Quatrevingt-treize

HUGO, VICTOR

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/05/01
LES NOTES :

à partir de
2,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

93 conclut le dialogue que Hugo a poursuivi toute sa vie avec la Révolution. 93, c'est la Convention, « assemblée qui a eu un duel avec la royauté comme Cromwell et un duel avec l'univers comme Annibal » et qui a « tranché le noeud gordien de l'histoire ». Immense fresque épique, 93 est aussi l'histoire de trois hommes. Lantenac, l'homme du roi et de tout l'honneur de l'ancienne France. Cimourdain, le génie austère et implacable
de la Révolution. Entre eux Gauvain, neveu de Lantenac et fils spirituel de Cimourdain, aristocrate passé au peuple, que Cimourdain fera guillotiner pour avoir permis la fuite de Lantenac et qu'il suit aussitôt dans la mort. « Au moment où la tête de Gauvain roulait dans le panier, Cimourdain se traversait le coeur d'une balle... Ces deux âmes s'envolèrent ensemble, l'ombre de l'une mêlée à la lumière de l'autre. »
3 personnes en parlent

Avant de me lancer dans ce roman, j'aurais dû m'assurer que mes connaissances sur la Terreur étaient un peu plus solides. Ce livre est devenu très difficile au fur et à mesure de la lecture, notamment dans la première partie, où Victor Hugo fait de nombreuses digressions, mêlant événements historiques et personnages célèbres. Le lecteur perd le fil d'une histoire dont le rythme ne s'accélère qu'en deuxième moitié du roman, là où les digressions se font nettement plus rares.Bref, je n'ai pas pu accrocher, malgré la beauté du style de Hugo, extrêmement travaillé, chaque phrase, courte, tenant lieu de maxime.

MariePattz
17/05/14
 

Enfin j'aurai comblé mon retard de critiques dûs aux délires des Télécoms (non encore terminés, j'hésite à contacter le Guiness tout de suite ou attendre encore un peu) avec celle-ci.Ca faisait un bail que j'avais pas lu de Hugo. Possible que le dernier remonte à la fac, peut-être était-ce La Légende des siècles? Mais qu'importe?J'avais ce bouquin depuis un bon bout de temps, et je dois confesser qu'il me faisait peur. Je pense que c'est symptomatique d'un abus de littérature contemporaine. J'avais à peine lu quelques pages que déjà je l'ai reposé pour choisir de m'enfiler plutôt du Bukowski, du Garland, ce genre de choses difficilement comparables. Et j'ai fini par épuiser ma réserve de bouquins, alors j'ai poussé un grand soupir et je m'y suis mis. http://marcanciel.over-blog.fr

marcanciel
08/09/11
 

Un grand classique et modèle des romans historiques et épiques, métamorphosant les mots en véritables machines du guerre, nous plongeant au coeur d’une énorme bataille, où l’on se sent si petit. Tout est bien décrit et rares sont les moments où l’inattendu d’un rebondissement ne vienne pas prendre le dessus. Un bon classique.

Loach
13/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.27 kg