Quatre filles et un jean t.2 ; le deuxieme ete

BRASHARES, ANN

EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 15/05/03
LES NOTES :

à partir de
15,50 €

SYNOPSIS :

L'été est revenu et avec lui, le temps des vacances et du jean magique. Les quatre filles sont au rendez-vous : Carmen, Tibby, Bridget et Lena. Elles ont grandi, mûri. Elles ont toujours du mal à s'accepter et à accepter les autres tels qu'ils sont. Surtout quand « les autres », ce sont leurs parents. Carmen veut interdire à sa mère d'aimer à nouveau ; Bridget est
partie à la recherche de sa grand-mère et des lourds secrets de famille ; Lena vit ses premières souffrances amoureuses et Tibby apprendra à ses dépens qu'on peut être cruel envers ceux qui vous chérissent sans même le vouloir. À la fin de l'été, les pleurs seront séchés, le jean sera rangé... et les filles auront fait un pas de plus vers l'âge adulte.
8 personnes en parlent

C'est le deuxième été pour Bridget, Léna, Carmen et Tibby, le deuxième été pour le jean magique aussi ! Toute l'année, il attend sagement dans un placard et ne ressort que pour accompagner les jeunes filles dans leurs aventures estivales. Alors, au programme : la mère de Carmen a un amoureux et se comporte comme une gamine, ce qui a le don d'exaspérer sa fille. Tibby, elle, s'est inscrite à un stage de cinéma et tente de reprendre goût à la vie, depuis la disparition de Bailey. Léna a rompu avec Kostos et s'en mord les doigts. Bridget a décidé de rencontrer sa grand-mère maternelle, en Alabama, mais en lui dissimulant sa véritable identité. Elle a aussi abandonné le foot, changé de couleur de cheveux et pris quelques kilos.La saga, donc, se poursuit, entre rires et larmes (j'ai eu le cœur gros pour Léna et son grand-père !). Les adolescentes apprennent à grandir, à accepter le fait que leurs parents sont aussi des êtres imparfaits, elles se cherchent dans la création artistique, dans le sport ou à travers leurs origines, elles ont soif d'aimer et d'être aimées, même si ce n'est pas facile tous les jours.En bref, c'est un nouvel été riche en émotions, conforme aux idées et aux rêves que peuvent se faire toutes les jeunes filles de leur âge ! Chacune des histoires, de Tibby, Léna, Bridget et Carmen, est personnelle, attachante et on peut s'y identifier facilement. Pour ça, et pour le plaisir d'évasion qu'elle procure, je continue de porter une affection toute particulière à cette série...

MariePattz
14/05/14
 

Un autre été intéressant, il se passe bien plus de choses que dans le premier tome. Mais bizarrement à chacun de leurs problèmes je croyais que l’auteur mettait plus en avant une des quatre filles et oubliait les autres. Mais non à la fin je me suis aperçue qu’elles occupaient toutes la même place. Sauf que certains évènements m’ont plus interpelée que d’autres. J’ai hâte de découvrir leurs prochaines aventures.En Conclusion, un tome un peu plus mature du fait que les personnes ont grandi. On en apprend de plus en plus sur chaque personnage.

Lily01
15/06/13
 

Finalement, mon avis n'a pas trop changé depuis ma dernière expérience. On retrouve nous 4 héroïnes du volet précédent avec un an de plus. S'en suivra alors un été mouvementé pour elles, du début à la fin. Dès le début du roman, on est replongé dans cet univers, j'avoue avoir également eu un peu de mal au départ à me repérer dans les changements entre les héroïnes, mais ce sentiment s'est assez vite dissipé, de ce fait je n'avais pas la sensation d'être trop perdue. L'histoire en elle-même est assez simple, chacune des 4 demoiselle ne vit pas son été tel qu'elle le souhaiterais. Je trouve cependant dommage que toutes leurs histoire se résolvent rapidement dans les 50 dernières pages (même si le rebondissement avec le Bapi de Lena était, je le reconnais, assez inattendu). 'Rêve ta vie en couleur'. ♥

Ethernya
10/06/13
 

J’étais très enthousiaste à l’idée de commencer le tome 2 des aventures de Carmen, Tibby, Lena et Bridget. Et je n’ai pas regretté cette lecture, bien qu’au début ça a été long à m’attirer. Le style d’écriture est toujours le même, imite celui des adolescents et le suspense fut bien au rendez-vous, même s’il ne s’agissait pas de science-fiction. J’avais dit dans ma critique sur le tome 1, que Bridget m’avait énervée et que j’avais préféré suivre les aventures de Tibby. Là, c’est au contraire les aventures de Bridget que j’ai eu le plus de plaisir à suivre. Bridget, cet été-là, se trouve en pleine dépression à cause de ce qui s’était passé l’année dernière entre Eric et elle. Elle se camoufle, arrête le sport, prends du poids… Et cet été décide de se rendre chez sa grand-mère pour renouer connaissance. ET ça été, en quelque sorte, la renaissance de Bee l’abeille. Mais en même temps, pas la même qu’avant. Beaucoup plus mature. Et j’ai vraiment apprécié. Quant à Carmen, cet été encore, elle a décidé de faire sa peste. L’année dernière, c’était à cause de son père qu’elle se comportait comme ça. Cette fois, c’est sa mère qui a rencontré quelqu’un, David. Avec Carmen sont abordés des sujets récurrents et pourtant très importants : le remariage, que fait l’enfant face à ça ? Honnêtement, je partageais les sentiments de la petite Carmenita, bien qu’égoïstes. Toutefois, la fin de l’été donne une chance à Carmen de se rattraper : elle réconcilie sa mère et son copain, et tout va bien. Lena, après avoir cassé avec Kostos au milieu de l’année, trouve un petit boulot par l’intermédiaire de sa mère ( !!). La petite timide du groupe ne sait plus vraiment où elle en est avec ses sentiments, et l’auteur a parfaitement su nous faire comprendre son désarroi. Et pour terminer, Tibby. Comme la plupart des gens, elle cherche à se faire bien voir des autres, mais seulement de ceux qu’elle choisit. C’est-à-dire ceux qu’elle trouve « cools ». Elle renie Brian, change peu à peu de comportement pour se calquer celui de ses amis. Mais elle s’en rends compte et va essayer de se sortir de là. La réussite sociale, c’est également un sujet dont il faut parler, et ici Ann Brashares l’a très bien fait. Ninon !

nilale
20/05/13
 

Avec la sortie du tome cinq, j'ai eu envie de me remettre à la lecture de cette série qui m'a suivi pendant toutes ma scolarité au collège et peut-être même après ! Je l'ai tellement lu et relus, que je me souvenais assez bien de l'histoire, d'autant plus que l'été dernier j'ai pris le temps de regarder les deux films inspirés de cette série...La relecture est très positive : l'émotion est toujours là, j'ai du plusieurs fois m'essuyer une petite larme au coin de l’œil ;) J'aime beaucoup les différences entre ces quatre filles qui en font un tout assez impressionnant et surtout uni : Bridget la fonceuse sportive, Lena l'artiste pudique, Carmen la colérique au grand cœur et Tibby la cinéaste silencieuse. Toutes ont leur propre histoire, leur propre projet et leur propre destinée mais ça ne les empêche pas de tout partager. Elles ont une amitié vraiment très belle. J'ai beaucoup apprécié l'histoire de ce tome car la continuité avec le premier est bien là, surtout pour Lena et Tibby qui doivent faire face aux conséquences de ce qu'il s'est passé l'été dernier. Les histoires de ces deux jeunes filles m'ont beaucoup ému. Surtout l'omniprésence de Bailey et la raison du voyage à Santorin...J'ai beaucoup aimé découvrir Greta et l'histoire de Marly : la première m'a beaucoup touchée par sa simplicité et sa mélancolie palpable, la deuxième beaucoup moins d'autant plus que j'ai toujours du mal à la cerner même si je sais enfin ce qu'il s'est passé (ça, par contre, je l'avais oublié...). Les moments partagés entre Greta et Bridget m'ont vraiment plu.Enfin j'ai été heureuse de retrouver Carmen qui ferait mieux de se taire par moment. J'aime beaucoup la façon dont elle ne se pose pas de question, pense surtout à elle et regrette après en s'investissant à fond pour que tout fonctionne de nouveau comme avant ou encore mieux... L'écriture d'Ann Brashares est vraiment très agréable : elle est fluide, douce et dynamique. J'aime beaucoup la façon dont elle raconte ces histoires de filles pour qu'elles soient accessibles à tous, quelque soit son âge.Je ne devrais pas résister très longtemps avant de me plonger dans le troisième tome ;)

MademoiselleLuna
18/11/12
 

J'avais bien aimé le premier été. Mais avec ce tome 2, je suis plus mitigée. J'ai l'impression que rien ne se passe d'important et que dans le peu qu'il se passe on est beaucoup plus dans le côté ado plutôt "cucul" qu'autre chose.Une petite déception pour moi mais qui ne m’empêchera pas de lire le troisième ;).

alison29
26/08/12
 

On redécouvre chacune des filles qui ont bien changé en un an. Depuis l’été précédent, Carmen a accepté la nouvelle famille de son père mais doit faire face à la nouvelle relation de sa mère, Tibby se remet tant bien que mal du sort qui s’acharne et découvre qui elle est réellement, Bridget part à la recherche de ses racines et tente de se retrouver elle-même, Lena ne sait plus très bien où elle en est et tente d’oublier celui qu’elle aime.Comme quoi il peut s’en passer des choses en un an…Encore une fois, l’histoire de Tibby m’a le plus touché. J’ai beau adoré l’histoire d’amour de Lena, Tibby vit quelque chose de plus profond et de bien plus prenant. Elle est complètement déstabilisée et ne sait plus trop où se situer.Bridget m’a aussi apporté son lot d’émotions! Son départ précipité et sa quête d’elle-même nous montre à quel point elle est devenue fragile. Elle qui était forte et indépendante est devenue l’ombre d’elle-même et se laisse vivre sans trop savoir où ça va la mener.En tout cas, j’ai été émue dès le début du livre, ce roman me touche toujours autant. Je me sens à nouveau très proche des quatre filles et je redécouvre avec plaisir leurs histoires.Celles-ci restent simple et c’est ce qui fait leur charme. Pas besoin de supers rebondissements, de grosses actions et de suspense intenable. On s’en tient à ce que la vie peut nous réserver et à cette période qu’est l’adolescence avec tout ce que cela entraine. Il n’est pas toujours facile de savoir où l’on en est, d’oublier son premier amour ou de comprendre le monde des adultes et c’est à travers tout ça que Carmen, Tibby, Lena et Bridget passent. Elles nous emmènent avec chacune d’elles et même si le jean magique a moins d’importance, il représente toujours le lien qui les unis.Un deuxième tome totalement dans la continuité du premier et toujours une saga à ne pas manquer!

Slay
25/08/12
 

[Extrait]Impossible de passer à côté d'un tel livre, évidemment. Après la couverture jaune du premier tome broché, le bleu de ce second tome est reposant, mais reprend les bases de ma saga favorite : un jean y figure, cette fois-ci de dos et décoré des souvenirs de l'an précédent. Encore une fois, la quatrième de couverture est écrite sur du jean (en illustration) et des jeans viennent décorer chaque nouveau chapitre du roman, associés à des citations plus ou moins célèbres. Encore une fois, c'est un broché très lourd malgré sa couverture souple et ses presque 400 pages. Mais, quand on aime, on ne compte pas les grammes (et encore moins les euros, car ce deuxième tome est quand même presque 3 euros plus cher que le premier en broché).On avait laissé les quatre filles réunies après un été chargé en émotions. C'est Bridget qui semble, finalement, en avoir le plus bavé, elle vit vraiment mal ses aventures de l'été précédent, elle est en pleine crise : elle a beaucoup changé, et pas que mentalement. Ce tome m'a rapproché de ce personnage dans lequel je me reconnaissais le moins : trop confiante, trop sportive, trop sexy, trop blonde, trop-pas-moi. Evidemment, j'ai un peu tiqué que ce soit elle qui flanche alors qu'elle n'a fait "que" faire l'amour (j'avais peur que ce roman moralise cet acte), mais, finalement, tout s'est bien passé : disons juste que la carapace de Bridget est juste tombée en morceaux. Bridget va devoir vivre, encore une fois, un été loin de ses amies, car elle décide de renouer avec le passé en allant voir sa grand-mère (moments intenses en surprises et émotions). L'occasion pour nous de s'éprendre encore plus d'elle. Quant aux trois autres amies, c'est avec plaisir qu'on les retrouve aussi, j'ai adoré les retrouver, même si elles vont devoir, encore une fois, vivre plus ou moins loin les unes des autres, et si elles ont mûris et ont donc changé après les événements de l'été précédent. Rédactrice du blog féminin http://apologie-d-une-shopping-addicte.over-blog.com.

platinegirl
16/07/12
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.57 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : VANESSA RUBIO

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie