Quatrevingt-treize

HUGO, VICTOR

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 16/05/01
LES NOTES :

à partir de
4,60 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Collection « Classiques » dirigée par Michel Zink et Michel Jarrety Victor Hugo Quatrevingt-Treize Dans la Vendée de 1793, trois personnages s'affrontent : l'aristocrate Lantenac, fidèle à son passé, son petit-neveu Gauvain, tourné vers l'avenir généreux de la République, et le conventionnel Cimourdain, plus durement soucieux des exigences présentes de la Révolution et de la Terreur. Dans cette épopée où le romancier mêle la fiction de l'intrigue et la réalité de l'Histoire - Danton, Robespierre et Marat sont au centre du livre -, chacun des trois héros se trouve ainsi guidé par une certaine
idée du devoir et de l'honneur. Et chacun sera conduit à une forme d'héroïsme qui n'écarte pas la mort. L'écrivain se refuse donc à trancher, et Quatrevingt-Treize n'est pas un roman à thèse : «Je ne veux ni du crime rouge ni du crime blanc.» Mais la violence où s'achevait l'Ancien Régime était certainement un mal nécessaire, et ce qui s'affirme dans ce livre qui paraît en 1874 et sera le dernier roman de Hugo, c'est une vision de l'Histoire qui garde trace, sans doute, de la Commune récente où une même violence fit retour, mais ne s'interdit pas l'espérance. Edition de Bernard Leuilliot.
3 personnes en parlent

Avant de me lancer dans ce roman, j'aurais dû m'assurer que mes connaissances sur la Terreur étaient un peu plus solides. Ce livre est devenu très difficile au fur et à mesure de la lecture, notamment dans la première partie, où Victor Hugo fait de nombreuses digressions, mêlant événements historiques et personnages célèbres. Le lecteur perd le fil d'une histoire dont le rythme ne s'accélère qu'en deuxième moitié du roman, là où les digressions se font nettement plus rares.Bref, je n'ai pas pu accrocher, malgré la beauté du style de Hugo, extrêmement travaillé, chaque phrase, courte, tenant lieu de maxime.

MariePattz
17/05/14
 

Enfin j'aurai comblé mon retard de critiques dûs aux délires des Télécoms (non encore terminés, j'hésite à contacter le Guiness tout de suite ou attendre encore un peu) avec celle-ci.Ca faisait un bail que j'avais pas lu de Hugo. Possible que le dernier remonte à la fac, peut-être était-ce La Légende des siècles? Mais qu'importe?J'avais ce bouquin depuis un bon bout de temps, et je dois confesser qu'il me faisait peur. Je pense que c'est symptomatique d'un abus de littérature contemporaine. J'avais à peine lu quelques pages que déjà je l'ai reposé pour choisir de m'enfiler plutôt du Bukowski, du Garland, ce genre de choses difficilement comparables. Et j'ai fini par épuiser ma réserve de bouquins, alors j'ai poussé un grand soupir et je m'y suis mis. http://marcanciel.over-blog.fr

marcanciel
08/09/11
 

Un grand classique et modèle des romans historiques et épiques, métamorphosant les mots en véritables machines du guerre, nous plongeant au coeur d’une énorme bataille, où l’on se sent si petit. Tout est bien décrit et rares sont les moments où l’inattendu d’un rebondissement ne vienne pas prendre le dessus. Un bon classique.

Loach
13/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.29 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition