Psychanalyse des contes de fees

BETTELHEIM, BRUNO

livre psychanalyse des contes de fees
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 30/09/99
LES NOTES :

à partir de
9,30 €

SYNOPSIS :

Contrairement à ce que l'on affirme trop souvent, les contes de fées ne traumatisent pas les jeunes lecteurs. Ils répondent de façon précise et irréfutable à leurs angoisses, en les informant des épreuves à venir et des efforts à accomplir. Tel est en effet le postulat de ce livre majeur où Bruno Bettelheim nous éclaire sur la fonction thérapeuthique de ces contes pour l'enfant et l'adolescent
jusqu'à la puberté. Grâce à cet ouvrage, illustré d'exemples tirés d'un patrimoine sans âge, des "Mille et une nuits" aux frères Grimm, de "Cendrillon" à "Blanche-Neige" et à la "Belle au bois dormant", nous n'avons plus, nous parents, le même regard sur ces contes de fées qui offrent à nos enfants une chance de se comprendre mieux au sein du monde complexe qu'ils vont devoir affronter.
3 personnes en parlent

Voilà un ouvrage important pour comprendre la portée que peut avoir les contes de fées dans l'éducation des enfants.Bruno Bettelheim souligne bien que le conte est un véritable creuset empli d'émotions, de sentiments... qui touche directement l'imaginaire et l'insconscient.L'auteur pioche pour sa démonstration essentiellement dans le corpus des contes européens (même si on trouve quelques occurrences appartenant aux "Mille et une nuits" par exemple).Dans la première partie, Bettelheim passe en revue de grands thèmes tels que le mariage de la réalité et de l'imaginaire, la peur de ce qui relève de l'imaginaire, la construction de la personnalité... à chaque fois illustrés par des contes particuliers.Dans la seconde partie, l'auteur commente plusieurs histoires telles que "Le petit chaperon rouge", "Blanche Neige", "La Belle au bois dormant"..., nous montrant ce qu'elles ont d'original et l'impact qu'elles peuvent avoir.Le conte est un support idéal pour que l'enfant puisse rapidement et facilement se sentir concerné. Il parle de façon simple et directe à son imaginaire.Le texte de Bettelheim est très clair, facile d'accès pourvu que les contes en question soient bien à l'esprit du lecteur (chose aisée tant ils sont pour la plupart très célèbres).A la fin de l'ouvrage, un cahier appelé "critiques et commentaires" rassemble une revue de presse, articles en réaction au livre de Bettelheim, initiative utile, qui permet d'avoir d'autres approches du texte. Maltese

Maltese
10/09/09

Il existe bien des façons de raconter des histoires...L'une d'elle pourrait commencer au milieu d'un vaste champ de bataille.Sur cette terre à la topographie incertaine, s'engagent de formidables régiments à la vindicte parfois terrible. Radicaux sont leurs oriflammes : Ils sont Amour et Haine, Honte et Envie, Joie et Angoisse. Fluctuante est leur allégeance, tout aussi prompt à embrasser la cause de leur Général qu'à y être le pire opposant.Un général qui a toujours la nécessité de disposer des meilleurs outils pour analyser son champ de guerre. Mais bien souvent, les plans de bataille les plus rationnels ne résistent pas aux premiers instants de l'affrontement. C'est dans ces moments que le général doit obtenir des membres de sa " Maison "... que nous qualifierons ici de militaire, les outils pour transpercer le brouillard de guerre.Mais quand ce général est un tout jeune enfant, son état-major est composé de ses parents. Et les stratégies dont ils disposent pour éclairer le maelström des pensées extrêmes et contradictoires de son esprit sont à trouver dans les contes de fées. En peuplant l'imagination d'un enfant de princes charmants, de belles endormies,e haricots magiques et d'animaux parlants, de maisons en sucrerie et de pièces fermées à double-tour, les conteurs allument un fanal à même d'aider à organiser les chaos du champ de bataille.Une histoire basée sur l'intuition infantile pour qui les contes de fées sont nécessairement vrais.Malheureusement, c'est une toute autre histoire qui nous est contée ici...Car bien sûr tout ceci n'est que fantasme. Tout ceci est bien moins poétique dés lors qu'intervient l'analyse psychanalytique. Analyse qui n'évoque pas champ de bataille, mais psyché infantile. Qui n’évoque pas grand équipage de sentiments, mais pensées refoulées et désirs œdipiens et pré-œdipiens. Ici, les règles de l’engagement sont aux mains de l'état-major parental. A lui de saisir avec circonspection les enjeux sous-jacents à l'emploi à bon escient des contes de fées. En n'étant pas dupe des traductions psychanalytiques de chaque péripéties des récits.Car s'ils n'en sont pas moins nécessaires, chacun se doit d'admettre l'aspect totalement fictif des contes de fées.Amis qui conservez un souvenir ému des efforts de vos parents pour vous entrainer dans les contrées d' " Il était une fois ", fuyez ce livre...Parents consciencieux qui pensez trouver ici les outils pour guider vos enfants de la meilleure des manières dans les contrées d' " Il était une fois ", fuyez ce livre...La longue démonstration présentée ici est bien plus dangereuse que le " je ne crois pas aux fées " de John Matthew Barry.Pour moi, il n'y a rien de tel dans les contes de fées que le regard attentif d'un enfant qui répond à une voix aimante parentale...

BanquiseCitron
13/01/14

C'est un livre simple, clair, bien construit ( les différents contes analysés suivent l'évolution de l'enfant ) tout empreint de psychanalyse (le moi, le ça, le surmoi...) Pour le lecteur il y a une véritable "confrontation" entre le ressenti pour les contes surtout d'enfant et l'étude de leurs conséquences dans l'inconscient de l'individu. Elle peut mener au rejet ou comme pour moi à un grand intérêt.

Fred25
28/12/13
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition