EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 16/10/02
LES NOTES :

à partir de
5,30 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Elle s'appelle Charlène, elle a dix-neuf ans, elle est en prison. Une nuit de septembre, deux ans plus tôt, elle a tué Sarah, son amie d'école. Parce que Sarah, belle, brillante, magnétique, exerçait un pouvoir sur tous ceux qui l'approchaient. Parce que son amitié pour la timide Charlène fut un émerveillement, un don inespéré de la vie. Et puis vinrent les petites déceptions, les attentes, les souffrances. Et l'entraînement dramatique du désespoir et de
la passion, retracé ici avec une vérité hallucinante par une romancière de dix-sept ans. Anne-Sophie Brasme explore les méandres d'un état mal connu, cet « âge ingrat », antichambre de la vie d'adulte, jonché de tourments et d'excès. Elle évite l'écueil du déballage, les facilités du genre « premiers émois », et, dans un style sec, mène son histoire comme les dieux une tragédie antique, jusqu'au fratricide. Etienne de Montéty, Le Figaro Magazine.
8 personnes en parlent

Sachant que ce livre est mon livre préféré, vous vous doutez bien qu'il est super ! Haha Alors ce livre est très étrange. C'est une histoire d'amitié très malsaine entre deux jeunes filles. J'ai adoré l'évolution de leur relation. Tres bien écris. Tres touchant, j'étais vraiment aux côtés du personnage et j'ai souffert avec elle et la fin m'a vraiment clouée sur place et voilà !!!

AlisonRF
02/10/15
 

Charlène Boher est une adolescente un peu solitaire, qui se sent incomprise de sa famille. Sa vie prend un sens quand elle rencontre Vanessa qui devient sa meilleure amie mais elles se perdent vite de vue. Quelque temps plus tard, alors qu'elle est au collège et isolée des autres, elle fait une tentative de suicide. Son geste la rapproche de Sarah avec qui va se nouer une véritable passion faite de tendresse et d'indifférence puisque Sarah se joue d'elle et de ses sentiments, lui soufflant le chaud et le froid. Charlène vit très mal ce qui est pour elle une véritable passion amicale, une dépendance totale à son amie. Elle fait la connaissance d'un camarade de classe Maxime, avec qui elle va sortir pendant 6 mois et connaître l'amour et le bonheur quand Sarah se manifeste à nouveau et recommence son jeu du chat et de la souris. Charlène ne sait plus comment faire cesser le piège dans lequel elle est tombée et qui l'a isolé de Maxime et des autres. Sur un coup de folie, elle s'introduit chez Sarah et l'étouffe.Il y a longtemps que j'avais envie de lire ce court roman car j'en avais lu des critiques élogieuses ici ou là. Je n'ai pas été déçue, c'est un roman incroyablement fort, qui prend aux tripes et se laisse lire très vite. C'est une histoire incroyablement forte sur la passion, cette fois pas amoureuse mais amicale, et sur l'adolescence, période de la vie où on se sent fragile et fragilisé et où on voit l'importance que des êtres au tempérament fort peuvent avoir sur de jeunes gens. Malgré l'horreur du geste commis par le personnage principal, je n'ai pas eu envie de la condamner ni de lui jeter la pierre car je crois qu'elle est tombée bien malgré elle dans une relation de dépendance quasi amoureuse qui la dépassait.

prune42
02/06/15
 

Respire est un livre dont j’avais entendu énormément de bien. Etrangement, je n’avais pas du tout entendu parler du film quand il est sorti en novembre, c’est seulement récemment, quand nombre de blogueurs se sont mis à lire le livre et à en ressortir totalement subjugués, que ça m’a rendu curieuse.Ce livre est donc l’histoire de Charlène, qui à 19 ans a déjà passé deux ans en prison pour avoir tué sa meilleure amie (ce n’est pas un spoiler, on nous l’annonce dès le premier chapitre). Depuis sa cellule, elle replonge dans ses souvenirs et nous raconte comment elle, la fille insignifiante et mal à l’aise, est devenue contre toute attente la meilleure amie de Sarah, la fille populaire que tout le monde remarque, et comment leur relation est devenue de plus en plus malsaine, à tel point que Charlène a dû tuer Sarah pour se libérer de son emprise.Mon avis sur ce roman est un peu paradoxal : bien que je l’aie vraiment beaucoup aimé, je ne peux m’empêcher d’en ressortir un peu déçue parce qu’il ne m’a pas autant marquée que je l’espérais. Je pense que c’est lié au fait que j’ai lu beaucoup de chroniques dithyrambiques et que mes attentes étaient un peu trop hautes. Je m’attendais à recevoir un torrent d’émotions en pleine figure, et ça n’a pas été le cas (c’était effectivement poignant, mais pas à ce point), donc je suis un peu déçue. Mais je ne voudrais pas que vous pensiez que je n’ai pas aimé ce livre, bien au contraire, je l’ai beaucoup aimé. C’est pour ça que c’est si paradoxal : j’ai énormément apprécié un livre qui m’a déçue.Mais passons donc aux raisons qui m’ont fait aimer l’histoire. La première est le sujet qu’elle traite et l’aspect psychologique inhérent à celui-ci. L’auteure développe en profondeur la relation malsaine qui s’instaure entre les deux filles, son évolution, les étapes par lesquelles elle passe et pourquoi Charlène reste, à attendre désespérément la moindre attention de la part de Sarah et toujours encline à lui pardonner ses méchancetés et coups bas bien que d’un œil extérieur il est évident que Sarah la manipule et ne tient pas du tout à elle comme une véritable amie le ferait.En lisant ce livre, je n’ai pu m’empêcher de me mettre dans la peau du personnage principal et d’essayer d’imaginer comment moi j’aurais réagi dans la même situation. Charlène est anxieuse, manque énormément de confiance en elle et aimerait ne pas toujours passer inaperçue. Ce sont des sentiments qui me sont (malheureusement) familiers donc ce n’était vraiment pas difficile de m’identifier à elle. Mais je suis persuadée que même si vous ne trouvez pas le moindre bout de vous-même dans la personnalité de l’héroïne, vous arriverez quand même assez facilement à vous mettre dans sa peau, parce que l’écriture de l’auteure a ce pouvoir. On ressent le mal-être de Charlène et le magnétisme de Sarah. Le livre est vraiment très bien écrit et je suis admirative de l’auteure qui l’a écrit alors qu’elle n’avait que 17 ans.Je me demande toutefois si commencer par révéler que Charlène est incarcérée pour le meurtre de Sarah était le choix le plus judicieux. Je veux dire, je me demande si le roman n’aurait pas été plus puissant et plus poignant si l’histoire était racontée non pas rétrospectivement mais à mesure qu’elle se déroule, de manière à ce qu’on voie la relation entre Charlène et Sarah devenir de plus en plus malsaine et destructrice sans savoir jusqu’où elle va aller et comment tout ça va se terminer. Je me demande si j’aurais alors reçu le torrent d’émotions que j’attendais. Je ne le saurais jamais, mais je me pose sérieusement la question.Pour finir, Respire est un roman que je recommande chaudement parce qu’il aborde un sujet important. Ce genre de relations malsaines comme celle de Charlène et Sarah sont plus fréquente qu’on ne le pense mais elles restent peu abordées dans les romans, ou quand c’est le cas, ça concerne des relations amoureuses et non des amitiés. Rien que pour ça, je pense qu’il mérite d’être lu.Je vous le recommande si : je le recommande à tout le monde.

Tari
20/03/15
 

Extrait de ma chronique:"Respire" a été une très belle découverte. J'ai grandement apprécié cette lecture. Le livre se lit rapidement, on rentre très facilement dans l'histoire, car les personnages sont vivants et nous emportent dans leur amitié nocive.Pour lire ma critique entièrement, cliquez sur ce lien: http://www.leslecturesdelily.com/2015/02/respire-ecrit-par-anne-sophie-brasme.html#moreN'hésitez pas à me donner vos ressentis sur ce livre, en commentaire, sur le blog. http://leslecturesdelily.com

LeslecturesdeLily
24/02/15
 

Une histoire très puissante et violente, une atmosphère très lourde, avec une tension de plus en plus oppressante au fil des pages… Ce livre traite d’une manière particulière l’adolescence, car il s’agit ici d’une rencontre tragique entre deux adolescentes qui vont lier une amitié destructrice ; l’une (Charlène) sera la dominée, la victime qui fera de cette amitié une obsession, une dépendance à tout et surtout à l’affection ; l’autre (Sarah) prendra le rôle de la dominante, une perverse narcissique qui a choisi sa proie et qui s’emploie avec un plaisir écoeurant à la détruire. Dommage que l’on sache d’emblée la fin de l’histoire, puisque Charlène nous le dit dès les premières pages. Et pourtant, tout en sachant que cela se termine mal, on est captivé par cette infernale descente aux enfers que rien ne semble pouvoir arrêter (pas même l’amour de Maxime), et une certaine curiosité malsaine pousse à en savoir plus. Un livre troublant, mais fort.http://blogaelle.wordpress.com/

GaL7
26/01/15
 

Ce livre est sortit en 2001 pour dont l’auteur n’avait que 17 ans à l’époque. C’est très jeune et au final, je trouve que son histoire est très bien ficelée. D’ailleurs Mélanie Laurent a produit le film et j’ai vraiment très envie de le découvrir (je croise les doigts pour que ma ville le sorte…).En ce qui concerne l’histoire, Anne-Sophie Brasme, va très loin pour nous touchés en plein cœur car le personnage de Charlène, qu’elle nous fait découvrir est très renfermer. Cette jeune fille ne sent pas à sa place dans le monde où elle vit. En gros c’est une jeune fille très mal dans sa peau, qui je pense aurait même un petit soucis niveau psychologique. Lorsqu’elle nous raconte ses sentiments face à ce qu’elle traverse, on se sent tellement bouleversé qu’on ne peut pas ne rien ressentir, c’est impossible.C’est peut-être du à l’auteur, vu qu’elle-même avait 17 ans lorsqu’elle a écrit ce livre et Charlène a le même âge également. Charlène en plus d’être mal dans sa peau, très renfermée sur elle, sait se montrer jalouse à un point qu’on ne pense pas être aussi fou. Certes, tous les sentiments et l’amitié qu’elle porte envers Sarah, sont très sincère, mais faut que croire que cette dernière sait vraiment tout de Charlène et arrive à faire ce qu’elle veut d’elle. Elle lui fait subir ses moindres caprices et ne se montrent pas attendrissante, comme devrait l’être une véritable « Meilleure Amie ».Si Charlène est dans cet état-là, c’est parce qu’elle a vu sa véritable meilleure amie d’enfance partir. Dès lors, elle ne se sentait plus vivre, et tellement seule comme abandonnée. Rien qu’à cela j’ai pu la comprendre, sur ce quelle pouvait ressentir, car j’ai vécu la même chose durant mes années Collège, dont je n’en garde pas un très bon souvenirs. Cependant, sa rencontre avec Maxime, durant ses années lycée, va la faire changer et essayer de lui faire comprendre que Sarah est vraiment une manipulatrice.C’est très dur de devoir parler de ses sentiments lorsqu’on a été mise à l’écart durant la majeure partie de notre vie. Ce livre nous montre qu’il faut regarder autour de soi et prendre conscience qu’on n’est pas les seuls à souffrir, si on a mal quelque part alors que ce n’est pas grand chose. Mais le plus important, c’est de faire ce qu’il y a de bon pour aider une personne en détresse.Anne-Sophie Brasme a su me prendre en haleine dans son récit. Surtout qu’elle rend son histoire très oppressante aussi bien que réelle. Je n’hésiterai pas à voir le film, car j’aimerais voir si c’est aussi retranscrit sur écran que sur papier. Puis je vous le recommande fortement car même s’il est un peu dérangeant, rien qu’aux sentiments qu’éprouve Charlène à Sarah, il reste très beau à lire grâce à la plume de l’auteur.Je remercie encore les éditions Fayard pour cet envoie !! Justine G ~ SnowWhiteOfMoon

SnowWhiteOfMoon
26/11/14
 

Respire est un roman incroyable de maturité. Publié alors qu’Anne-Sophie Brasme n’avait que 17 ans, je dois dire que ce titre m’a bluffée. Dès le début, j’ai commencé à sentir le malaise ma gagner. Cette manière de décrire la nuit dans la cellule, l’isolement collectif, le mal être ambiant et le silence, voilà qui annonçait un fort moment de lecture. Et effectivement la suite a été à la hauteur. Quand Charly commence son récit, c’est celui d’une enfant tourmentée et introvertie qui est tombée dans le filet d’une adolescente hautaine dominante et manipulatrice. Mais comment en arriver au meurtre ?.............................. Stéphanie Plaisir de Lire

Tragique C'est l'histoire d'une amitié fusionnelle entre deux adolescentes, qui tourne au drame.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition