Quand nous aurons mange la planete

SERRES/BONANNI

livre quand nous aurons mange la planete
EDITEUR : RUE DU MONDE
DATE DE PARUTION : 26/06/09
LES NOTES :

à partir de
14,50 €

SYNOPSIS :

Librement inspiré d'un proverbe amérindien, voici un texte court en forme de ritournelle imagée qui dit le danger que courent les hommes à gaspiller les richesses naturelles. Elle dénonce la course à l'argent, qui ne permet pas de tout résoudre. Elle dit surtout que le seul
espoir pour sauver la planète réside en l'homme lui-même. Le troisième volet d'une série d'albums largement illustrés par les collages originaux de Silvia Bonanni, avec un texte court mais quasi philosophique pour réfléchir avec légèreté aux questions du monde.
3 personnes en parlent

Quand nous aurons mangé la planète Alain Serres s’inspire d’un texte amérindien pour écrire ce plaidoyer pour sauver la planète. Il vise à nous faire comprendre que le respect de la Terre qui nous nourrit est plus important que tout l’argent et tout l’or que l’on peut amasser car l’or et l’argent ne se mangent pas. Ce constat réaliste et pessimiste est tempéré par l’espoir que l’auteur met dans les enfants qui sont l’avenir du monde.Cette fable écologique est magnifiquement portée par les illustrations grand format, naïves et très colorées de Sylvia Bonanni.

beraud@archimed.fr
13/12/15
 

En ce moment c'est la grande mode des albums sur l'écologie, etc, etc.Celui est très réussi ! Moi qui part avec des appréhensions lorsque j'ouvre un album qui aborde ce sujet, je n'ai pas été déçue !Le thème est très bien traité, et très simplement.Les illustrations sont magnifiques.Un réel plaisir à lire ! Broutille de lune

Broutille
06/01/13
 

Quand nous aurons mangé la planète Alain Serres s’inspire d’un texte amérindien pour écrire ce plaidoyer pour sauver la planète. Il vise à nous faire comprendre que le respect de la Terre qui nous nourrit est plus important que tout l’argent et tout l’or que l’on peut amasser car l’or et l’argent ne se mangent pas. Ce constat réaliste et pessimiste est tempéré par l’espoir que l’auteur met dans les enfants qui sont l’avenir du monde.Cette fable écologique est magnifiquement portée par les illustrations grand format, naïves et très colorées de Sylvia Bonanni.

Format

  • Hauteur : 33.00 cm
  • Largeur : 23.00 cm
  • Poids : 0.49 kg

Dans la même catégorie