Quand j'etais drole

TUIL, KARINE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 27/08/08
LES NOTES :

à partir de
6,90 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

â la question : « quel pourrait être l'avenir d'un comique français paranoïaque et sans emploi, accompagné d'un chien névrosé et d'une ancienne communiste, dans un pays en croisade contre le mal ? », jérémy sandre, dit jerry sanders à la scène, pourrait répondre sans se tromper : aucun. bien qu'affabulateur, mauvais fils, piètre père, séducteur làche, comique malgré lui, joueur de cartes compulsif,
humoriste français exilé à new york en pleine francophobie, jerry est lucide. s'il n'a pas d'avenir, autant s'en inventer un, glorieux. â sa famille, ce naufragé existentiel va mentir. à la société, cet asocial va prétendre dicter sa loi. Celle du plus faible ? Il préfère en rire, mais avec des larmes. comme nous d'ailleurs à la lecture de ce roman ambitieux et drôle, magistralement mené.
3 personnes en parlent

L'histoire du dernier roman de Karine Tuil raconte la mésaventure d'un homme qui a cherché à conquérir l'Amérique, en gros. Jérémy Sandre, ou Jerry Sanders, quitte une brillante carrière d'humoriste en France pour tenter sa chance à New York. Or, il devient la victime d'un enjeu géopolitique affligeant, l'entrée en guerre en Irak par les Etats-Unis, contre l'assentiment de la France. Bref, Jérémy est aussi un homme balourd et pataud, qui commet des impairs dans ce climat francophobe. Résultat : il se retrouve presque à la rue, sans cachet, sans spectacle, sans un sou et avec une fiancée qui se fait la malle. Il faut également ajouter à son actif que l'homme doit gérer des dettes de jeu, des mensonges à sa famille, des conflits avec son ex-femme et la crise d'adolescente de sa fille. Trop pour un seul homme ? Non, car ce n'est pas tout. L'histoire débute en découvrant que Jérémy est emprisonné, accusé d'avoir tué un homme, et son histoire, c'est un peu sa déposition auprès de son avocat.Ce que je retiens de ce livre ? Passionnant ! Intéressant, pétri d'humour, très dynamique - ce qui contraste avec le caractère pitoyable du héros. L'écriture est enlevée, on ne s'ennuie pas et les péripéties du personnage central ne cessent d'être pathétiques, dérisoires, mais finalement réjouissantes. Hélas, on se rit des malheurs d'un homme, et pourtant celui-ci a bien couru après ses misères ! Toutefois, il parvient, à l'aide d'habiles pirouettes, à renverser la tendance et se rendre attachant, héros malgré lui et victime d'un concours de circonstances malchanceuses. "Quand j'étais drôle" devient l'un des meilleurs romans de sa jeune auteur, Karine Tuil. Du plaisir, rien que du plaisir !

Clarabel
23/02/09

Livre qui peut apparaître rebutant de par son sujet : un humoriste français confronté à l'échec à New-York suite à une vague de francophobie, conséquence de l'attentat du 11 septembre. Ce n'est pas un ouvrage géopolitique mais un vrai portrait d'un homme, de plusieurs familles. Avec un style particulier et envoutant l'auteur nous embarque dans son monde celui du spectacle, du vrai, du mensonge, de l'image. Ce n'est pas qu'un témoignage c'est aussi une vraie histoire où les relations avec son ancienne femme, sa fille adolescente sont importantes. Jusqu'à la dernière page on reste embarqué et surpris !!!

Fred25
23/01/15
 

Livre neuf, gagné à un concoursÉtat neuf

un flyer
13/02/09

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition