Recit d'un branleur

BENCHETRIT, SAMUEL

livre recit d'un branleur
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 04/11/04
LES NOTES :

à partir de
5,95 €
nos libraires ont adoré recit d'un branleur

SYNOPSIS :

 Il y a des gens, comme ça, on ne peut pas s'empêcher de leur raconter à quel point la vie, c'est moche. Roman Stern est de ceux-là. Une pure oreille. Un déversoir à lamentations. Et comme Roman n'a ni travail, ni femme, ni rien, ça ne le dérange pas plus que ça. Dans sa morne existence de branleur, il n'y a que Véra, le caniche légué
par sa tante alcoolique. Ah ! et bientôt la Société des Plaintes - la juteuse officine que lui a inspiré son unique talent. Une entreprise trop florissante pour ce branleur patenté. ?   « Attention : talent ! Récit d'un branleur fait l'effet d'un antidépresseur. Une cure à suivre. comme son auteur ! » Martine de Rabaudy - L'Express
Véritable aimant à dingues, dépressifs et autres âmes en peine en tous genres, Roman décide d'en faire son métier en créant la Société des Plaintes. Véritable livre anti-déprime, Samuel Benchetrit nous propose une cure de bonne humeur et une manière de relativiser les évènements qu'on a tous envie de suivre.

fanny (roubaix)
Véritable aimant à dingues, dépressifs et autres âmes en peine en tous genres, Roman décide d'en faire son métier en créant la Société des Plaintes. Véritable livre anti-déprime, Samuel Benchetrit nous propose une cure de bonne humeur et une manière de relativiser les évènements qu'on a tous envie de suivre.
Fanny ,
Librairie
(Roubaix)
3 personnes en parlent

Dans ce récit assez court (mais pas assez à mon goût), nous suivons les maigres tribulations de Roman, personnage inintéressant, qui se présente comme tel plusieurs fois, preuve qu'il fait quand même preuve de lucidité, ce qui est déjà une qualité, mais c'est bien la seule. Le problème c'est que j'ai l'impression que nous sommes dans une posture qui m'est insupportable : "Je suis un paumé, je raconte des histoires de paumé dans un style de paumé et si vous n'aimez pas, c'est que vous ne comprenez rien à la distanciation, au second degré, à que sais-je encore, la migration des alouettes." Partant de ce postulat, il n'est guère étonnant de lire une histoire sans intérêt aucun, tous les événements conduisant immanquablement à un cul-de-sac puisque Roman est strictement incapable de saisir les opportunités qui s'offrent à lui (quand on vous dit qu'il est pau-mé, le pauvre) et comme rien ne vient pallier les baillements suscités par l'absence d'intrigue (et surtout pas le style, ni fait ni à faire, d'une fausse neutralité émaillée parfois de tournures branchées ou de piètres jeux de mots qui font hausser le sourcil du lecteur qui se demande encore combien de pages il va bien pouvoir tenir à ce rythme avant de déclarer forfait), on s'ennuie ferme.

fashiongeronimo
11/08/12
 

Le titre résume parfaitement le livre. Le héros principal ne sait que faire de sa vie, n'a aucune envie, ambition. A la limite pourquoi continue-t-il de vivre ? Bof, bof, bof. 3 fois Bof. ND

Athalia
30/09/11
 

L’idée paraissait intéressante. Un homme qui attire sans cesse les plaintes, quelque soit l’endroit où il se trouve. Et qui les attire vraiment naturellement. Un homme qui décide de créer une société des plaintes pour que cette faculté puisse lui rapporter un peu d’argent.Cette idée aurait pu être amusante. Le narrateur, Roman, tout d’abord est un peu énervant. En rapport au titre, on peut dire que c’est un branleur. Au début, c’est drôle mais au bout de quelques pages, cela devient lassant. Il ne fait rien de sa vie et se plaît à ne rien faire. Il n’a aucun talent, ne fait aucun effort et ne cherche surtout pas à en faire. De plus, cette histoire de société des plaintes fait partie du livre mais n’en est pas le thème principal. Ou plutôt il y a plusieurs thèmes. Pas plus intéressant les uns que les autres.On passe alors de cette société, d’une jeune femme qu’il a perdue de vue depuis le collège et à qui il est arrivé quelque chose de grave puis à sa grand-mère.Pas vraiment de lien entre ces histoires.Bref, une lecture que je ne vous conseille pas vraiment. Je n’ai pas détesté mais cela ne m’a absolument rien apporté. Le genre que je risque d’oublier dans quelques jours.

BillieSullivan
11/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Dans la même catégorie