Quitter le monde

KENNEDY, DOUGLAS

EDITEUR : BELFOND
DATE DE PARUTION : 07/05/09
LES NOTES :

à partir de
13,99 €
nos libraires ont adoré quitter le monde
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le soir de son treizième anniversaire, lors d'une énième dispute entre ses parents, Jane Howard annonce qu'elle ne se mariera jamais et n'aura jamais d'enfants. Mais sommes-nous maître de notre destinée ? Une quinzaine d'années plus tard, Jane est professeur à Boston et amoureuse de Theo, un homme brillant et excentrique qui lui donne une petite Emily. À sa grande surprise, Jane s'épanouit dans la maternité. Mais la tragédie frappe et
Jane, dévastée, n'a plus qu'une idée en tête : quitter le monde. Alors qu'elle a renoncé à la vie, c'est paradoxalement la disparition d'une jeune fille qui va lui donner la possibilité d'une rédemption. Lancée dans une quête obsessionnelle, persuadée qu'elle est plus à même de résoudre cette affaire que la police, Jane va se retrouver face au plus cruel des choix : rester dans l'ombre ou mettre en lumière une effroyable vérité.
Une femme doit faire face à de rudes épreuves jusqu'à connaitre la souffrance extrême. Rebondissements et suspens garantis ! Atmosphère très américaine.
Un excellent Douglas Kennedy.

dorothée (maubeuge)
Une femme doit faire face à de rudes épreuves jusqu'à connaitre la souffrance extrême. Rebondissements et suspens garantis ! Atmosphère très américaine.
Un excellent Douglas Kennedy.
Dorothée ,
Librairie
(C.Cial Vache Noire)
6 personnes en parlent

C'est avec ce livre que je découvre l'auteur et j'avoue que je suis déçue, je trouve que l'histoire traine trop en longueur et je n'ai pas réussi à accrocher ... Le résumé était pourtant prometteur mais finalement j'ai vécu cette lecture sans grand plaisir

Frog62
17/10/15
 

Ah, un Douglas Kennedy bon comme ceux des débuts... On le commence et on ne le lache plus, cette histoire de femmes qui résiste à tout est très intéressante jusqu'au bout... laurence

laurence
19/04/11
 

Quelle déception ! "Quitter le monde" est sans conteste le moins bon livre de Douglas Kennedy. Panne d'inspiration ? Difficulté à se renouveller ? Toujours est-il que D. Kennedy ne parvient pas à insuffler le moindre souffle dans les aventures abracadabrantesques de son héroïne, Jane. La pauvre fille voit tous les malheurs du monde lui tomber dessus. C'est bien simple, dès qu'elle approche quelqu'un, il meurt. Bref pendant 500 pages nous assistons à une succession de malheurs sans grand intérêt et surtout peu crédibles. Encore pire, la fin du livre est catastrophique. Durant les 100 dernières pages, Jane qui est partie se reposer un peu au Canada, va faire arrêter un serial killer dont se demande bien ce qu'il vient faire dans cette histoire... Laborieux et mal écrit (est ce la traduction : il y a des phrases d'une lourdeur incroyable), proposant une philosophie à deux balles, ce "Quitter le monde" est à contourner. Dommage de la part d'un auteur qui nous a déjà proposé des choses très jolies.

essbe99
04/09/10
 

J'apprécie Douglas Kennedy, mais j'avoue que je commençais à me lasser. C'était toujours une intrigue similaire : un jeune brillant qui a tout pour lui et et qui perd tout.Et là, une très bonne surprise. C'est l'histoire d'une jeune femme, Jane, particulièrement brillante, mais avec qui la vie est loin d'être tendre : une mère castratrice qui la tient pour responsable de son divorce, un père escroc à le petite semaine sans scrupule, des hommes lâches,...Enfin bref, beaucoup de drames mais une belle histoire de survie.

Ninie
10/12/09
 

Pour l'instant, Douglas Kennedy ne m'a jamais déçue. Bon, je n'en ai lu que 3... Mais c'est toujours une excellente lecture de vacances, qui se lit en un clin d'oeil, qu'on ne lâche plus. L'intrigue n'a rien de très originale, elle n'a vraiment pas de chance notre pauvre Jane ! Mais il n'empêche qu'on y croit, qu'on compatit avec elle et qu'on n'a qu'une envie : c'est qu'elle s'en sorte ! Ah oui et puis cette fois, ça tire vers le polar, puisque Jane se retrouve à mener l'enquête à la poursuite d'un enleveur-violeur d'enfant. Il y va pas de main morte, Douglas ! (lu en août 2009, sur un ponton de la plage de Dragor, au Danemark)

Pitchoubinou
29/11/09
 

Très bon roman Ah, un Douglas Kennedy bon comme ceux des débuts... On le commence et on ne le lache plus, cette histoire de femmes qui résiste à tout est très intéressante jusqu'au bout...

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 15.70 cm
  • Poids : 0.62 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : BERNARD COHEN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition