Quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hopital

MALGLAIVE, GAELLE DE

livre quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hopital
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 05/04/06
LES NOTES :

à partir de
18,50 €

SYNOPSIS :

Le cri d'amour et de rage d'une mère devant l'inacceptable : à deux ans et demi, son petit garçon est atteint d'une leucémie. Un récit nu, sans fioritures, sans pathos, qui étreint le coeur. Tenu comme un journal de bord au jour le jour pour " dire l'indicible, essayer de donner un sens à ce qui ne peut en aucun cas en avoir ", ce récit touche par sa justesse de ton, par son écriture directe et brute, par l'absolue franchise de son propos. Impossible d'y rester indifférent. Ancré dans le quotidien, dans le " terre à terre " de la maladie, ce récit intime et intimiste témoigne aussi de l'importance de la parole et de l'attitude des soignants. Car dans cet injuste jeu de roulette russe qui mène un enfant à l'hôpital, Max et ses parents ont à peu près tout rencontré. Le meilleur mais aussi le pire. L'univers médical et hospitalier, la cruauté des " protocoles de traitement " et surtout celle des mots qui les expliquent, les laboratoires d'analyse, les infirmières à domicile, les " permissions " où l'on vole quelques gouttes de bonheur entre
deux protocoles, le désespoir et l'espoir, la rechute, le refus vrillé au corps de cette injustice... Indépendamment des indéniables performances de notre médecine, qui ont assurément sauvé la vie de Max, ce récit exprime crûment mais avec beaucoup de sensibilité le pouvoir apaisant ou au contraire aggravant des soignants sur le malade et sa famille. Aujourd'hui, Max a six ans. Il est en rémission. À toutes les étapes de ce parcours du combattant, ce petit garçon est un miracle ambulant de vie et d'amour. Écoutez-le sourire... Dans ce combat contre le hasard, contre le destin qui frappe leur fils, les parents de Max ont été aidés, soutenus par leurs proches, par certains soignants aussi, mais leur plus grand, leur plus beau soutien a été, tout au long de ce cauchemar, leur merveilleux petit bonhomme. Sa force, sa vitalité, sa maturité, son appétit de vivre, même au plus fort de la douleur, et sa spontanéité, toujours. Laissons-lui plutôt la parole : " Bonjour, j'ai quatre ans, j'ai une leukémie, je pourrais avoir un Kinder ? "
1 personne en parle

C'est un témoignage bouleversant & intense que nous livre Gaëlle de Malglaive dans ce roman. Une sorte d'échappatoire face à la maladie. Pour son fils.Max est atteint d'une leucémie à l'âge de 2 ans & demi. Tout le monde devra apprendre à vivre avec. Les parents mais aussi ce petit bout de chou très jeune, trop jeune pour subir ça. Ils devront apprendre à faire face à la douleur, à l'incompréhension, à la peur mais aussi à l'inconnu. Ils devront supporter ces douleurs horribles infligées à leur fils, le poids que les soins demandent & aussi la réaction des étrangers quand ils regardent Max. Le côté inhumain du personnel hospitalier qui parlera aux parents comme si Max n'était qu'un numéro de plus sur la liste des malades & qui oubliera même de lui réserver une chambre ! La maladie n'est-elle donc pas suffisante comme poids ?Comment faire comprendre a un enfant de 2 ans ce que la vie lui inflige ? Comment remonter la pente & garder espoir, ne serait-ce que pour lui ? Comment croire à l'avenir alors que la rechute n'est jamais loin ? C'est ce que Gaëlle tente de nous faire partager à travers son récit. On vit quasiment au quotidien ce qu'ils ont vécu : l'annonce de la leucémie, leur réaction ainsi que celle de Max, l'espoir de guérison, les allers retours entre la maison & les hôpitaux, le soutien de leur entourage, les petits bonheurs de la vie.Les enfants sont toujours très courageux face aux maladies. Bien plus que les adultes. On se rend compte de ça aussi ici, avec Max, à travers des anecdotes que sa maman a reporté dans son témoignage. Il déborde d'énergie & même quand il est au plus bas, son moral remonte en flèche très vite. Il s'accroche, il se bat. Il ne baisse jamais les bras. Ses parents non plus. Ils ont tous fait preuve de courage & d'optimisme, même dans les pires moments & même si on ne connait pas la maladie, on se rend bien compte que c'est un calvaire. Encore plus quand ça touche un enfant si jeune. Son enfant.C'est un récit bouleversant, émouvant & par certains côtés, révoltant. Tout y est, avec sincérité & franchise. Avec les bons & les mauvais moments. Mais surtout avec beaucoup d'amour.

gr3nouille2010
24/01/12
 

Format

  • Hauteur : 21.60 cm
  • Largeur : 13.60 cm
  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition