Puisqu'il y a des reves meilleurs

MOREAU, JEAN-LUC

livre puisqu'il y a des reves meilleurs
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 18/08/99
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
22,00 €

SYNOPSIS :

De manière insidieuse et ironique, toutes les nouvelles de ce recueil communiquent une impression d'"inquiétante étrangeté". Une vingtaine de textes courts - entre nouvelle, conte et fiction critique - donnent la parole à des personnages qui n'en reviennent toujours pas d'être au monde, et dans ce monde-ci. Habitant d'autres contrées, les authentiques héros de fiction n'en finissent jamais, au contraire, de vivre leur histoire, de la poursuivre au-delà de sa fin connue. Les cinq longues nouvelles de la seconde partie donnent la suite inattendue de mythes et de légendes, d'oeuvres cinématographiques ou littéraire, ayant pour thème l'enlèvement : Zeus et Ganymède, le joueur de flûte de Hamelin, King Kong et La Planète des singes, le Roman de la momie, et
Miss Waters, un roman de H.G. Wells dont l'héroïne est une sirène. Alliant densité et subtilité, l'écriture de Jean-Luc Moreau frappe autant qu'elle séduit. En absorbant dans une réflexion minutieuse sur l'"être ici", elle s'attache à évoquer un sentiment proche de la difficulté d'être qui peut songer à celui de Robert Walser ou d'Henri Thomas, voire de Kafka ou de Beckett. Précis parfois sarcastique, ce ton très personnel aboutit à un effet à la fois ravageur et feutré, de l'ordre du fantastique intime. Critique, essayiste, traducteur de l'allemand, Jean-Luc Moreau a notamment publié Le Retournement du gant, entretiens avec Frédérick Tristan, La Nouvelles Fiction (essai). Il fait partie du comité de rédaction de la revue Ralentir Travaux.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 23.40 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.48 kg