Qui a tue glenn ?

SWANN-L

livre qui a tue glenn ?
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 02/04/08
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

Sur une pâture de la verte Irlande, le berger George Glenn est retrouvé assassiné, mais personne dans le pays n'est capable de découvrir son meurtrier. Alors son troupeau prend les choses en main. Ces moutons-détectives ont en commun le désir de s'élever au-dessus de leur condition. Aux côtés de Sir Ritchfield (le doyen), d'Othello (un bélier
noir au passé mystérieux) et de Zora (une brebis philosophe et alpiniste qui aime à flirter avec les abîmes), Miss Maple, la plus sage d'entre tous, s'arroge la direction de l'enquête. Best-seller en Allemagne et en Italie, Qui a tué Glenn ? est l'un des romans les plus farfelus et les plus imaginatifs publiés ces dernières années.
7 personnes en parlent

La première enquête résolue par Miss Mapple, la brebis la plus intelligente du troupeau… Leur berger bien aimé a été assassiné et le troupeau décide en sa mémoire de trouver son assassin. Un polar chez les moutons : le roman le plus surprenant, original, farfelu, imaginatif et drôle paru ces dernières années et bien plus fin qu'il n'y paraît, car parfois, il est difficile de distinguer qui, de l'homme ou du mouton est la bête... Très détendant. Un extrait : "L'après-midi, leur mauvaise humeur s'était dissipée. Alors, ils se rassemblaient devant les marches de la roulotte et George leur faisait la lecture. Une fois, ce fut un conte de fées, qui leur apprit comment la rosée se dépose sur l'herbe ; une autre, un livre sur les maladies ovines, qui leur fit peur ; et même, un jour, un roman policier, auquel ils ne comprirent rien. George n'avait d'ailleurs sans doute rien compris lui-même puisqu'il avait jeté l'ouvrage en plein milieu. Du coup, ils n'avaient jamais su qui était l'assassin.La plupart du temps cependant, George Glenn lisait des romans d'amour - de petits volumes minces en papier gris dans lesquels les femmes s'appelaient Pamela et avaient les cheveux roux «comme le coucher du soleil sur le Pacifique sud». Il ne lisait pas cela par romantisme ou par mauvais goût (quoique ce dernier point fût indubitable : il suffisait de penser à son bouquin sur les maladies ovines), mais pour pouvoir se défouler. Quand il lisait que les rousses Pamela faisaient la conquête de je ne sais quels pirates, docteurs ou barons trop confiants, il se mettait dans une colère bleue et insultait toutes les rousses du monde - à commencer par sa propre femme.Surpris, les moutons l'écoutaient livrer des détails sur sa vie privée. Elle avait été la plus belle du village, sa Pamela à lui. Au début, il avait eu du mal à y croire. Mais à peine avaient-ils été mariés que Pam (de son vrai nom Kate) s'était mise à faire de succulentes tartes aux pommes et à grossir. George lui était resté mince, était même devenu de plus en plus mince. Il rêvait de faire le tour de l'Europe avec un troupeau, et la tarte aux pommes ne remplaçait pas ce rêve. À ce moment du récit, les moutons baissaient la tête d'un air désolé. Ils auraient tant aimé voir l'Europe, qu'ils imaginaient comme une grande prairie couverte de pommiers.- Nous n'irons jamais sur le continent, soupira Zora.- Nous n'irons plus jamais sur aucune autre pâture, rectifia Heidi.- Aujourd'hui, c'était le jour de nos médicaments, observa Lane.Elle était la seule à regretter que George ne fût pas là pour les forcer à avaler leur portion hebdomadaire de comprimés de calcium. Elle en aimait le goût. Les autres eurent un frisson rien que d'y penser. Liliba

liliba
23/12/09
 

Mais qui donc a tué le berger Glenn? Miss Maple, la brebis la plus intelligente du troupeau, voire de GlennKill, voire même du monde, va mener l'enquête.Un pitch original n'est-ce pas? Une brebis qui enquête? Non, parce que quand même, quand on les regarde ces braves moutons, ils ne respirent pas le QI à 150.... Et pourtant! De péripéties en interrogations philosophiques, Miss Maple, aidée de Mopple la baleine, un bélier obèse, Othello, le bélier au passé mystérieux et à quatre cornes, ou encore Zora la brebis alpiniste philosophe, vont découvrir qui a tué leur berger. Un berger atypique qui leur lisait des romances, leur parlait gentiment, même quand comme Zora ils se mettaient dans des situations embêêêêtantes.Leonie Swann a réussi son pari : nous faire voir la vie par les yeux de moutons. On se sentirait presque mouton, avec l’herbe d’Irlande nous chatouillant les naseaux, ou le vent salé venu de l’océan amenant des senteurs agréables. Avec aussi la peur de l’esprit de loup. Du boucher qui sent la mort.Alors bien sûr, avec des moutons, pas de courses poursuites effrénées (quoi que ?), pas de bagarres, mais pas mal de moments cocasses, où l’on sourit bien volontiers aux réflexions de nos moutons ! C’est une lecture amusante, légère et dépaysante. Parfait quand on a une panne de lecture ou le moral au fond des chaussettes… ou juste envie de passer un bon moment ! A vos moutons !

Choupchoup
05/06/15
 

Un roman original : des brebis qui mènent l'enquête pour retrouver le meurtrier de leur berger, il fallait y penser ! des réflexions bovines sur nos mystérieuses habitudes, ça fait sourire. Oui, mais aussi trop de longueurs, une histoire qui tourne en rond et une lectrice qui perd patience et saute les 150 dernières pages pour connaître la fin de l'histoire. Dommage !

floaimelesmots
19/08/13
 

Après avoir vaillamment résisté il ya quelques années au livre en forme de sac (et dieu sait si j'aime les livres et les sacs !), j'ai craqué pour le livre doudou alias Qui a tué Glenn? de Léonie Swann.Pourquoi une telle appellation ? Tout simplement parce qu'un très mignon mouton en peluche se trouve sur la couverture et qu'il gambade au bas de chacune des pages du roman, ce qui permet de le voir bouger si on le feuillette.Serais-je retombée en enfance? peut être car si ce roman est vendu comme étant le premier livre policier mettant en scène des moutons, l'intrigue est digne du "Club des cinq " ou du "Clan des sept",mais à la limite on se moque de savoir qui a tué le berger si original de ces ovins.Même si le style est parfois maladroit, on sent une véritable affection de l'auteure pour ses personnages à quatre pattes et elle réussit ma foi assez bien son pari de nous montrer la réalité à travers les yeux des moutons. De bout en bout, en effet, ce sont eux qui vont mener l'enquête et découvrir la vérité cathulu

cathulu
19/01/13
 

A Glennkill, un petit village irlandais, le berger George Glenn est retrouvé mort, une bêche plantée dans le corps. Ses moutons décident alors de mener l'enquête, sous la direction de Miss Maple, "la brebis la plus intelligente du troupeau, voire du village, et peut-être même du monde". Tout en broutant, les moutons vont aller de surprise en surprise...Alors là, chapeau ! Ce roman est tout bonnement génial. C'est un roman policier tout à fait normal, sauf que les enquêteurs sont des moutons...et ça change tout ! Qu'est-ce que j'ai pu rigoler ! L'auteure a un vrai talent pour écrire des dialogues savoureux, et jouer sur les quiproquos. Et des quiproquos, il y en a, car les moutons ne comprennent pas tout, surtout que le vocabulaire des humains est gorgé d'expression tournant autour de ces bêtes laineuses : "les brebis égarées", "le silence des agneaux", "être le mouton noir",... Il est aussi très amusant de voir combien l'auteure a su se plonger dans la psychologie des moutons : à part Miss Maple, la plupart ne pensent qu'à manger (surtout Mopple The Whale, un vrai goinfre celui-là)... En fait, les moutons du roman ont beau être capables de communiquer entre eux et de faire des choses plutôt incroyables pour des moutons, ils ne sont au fond que des moutons, et pensent comme des moutons. C'est une lecture vraiment très amusante, intelligente et bien sûr passionnante, puisqu'on a envie de savoir qui a tué George... Je relirai ce roman avec plaisir, peut-être en français, pour changer. Un gros coup de coeur ! Lili Miaou

lilimarylene
11/01/13
 

Vous partez en Irlande ?Vous adorez les ruminants à laine ?Ce roman est pour vous. Je l'avais acheté (un des rares) parce que le sous-titre disait : « La première enquête résolue de Miss Maple, la brebis la plus intelligente du troupeau, voire du village, et peut-être même du monde... »Bien sûr, vous aurez compris qu'il ne s'agit pas de Miss MaRple, celle qui tricote à longueur d'épisodes tout en résolvant des enquêtes, mais de la brebis d'Irlande qui lui donne sa laine (enfin là, j'extrapole).Miss Maple, la brebis donc, découvre un jour que le berger de son troupeau est mort avec une hache plantée dans le corps.Aidée de Mople-la-baleine qui mange tout et d'Othello le bélier noir qui a vu le monde, elle va résoudre cette énigme.A la fin de ma lecture, je savais tout sur les mœurs des moutons, animaux non-violents ne pensant et ne rêvant qu'à brouter, mais aussi sur les moeurs des humains qui, eux aussi, ne peuvent vivre qu'en groupe.Une comparaison à la Georges Orwell et sa Ferme des animaux, et c'est une réussite.L'image que je retiendrai :Celle de Zora voulant devenir un « mouton-nuage » après avoir sauté de la falaise. Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
17/10/11
 

"La première enquête résolue par Miss Maple, la brebis la plus intelligente du troupeau, voire du village, et peut-être même du monde..."Une histoire complètement loufoque où un troupeau de brebis part à la recherche de l'assassin de son berger...Drôle, rempli de suspens, ce livre a tous les éléments réunis pour un bon roman d'enquête...Au fur et à mesure des pages, on entre dans la tête de ces petites bêtes bien attachantes qui nous font découvrir une autre facette de l'humanité à travers leurs yeux...de moutons! Un début qui déroute un peu parfois, mais une chouette aventure. Une fois dedans, difficile de passer à autre chose!

meli
07/09/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Langage original : ALLEMAND

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition