Reves de femmes

MERNISSI, FATIMA

livre reves de femmes
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 04/11/98
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
5,10 €

SYNOPSIS :

« Je suis née en 1940 dans un harem à Fès, ville marocaine du IXe, siècle, située à cinq mille kilomètres à l'ouest de La Mecque, et à mille kilomètres au sud de Madrid, l'une des capitales des féroces chrétiens. » Ainsi commence le récit de Fatima Mernissi, cascades de contes d'une enfance où merveilleux et quotidien se côtoient et s'embrouillent. Habiba, l'illettrée qui récite par coeur Les Mille et Une Nuits, est-elle réelle ou fictive ? Et Tamou, la cavalière rifaine qui surgit du Nord, bardée d'armes et de bijoux ? Et Charna, et la princesse
Boudour ? Qui sait ? L'écrivaine elle-même est incertaine : « C'est un récit sur les frontières, elles bougent par définition ! » Fatima Mernissi est sociologue ( Institut universitaire de recherche scientifique, Université Mohammed V ) à Rabat. Rêves de femmes est son premier récit littéraire. Depuis sa publication en 1994 à New York, sous le titre original de Dreams of Trespass, il a été traduit en dix-neuf langues... Le monde qu'elle nous décrit, dans la Fès des années 40, cette enfance sensuelle et ludique est plus vraie que nature
1 personne en parle

Une phrase de ce récit le résume bien :" Je cisélerai les mots, pour partager le rêve avec les autres et rendre les frontières inutiles ". Fatima Mernissi a ciselé les mots pour décrire la vie dans le harem Marocain d'une famille de Fès, dans les années 1940/1950. Elle montre magnifiquement les conditions de vie des femmes, les couleurs, les parfums, les rites, le poids des traditions, et surtout les rêves des femmes qui tentent, par le rêve, d'abattre les murs que les hommes ont élevés pour les enfermer. Ce n'est pas le harem d'un sultan avec un grand nombre de femmes lascives, attendant le bon vouloir du maître, image d'Epinal du harem dans l'esprit des occidentaux, mais plutôt la vie dans la maison d'une grande famille, ou les hommes, père, oncle de l'enfant narratrice, sont entourés de plusieurs épouses, mères, tantes, grand-mères. Les femmes y sont enfermées et sur la terrasse elles tiennent des conversations, elles commentent leurs conditions, s'affrontent entre générations construisent autour des conteuses des pièces de théâtres, lisent et relisent les contes des Mille et une nuits, font l'éducation des enfants, et rêvent de cinéma, de chansons, de danse, de vie à l'occidentale, de liberté, d'éducation. Il y a des pages très fortes sur l'origine du harem, sur le poids des traditions qui forme autour de ces femmes un harem invisible, sur la vision musulmane des communautés juives et chrétiennes, sur la présence des français colonisateurs. Il y a des pages très belles, sur la vision du ciel depuis la cour carrée, sur les rites de leur vie , la cuisine, la broderie, le hammam, sur la vie dans la médina de Fès, sur la ville de Marrakech, sur les montagnes de l'Atlas. Fatima Mernissi a publié ce livre dans les années 90, depuis elle a continué à écrire sur la condition des femmes dans le monde musulman, son dernier témoignage est paru en 2009.

JoelC17
09/04/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg