance” avec Gerry est à double tranchant: il l’aide à supporter son absence, autant qu’il la coupe du monde. Lorsqu’arrive le premier de chaque mois, plus rien ne compte pour Holly que d’ouvrir l’une des lettres de Gerry. On a cette désagréable sensation qu’elle ne vit que pour l’ouverture de ses lettres… On en vient à s’inquiétez pour elle, qu’adviendra-t-il d’Holly une fois la dixième lettre ouverte?C’est ce qui fait la force de ce roman, le fait de s’attacher à ce personnage, et aux autres également. On est tellement touché par l’histoire d’Holly, on voudrait tellement qu’elle s’en sorte, qu’on plonge dans cette histoire, quitte à verser quelques larmes (et oui, je pleure beaucoup depuis ce début d’années avec mes lectures ^^ C’est tout nouveau pour moi, j’ai l’impression d’être Chandler dans Friends lorsqu’il commence à pleurer et qu’il n’arrive plus à s’arrêter ^^)- Les personnages, il y en a une bonne dizaine qui vont et vienne au fil de l’histoire. Tous différents, attachants ou agaçants, ils ajoutent du rythme à la vie d’Holly et c’est aussi un atout pour la lecture. On fait la connaissance de la famille de la jeune veuve: ses parents, ses frères et sœurs. On apprend également à connaitre les amis d’Holly & Gerry, comme Sharon, meilleure amie d’Holly, & Jack , le meilleur ami du défunt, ou bien Denise. On se retrouve chez Hogan, un pub irlandais, où nous découvrons le charmant Daniel. Enfin bref, Holly n’est pas toute seule pour faire face à la perte de Gerry et plein de monde la soutient, chacun à sa façon.On suit le deuil d’Holly, mais ce qui est très bien amené dans ce livre, c’est le fait qu’on découvre la souffrance des autres personnages. Et oui Gerry était le mari d’Holly mais également un meilleur ami, un confiant, un gendre, un beau-frère, etc… C’est ce qui m’a émue d’ailleurs, lorsque les uns et les autres, parle de Gerry. Surtout lorsque Jack parle de son meilleur ami, il m’a bouleversé.On suit les hauts et les bas de la vie d’Holly, mais on est amené à voir le deuil d’un autre point de vue, celui de la famille d’Holly, des amis, etc… Ce livre nous fait partager les bons moments comme les plus tristes. Il y d’ailleurs des moments où ont se demande comment va pourvoir s’en sortir Holly. Incapable de se détacher de Gerry, il peuple ses rêves et parfois même ses jours. C’est très étrange car on ne sait pas trop où est le rêve et la réalité, on ne sait comment les interpréter. C’est perturbant mais poignant.- C’est le premier roman de Cecelia Ahern que je lis et je vais en lire d’autre, c’est certain. J’ai tout de suite adhéré à sa plume, à la façon dont elle utilise les mots pour retranscrire les sentiments. Les moments de peine comme les moments de joie. Elle a réussi à me faire pleurer, ce qui n’est pas une mince affaire lorsque je lis… Donc rien que pour ça, ce livre doit être lu ^^ L’histoire file, il y a quelques petits moments où le rythme s’étiolle un peu, mais ce n’est pas génant pour la lecture. Et puis on rit beaucoup dans ce bouquin, malgré tout, il y a des situations vraiment cocasses. L’humour est aussi au rendez-vous, de quoi éviter le mélodrame. - Encore une fois, un livre qui a frisé le coup de cœur… Mais la fin m’a un peu déçue, je m’attendais à un autre dénouement. L’auteure nous avait fait espérer tellement de chose au cours de cette lecture… Puis finalement ce que j’attendais n’est pas arrivé. Mais c’est peut-être ce qui fait le charme de cette lecture. L’auteure nous surprend. Mais bon j’ai pas aimé cette “surprise”!

Nanieblue
16/02/12
 

J'ai découvert Cecelia Ahern en lisant PS I love you et je crois que j'ai commencé par le meilleur de ces livres. je me suis vu passer des rires aux larmes en quelques pages et c'est là toute la force de ce roman. Malgré une début d'histoire particulièrement triste je pense que l'on peut dire que ce livre apporte un élan d'optimisme. Lorsque l'on pense que la vie n'est que tristesse, c'est à ce moment là qu'elle nous réserve quelques surprises!Un super roman chick-li!

seriephile
24/10/11
 

"PS : I love you" de Cecelia Ahern, auteure irlandaise qui signe là son premier roman. Je n'ai pas vu le film tiré du livre mais l'adaptation semble bonne selon les commentaires que je lis. 415 pages . traduit de l'anglais par Françoise du Sorbier.L'histoire se passe à Dublin. L'histoire : Gerry le mari de Holly meurt d'une tumeur au cerveau. A 30 ans, Holly se retrouve veuve et démunie. "Gerry lui a réservé une ultime surprise. Il lui a laissé dix lettres qui forment une "liste" de choses à accomplir pour réapprendre à vivre. Par-delà la mort, il lui adresse un message d'amour et de courage : elle doit réapprendre à être heureuse sans lui, malgré le lien fort qui les unissait. Holly va affronter sa douleur pour réaliser, entre rires et larmes, que la vie vaut malgré tout la peine d'être vécue. Une comédie romantique, drôle et poignante, qui dépeint la vie telle qu'elle est : belle et triste à la fois." (extraits du quatrième de couverture).Mon avis :une très belle idée que ces 10 petits mots laissés par Gerry pour faire passer un message à Holly : continue à vivre et sois heureuse, même sans moi. Continuer à vivre sans la personne que l'on aime ne signifie pas effacer cette personne de sa vie et les moments partagés avec elle. Cette personne est dans notre coeur et nous accompagne dans tous les moments de notre vie. Alors il y a les jours où l'on pleure, où l'on se demande ce que l'on fait là, où l'on n'a pas envie de se lever et d'affronter la journée. Mais on est rempli de souvenirs heureux qui nous font sourire et on se dit que l'on a tout de même la chance d'avoir vécu cet amour véritable. Le plus dur est sans doute de parvenir à ne pas se laisser gagner par ce sentiment d'injustice (on était si heureux, pourquoi nous et pourquoi maintenant alors qu'on avait tant de choses à vivre) et d'accepter de se fabriquer de nouveaux souvenirs sans l'être aimé qui nous a quitté...C'est un coup de coeur pour moi car cette histoire me touche particulièrement, cela ne sera qu'une comédie sentimentale à l'américaine pour d'autres. J'en ai même corné (oh ! sacrilège) un bonne vingtaine de pages, faute de crayon à papier, pour retrouver plus facilement certaines phrases qui ont une résonance particulière pour moi.

lucie38
22/05/11
 

Qu'on se le dise, ce livre est un vrai livre de filles, un livre qu'on lit avec plaisir le soir sous la couette, le mouchoir à portée de main, et de préférence quand le moral ne flirte pas avec les chaussettes. Car ce fut le gros problème que j'ai rencontré pour lire ce livre : trouver le bon moment, histoire de ne pas être en larmes dès les premières lignes... Oui, je suis émotive, et alors, ça vous gêne ?!!!Bon, en attendant, après avoir laissé trainer pendant plusieurs mois ce livre prêté par une copine dans la pile au pied du lit, j'ai finalement rejoint Holly et ses amis pour une jolie découverte. J'avais lu plus d'un avis positif sur ce roman, mais je craignais malgré tout de l'ouvrir... Bon, de peur d'inonder le lit, certes, mais aussi car j'avais peur d'y croiser un peu trop de clichés sur le deuil. Alors, je ne dis pas qu'ils ne sont pas là, au contraire, mais disons qu'ils sont mêlés au reste et que de ce fait, la lecture de cette "pretty comédie" ainsi que s'appelle la collection dans laquelle elle est publiée, devient un bon moment de détente !Ceci dit, on pourrait faire une certain nombre de reproches à Cécilia Ahern : avoir fait de son héroïne une fille sans spécificité particulière qui ne vivait qu'à travers sa relation amoureuse, nous sortir quelques clichés éculés comme le bon pote qui tombe amoureux, les questionnements un peu simplistes pour savoir si c'est trop tôt ou pas pour choisir un autre homme...Mais bon, je pardonne tout cela à cette jeune irlandaise car je n'ai pas ouvert son livre espérant mieux comprendre le processus de deuil, mais juste pour passer un bon moment, et cette mission est remplie !

MissAlfie
22/02/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition