Quartier lointain t.2

TANIGUCHI, JIRO

livre quartier lointain t.2
EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 04/06/03
LES NOTES :

à partir de
14,50 €

SYNOPSIS :

Ce soir-lâ... D'après les conclusions de l'enquête de police... A 21 heures 30 passées, [...] papa s'est dirigé vers la gare d'agei. vers 22 heures, on sait
qu'il a acheté au guichet un aller simple pour tottori... ensuite, plus rien... mon père a disparu comme ça. on n'a plus jamais eu aucune nouvelle de lui.
8 personnes en parlent

Dans ce deuxième volet du manga, nous retrouvons Hiroshi, un homme de 40 ans, qui sans trop savoir comment ni pourquoi s’est brusquement retrouvé à l’âge de 14 ans. Il n’a plus qu’un objectif en tête : empêcher son père de disparaître. Il décide donc d’enquêter sur celui-ci. Aurait-il une maîtresse ? Était-il si malheureux qu’il a préféré les abandonner ? Le temps presse pour découvrir la raison et éviter que cela ne se produise. Il y passe tellement de temps que sa relation avec Tomoko commence à s’effriter. D’ailleurs, il ne sait pas comment réagir : malgré sa conscience d’un homme de 48 ans, son cœur est celui d’un adolescent qui s’emballe dès qu’il aperçoit la jeune fille. Mais comment oublier sa femme ? Et ses filles ? Qui l’attendent certainement dans son futur ! Les reverra-t-il seulement un jour ? Ou restera-t-il coincé dans son passé, condamné à revivre toute sa jeunesse ? Le ton est motéléchargementins optimiste que dans le premier livre où Hiroshi voyait dans son expérience une sorte de deuxième chance. Il s’est donné une mission et ne tolérerait pas d’échouer car cela voudrait dire tout revivre : la tristesse, les interrogations face à l’abandon, les efforts de sa mère pour subvenir malgré tout à leurs besoins, à lui et à Kyoko, sa petite sœur. Il se pose énormément de questions, ce qui le pousse à se rapprocher de son père, cet homme si travailleur et si secret, pour essayer de le connaître davantage. C’est par l’intermédiaire de sa grand-mère qu’il va apprendre la véritable histoire de la rencontre entre ses parents. Les thèmes abordés sont plus graves : la possibilité de changer l’avenir, l’histoire du Japon, le destin et la fatalité. Finalement, Hiroshi apprendra beaucoup plus sur les relations humaines que lorsqu’il était adulte ce qui l’amènera, mais ce qui amène aussi le lecteur, à se poser des questions sur son propre comportement.

Naurile
12/08/15
 

Chaudement conseillé par plusieurs collègues, jen 'ai pas eu de coup de coeur pour ce manga, malgré une lecture agréable et instructive. L'aperçu du Japon après-guerre et contemporain m'a intéressée. Je ne sais pas vraiment pourquoi je n'ai pas plus aimé, je n'ai rien à lui reprocher : ça doit venir de moi ! (Juin 2013)

Pitchoubinou
04/07/13
 

J'ai beaucoup aimé ce tome même si je l'ai trouvé plus nostalgique que le précédent en y oubliant un peu l'humour et la fraîcheur des scènes en rapport avec le retour à l'adolescence. Hiroshi demande à la fin du tome précédent à sa grand mère de lui raconter l'histoire de ses parents, son but intrinsèque étant de comprendre pourquoi son père les a abandonné sans aucune explication. Une grande poésie ressort de ce manga qui ne laisse pas indifférent. Je conseille de voir le film de Sam Garbarski sorti en 2010.

milca
26/04/13
 

"La maturité n'est qu'un leurre, une entrave à notre âme d'enfant."Sommes nous les "brouillons" de nos parents? Peut-on, avec le temps et l'expérience vécue, comprendre ce qui nous semblait incompréhensible dans notre jeunesse?Hiroshi a accepté sa nouvelle condition d'adolescent, mais en contrepartie il se donne comme objectif d'empêcher le départ de son père, décision qui avait eu beaucoup de conséquence dans la vie familiale. Dans le même temps, la plus jolie file du collège, Tomoko, se rapproche de lui, mettant en péril le cours des événements. En effet, Hiroshi a-t-il le droit de modifier sa propre histoire?Le jeune homme passe désormais son temps libre avec la jeune fille ou il tente de percer le secret de son père. En effet, il le suit dans ses voyages commerciaux, surveille son attitude, mais rien ne porte à croire à une fugue prochaine...Son entourage, à force, se rend compte qu'Iroshi a beaucoup changé: il est désormais plus mûr dans ses réflexions, plus doué à l'école, porté par l'alcool aussi. Mais c'est surtout la mélancolie qui envahit le cœur du garçon: celle du passé, celle de sa vie d'homme aussi. Il se surprend à penser à son épouse et ses filles. Les retrouvera-t-il un jour?Ce tome 2 est aussi passionnant que son grand frère et propose une réflexion de qualité sur l'enfance et le passage à l'âge adulte. Finalement, serait-il légitime et utile de réécrire son histoire si on en avait la possibilité? La vie humaine est remplie de si... et le fait de devoir faire des choix en fait sa richesse.Passé, présent, avenir, remords, regrets, joie, son autant de thèmes traités avec finesse, et portent tranquillement le lecteur vers une fin remarquable. vivi

vivicroqueusedelivres
10/04/13
 

Manga culte de Jirô Taniguchi, prix du meilleur scénario, Angoulême 2003.Taniguchi parvient comme par magie à nous transmettre la poésie du quotidien, le respect et l'amour des êtres dans ce qu'ils ont de singulier et d'universel.

Le lecteur laisse Hiroshi à la fin du premier tome avec sa grand-mère. Celle-ci, à sa demande, commence à lui raconter l'histoire de ses parents et de sa naissance. Dans le second tome, ce récit des origines continue. Progressivement, le lecteur comprend que les déboires de Hiroshi et sa tristesse actuelle trouvent leurs sources dans le départ et la disparition du père...Dans ce tome, Jirô Taniguchi s'attarde sur "le roman familial" de cet homme d'affaire. Comme un psychanalyste, il invite Hiroshi à faire un retour sur son passé pour identifier la cause de sa souffrance et lui donner un nom. Le protagoniste n'est plus passif devant les événements. Il cherche à comprendre mais aussi à accepter l'inacceptable. Contrairement au premier tome, le suspens n'est plus présent ni la peur d'appréhender l'inconnu. L'intrigue est plus centrée sur la relation parents/enfants et la perte de l'innocence. Je le conseille aux lecteurs car ce tome nous parle. En effet, nous avons été nous aussi des enfants. Nous avons grandi et avons enfoui en nous des blessures et sentiments douloureux tel que l'abandon... Un seul point de regret est la conclusion du récit. L'auteur est-il rattrapé par le conformisme ambiant de sa société? Ou bien notre déception n'est-elle pas plutôt liée à notre attirance pour des "unhappy end"? En tout cas, ces deux tomes constituent un très bon BD selon mon humble opinion. Victoire

tran
27/01/13
 

Hiroshi, père de famille de 48 ans, se retrouve projeté dans son corps d'adolescent, au printemps de ses 14 ans. Il sait que d'ici quelques mois son père va disparaitre, et tente d'en apprendre plus sur lui, afin de comprendre et d'empêcher sa fuite. Il découvre un homme brisé par la guerre, qui regrette ses non-choix de vie, et alors qu'il le prend en filature, s'aperçoit qu'il rend de mystérieuses visites dans un hôpital de la région.

sovane
11/06/12
 

Hiroshi Nakahara, 48 ans, se retrouve après une nuit de beuveries à revivre ses 14 ans : il a l'apparence de l'adolescent qu'il était, il est dans le monde et l'époque de cet adolescent, mais avec l'esprit et l'expérience de l'homme adulte. Il retrouve ainsi ses amis d'enfance, son école, sa sœur, sa mère décédée 23 ans plus tôt, et son père qui justement les abandonna cet été là. Questionnant sa grand-mère, ses parents, ses amis, il réalise tout ce qui lui avait échappé lorsqu'il était jeune. Avec son expérience d'adulte, il repère la fêlure qui a détruit (ou détruira ?) son bonheur d'enfance. Et petit à petit, l'année scolaire avançant, il voit se rapprocher la date fatidique où son père disparaîtra, pour toujours, sans aucune explication. Pourra-t-il interférer sur le cours du temps ? Pourra-t-il changer son passé ou est-il condamné à le revivre, impuissant ? Retrouvera-t-il son existence normale, sa femme et ses enfants ? Et comment gérer la discordance entre son corps d'adolescent et sa pensée d'adulte ?Qui n'a jamais rêvé de revenir ainsi dans son propre passé en conservant sa maturité et son identité d'adulte et, peut-être, pouvoir changer les choses, changer le cours de sa vie ? C'est une belle évocation du temps qui passe, pleine de délicatesse et de nostalgie, que nous propose ici Jirô Taniguchi. C'est un jeu de l'esprit, une façon de se demander quel cours aurait pu prendre nos vies, si... C'est une histoire du quotidien dans laquelle sérénité côtoie émotion et souvenirs d'enfance. C'est une histoire simple et pure, portée par un dessin élégant et épuré, en noir et blanc, au graphisme minutieux et au trait gracieux, d'une grande finesse. Ce que j'aime particulièrement dans cet album ce sont ces cases quasiment sans textes, cette manière de donner énormément de sens au silence, cette capacité à produire du sensible même dans les scènes les plus banales. Sans grandiloquence, avec humilité, ce récit entre rêve et réalité envoûte par sa petite musique triste et sa grande tendresse.Taniguchi revisite ainsi avec habileté le thème du voyage dans le temps et apporte une réponse élégante au paradoxe du retour vers le passé et des risques d'interactions avec le présent : la fin de cette histoire est à la fois attendue, logique et surprenante.

Kara
03/03/09
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 17.10 cm
  • Poids : 0.49 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie