Retour vers la cote

NOORT, SASKIA

EDITEUR : DENOEL
DATE DE PARUTION : 26/10/07
LES NOTES :

à partir de
7,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Maria vit au rythme de ses envies et des tournées avec son groupe de musique soul à travers les Pays-Bas. Indépendante et libre, elle élève seule ses deux enfants. Jusqu'au jour où elle reçoit d'inquiétantes menaces. Afin de protéger sa famille, Maria décide de se réfugier chez sa soeur, installée dans la maison où elles ont grandi, sur la côte. Son agresseur anonyme semble bien la connaître et la force à replonger dans de perturbants souvenirs
d'enfance. Un éreintant jeu de cache-cache entre la jeune femme et l'inconnu s'installe alors, poussant peu à peu Maria vers la folie. Parviendra-t-elle à se détacher de son passéoe À garder son sang-froid face à cet ennemi invisibleoe Mené d'une main de maître par la star du thriller néerlandais, Retour vers la côte évoque avec une justesse effrayante ce qu'il advient de chacun de nous lorsque nous sommes confrontés à nos plus sombres angoisses.
7 personnes en parlent

Retour vers la cote de Saskia Noort est un polar comme je les aime. Le style, simple, permet d’être très vite plongé dans l’histoire. Les chapitres défilent et je me suis rendue compte que je tournais les pages avec une extrême rapidité. L’histoire commence pourtant doucement, le suspens s’installe petit à petit. En tant que lectrice, j’aime les ambiances pesantes, les histoires qui, dès le début, semblent complexes et tortueuses. Dans ce livre, j’ai retrouvé ce type d’ambiance. La narratrice, qui n’est autre que la personne dont la vie se trouve chamboulée par des lettres de menaces, est notre seulerepère. On vit donc, en même temps qu’elle, ses doutes et ses angoisses. Lorsqu’elle se remet en question, lorsqu’elle pense devenir folle, on doute nous aussi, en tant que lecteur, de sa santé mentale. J’ai apprécié la manière dont l’auteure nous mène en bateau tout au long du livre. Ce sont ces moments où l’on ne contrôle plus sa lecture, où, en tant que lecteur, on est à la merci de l’auteure, qui me font passer d’excellents moments ! D’un point de vue général, je dirais que l’histoire se tient, concernant la fin, je dirais juste qu’elle ne m’a pas déplu, et ça, c’est vraiment l’essentiel !

seriephile
23/06/13
 

J'ai lu ce livre durant une pause faite sur ma lecture du trône de fer. Ça m'a donc bien paru étrange de finir un livre de 340 pages en quelques jours haha! J'ai eu droit à un contraste énorme entre les styles d'écriture de ces deux livres. J'ai trouvé le style de Noort très fluide et bien fait. Je voyais les pages défiler rapidement. Le narrateur dans ce livre est interne au personnage principal, Maria. On découvre les agissements de son agresseur/corbeau en même temps qu'elle. Tout cela devenant trop lourd à porter pour elle et mettant en danger son foyer, elle décide de fuir chez sa soeur. Le livre est entrecoupé du présent de Maria et des histoires qu'elle nous raconte sur sa vie : ses conquêtes, son enfance, ses enfants etc. Cela coupe la monotonie que pourrait entraîner l'histoire et nous permet d'en apprendre un peu plus sur chaque personnage. Au final, on a sur chaque personne de l'entourage de Maria les mêmes informations qu'elle. On avance donc comme elle, à tâtons dans cette enquête, soupçonant tout le monde. Cependant, quelques fois, Maria m'énervait dans sa manière de réfléchir et d'accuser un potentiel coupable. C'est sûr que dans une situation comme celle-ci on devient un peu paranoïaque, mais j'aurais aimé une autre manière de réfléchir de sa part. Peut être un peu plus poussée. Au niveau du thème de la folie, l'auteur a su répondre à mes attentes. C'est-à-dire, arriver à faire douter son lecteur de la folie de son personnage, de la folie de la personne dont on se sent le plus proche, dont on en confiance. Remettre en question la confiance qu'on a dans un personnage que l'on s'est attaché est pour moi quelque chose de difficile haha! Et l'auteur est bien arrivée à me mettre dans cette sensation de malaise. J'adore! L'idée de folie vient à crescendo, des petits détails jusqu'à ce que nous, lecteurs, on le pense aussi. J'ai également été beaucoup frustrée de voir Maria dans une telle impasse. Frustrée de me dire qu'elle était peut-être psychologiquement saine mais, prise pour folle. J'avais envie d'une manière ou d'une autre d'aller aider cette pauvre femme! Beaucoup d'émotions au niveau des personnages avec ce livre en tout cas! Plus on avance, plus on s'attache à Maria. Bravo à l'auteur, ce n'est pas chose facile que son lecteur se sente aussi impliqué dans l'histoire. L'action dans ce livre est bien découpée. Je ne me suis jamais ennuyée, jamais lassée. L'histoire avance rapidement, même les parties sur la vie de Maria sont très intéressante, car comme je l'ai dit plus haut, on obtient des informations sur chacun. Autre chose que j'ai beaucoup apprécié, c'est les lieux. Ce livre permet d'avoir une petite vision sur ce que sont les Pays-bas. J'aime lire des livres qui nous amène ailleurs que ce que l'on connait. On pourrait être perturbé par le nom des lieux car à part peut être Amsterdam, ça nous est difficilement familier. On peut se sentir un peu perdu. Mais j'ai trouvé que, justement, l'auteur en utilise peu et les faits revenir plusieurs fois dans l'histoire. Au milieu de l'inconnu, on arrive quand même à ressentir cette sensation de familiarité.La mise en place du décor est bien faite. J'avais l'impression tout au long du livre de sentir l'iode me chatouiller le nez! La seule chose qui m'a déçue dans ce livre est que j'avais deviné le coupable avant la fin et que l'enquête ne se développe pas comme je l'aurais souhaitée. J'ai eu l'impression que ça n'allait pas plus que cela en profondeur. C'est un peu dommage. Mais à par cela, c'est un très bon livre, qui se lit rapidement. Un livre qui malgré le thème sent l'été. Un livre qu'on a envie de lire pendant nos vacances sous un arbre ou à la plage! Belle découverte de cet auteur. Je pense lire Petits meurtres entre voisins. Elle m'intrigue! Quelques fois, j'avais l'impression de lire du Higgins Clark. Merci aux éditions Folio et à Livraddict pour la découverte de ce livre qui a su me toucher. Mon blog: http://Ly-lit.blogspot.fr

Lycandra
08/06/13
 

La carrière de chanteuse de Maria est en veille depuis ses maternités. Son compagnon Geert, dépressif et alcoolique, ne s'occupe guère de l'éducation de leurs enfants. Lorsque la jeune femme constate qu'elle est de nouveau enceinte, elle se fait avorter sans même avoir informé Geert de cette grossesse. Il réagit mal lorsqu'il l'apprend et part. De son côté, Maria surmonte d'autant plus mal cette IVG qu'elle reçoit insultes et menaces anonymes lui reprochant son geste "meurtrier".On retrouve dans ce thriller des thèmes récurrents chez Saskia Noort : femmes insouciantes, désir (ou pas) d'enfant qui divise les couples, crises conjugales… Rien de spectaculaire tout d'abord dans cette intrigue, pas d'équipe musclée d'enquêteurs sur les dents, mais un malaise grandissant. Angoisse, doute et paranoïa gagnent le lecteur qui se prend au jeu.Un roman noir facile à lire et captivant, très différent des "productions" récentes d'auteurs de polars. D'où ces questions : intrigue convenue et vieillotte ? Ficelles empruntées à des classiques comme Boileau-Narcejac, Simenon, Highsmith ? La fin m'a fait douter de mon engouement : "Et si c'était niais ?".Une lecture-détente très agréable quoi qu'il en soit.De cette auteur néerlandaise, j'avais beaucoup aimé le troublant 'D'excellents voisins', mais moins 'Petits meurtres entre voisins'.* 4 étoiles pour le plaisir de lecture et 2,5 pour la "richesse" du scénario... j'arrondis à 3 pour la moyenne * Canel

Canel
07/06/13
 

Maria, chanteuse qui tente de percer, a déjà deux enfants et vient de se séparer de son compagnon lui aussi musicien. Maria vient également de subir un avortement dont elle n'a pas parlé à personne sauf à son ex, le père du foetus. Et justement, d'étranges menaces lui parviennent : des cartes postales représentants des bébés, des photos de foetus dans des bocaux, un rat mort dans une boite ... accompagné de menaces écrites concernant sa décision d'avorter... Maria panique et décide d'aller chez se réfugier chez sa soeur, sur la côte, avec ses deux enfants. Qui lui veut du mal au point de brûler sa maison ou de la faire passer pour morte ? Ayant déjà lu et apprécié "Petits meurtres entre voisins" de cette auteure, j'avais très envie de découvrir un autre de ces romans. Lorsque Livraddict et les éditions Gallimard-Folio ont proposé un partenariat sur ce livre, je n'ai pas hésité une seule seconde ! Saskia Noort a la don de faire monter le suspense crescendo, ça commence tout doucement pour finir en beauté ! L'auteure installe un contexte et nous lance sur quelques fausses pistes avant de réellement comprendre le fin mot de l'histoire. J'ai beaucoup aimé y voir un petit côté thriller psychologique, notamment lorsque Maria doute de sa santé mentale ! C'est très bien amené et le lecteur se pose alors plein de questions ! Seul petit bémol que je pourrais émettre, cela concerne la facilité que Maria a de tutoyer tous le monde, même les policiers. On tombe vite dans la familiarité alors qu'elle ne connait pas ou très peu les personnes auxquelles elle s'adresse. ça m'a un peu gêné dans ma lecture, mais rien de bien méchant, rassurez-vous ! C'est un livre qui se lit rapidement, on est vite plongé dans l'histoire. Le contexte se pose de suite et il ne nous reste plus qu'à se laisser envahir par les angoisses de Maria !

lizou59
05/06/13
 

J'ai bien aimé ce roman policier à la limite du "Thriller", car il n'y a pas vraiment d'enquête. Par petites touches l'auteures crée une ambiance, c'était phase nécessaire m'a paru un peu trop lente et puis vers le milieu du roman tout s’accélère. Et là, j'ai compris qui était le harceleur et je râlais de voir notre héroïne-victime se voiler la face. En tant que lectrice c'est une bon et une mauvaise chose... Du coup, je n'ai plus lâché le livre pour voir quand elle allait réagir et si elle allait s'en sortir.Ce qui est intéressant dans ce roman c'est qu'on a l'impression au début que ça pourrait arriver à n'importe qui ... et puis on finit par comprendre cette paranoïa qui s'installe... là où ça ne peut pas arriver à n'importe qui c'est que Maria a des antécédents familiaux qui ne jouent pas en sa faveur bien au contraire...Autre particularité c'est que le thème de la maternité et de l'avortement sont abordés sous un regard de femme.Pour ceux qui aiment la musique nous avons tout un univers musical qui jouent un rôle dans les problèmes de Maria.Une question autour de la mère m'a titillé mais elle n'a pas été abordée ... je ne peux en dire plus sans spoiler... Alors je me dis que ce n'était pas aussi sordide que je l'imaginais.ça reste donc un bon moment de suspens. Une femme dans la tourmente. http://ramettes.canalblog

ramettes
31/05/13
 

Maria vit au rythme de ses envies et des tournées avec son groupe de musique soul à travers les Pays-Bas. Indépendante et libre, elle élève seule ses deux enfants. Jusqu'au jour où elle reçoit d'inquiétantes menaces. Afin de protéger sa famille, Maria décide de se réfugier chez sa sœur, installée dans la maison où elles ont grandi, sur la côte. Son agresseur anonyme semble bien la connaître et la force à replonger dans de perturbants souvenirs d'enfance. Un éreintant jeu de cache-cache entre la jeune femme et l'inconnu s'installe alors, poussant peu à peu Maria vers la folie. Parviendra-t-elle à se détacher de son passé ? À garder son sang-froid face à cet ennemi invisible ?Mené d'une main de maître par la star du thriller néerlandais, Retour vers la Côte évoque avec une justesse effrayante ce qu'il advient de chacun de nous lorsque nous sommes confrontés à nos plus sombres angoisses...De Saskia Noort, j'avais déjà lu Petits Meurtres entre Voisins, un huis-clos féminin angoissant (et pour le moins sexy) que j'avais adoré et dévoré en seulement quelques jours. La reine du polar hollandais m'a de nouveau tenue en haleine avec ce thriller court et nerveux dans lequel j'ai retrouvé tous ses thèmes de prédilection. Mensonges, trahisons, jalousie, rancœurs, malversations, adultère... de toute évidence, Saskia Noort sait ce qui plaît aux lecteurs ! L'analyse psychologique des personnages est fine, intense, la tension palpable et l'intrigue parfaitement menée. Il n'y a rien à redire de ce thriller qui progresse de manière tout à fait intelligente ! Plus le lecteur avance, avec Maria, dans sa quête d'explications, plus ses amis et ses proches semblent se transformer en ennemis ! La situation semble lui échapper totalement au point que l'on finit par douter de sa sincérité et de sa santé mentale. J'ai vraiment beaucoup aimé cette ambiance tendue et stressante !Retour vers la Côte est un roman noir, sombre et suffocant. Les descriptions des dunes mouvantes, de la mer déchaînée et du sable, qui s'insinue partout comme un poison, ajoutent encore à la situation angoissante vécue par Maria. Elles contribuent à son malaise grandissant et entraînent le lecteur à sa suite ! Angoisse, doute, paranoïa, on se laisse facilement prendre au piège de ces paysages inhospitaliers ! Lorsque Maria quitte Amsterdam pour se réfugier dans la maison de son enfance au bord de la Mer du Nord, on comprend vite qu'elle n'y trouvera pas le réconfort qu'elle espère !Bien que la tension soit tout à fait au rendez-vous de ce thriller psychologique ébouriffant, on peut regretter que Saskia Noort n'ait pas su prolonger plus longuement le suspense ! On plus se doute malheureusement trop vite de l'identité de l'agresseur de Maria ! C'est dommage ! Il n'en demeure pas moins que la description du calvaire de Maria et de son obstination à vouloir prouver aux autres (et à elle-même) qu'elle n'est pas folle reste tout à fait captivant !Retour vers la Côte est un livre passionnant, fort, que l'on ne referme pas avant de connaître le dernier mot.

ingridfasquelle
22/05/13
 

Maria , chanteuse dans un groupe élève ses 2 enfants mais quand elle s'aperçoit qu'elle est à nouveau enceinte , elle décide d'avorter car elle ne s'entend plus avec son compagnon , le père de son petit garçon.Apartir de ce moment -là , elle reçoit des lettres anonymes l'accusant d'assassinat ; les policiers négligent ses plaintes même lorsqu'elle reçoit un colis contenant un rat mort . Elle décide alors de se réfugier chez sa soeur pour protéger ses enfants ; cependant , les incidents continuent et elle commence à soupçonner tout son entourage : le père de sa première fille qui a réapparu subitement ; son compagnon qui ne lui pardonne pas l'avortement ; le mari de sa soeur qui s'est volatilisé ; et si elle perdait la tête comme sa mère qui s'est suicidée ?une bonne lecture mais je regrette d'avoir deviné le coupable trop tôt

nelson43
21/04/13
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.33 kg
  • Langage original : NEERLANDAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition