Reves de garcons

KASISCHKE, LAURA

livre reves de garcons
EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 12/04/07
LES NOTES :

à partir de
25,35 €

SYNOPSIS :

Elles avaient 17 ans et des corps bronzés et parfaits. Elles avaient prévu une joyeuse escapade par une chaude journée d'été. Elles prévoyaient d'aller se baigner dans un beau lac isolé et de rentrer au camp avant que l'on ait remarqué leur départ. Ce qu'elles n'avaient pas prévu, c'est qu'elles seraient suivies par deux garçons errant dans une gare abandonnée. Combien d'histoires terrifiantes n'ont pas été racontées autour d'un feu de camp entre deux chamallows grillés ?
Voici celle de trois adolescentes à la fin des années soixante-dix, trois pompom girls qui décident de filer en douce de leur camp d'été à bord de la Mustang décapotable de l'une d'elles dans l'espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Cette journée de rêve prend soudain des allures terribles, tout cela parce que Kristy a souri au mauvais moment, au mauvais endroit, aux mauvais garçons.
4 personnes en parlent

A la fin des années 1970, trois pom-pom girls s’échappent le temps d’un après-midi de leur camp de vacances dans l’idée d’aller se baigner au Lac des Amants. Au volant de sa Mustang rouge décapotable, Kristy Sweetland, 17 ans, et à son bord, deux de ses amies. Les jeunes filles respirent l’insouciance et la joie de vivre. Capote baissée, cheveux aux vents et poitrine à l’air, elles causent garçons, déconnent, frétillent… Dans une station service, Kristy a le tort de sourire à deux bouseux "aux allures de craignos" qui décident de suivre la Mustang avec leur break… Et la journée idyllique vire au drame, au bord d’un ravin. "J’ai compris à cet instant que ce qu’on dit est vrai – on peut vraiment sentir le regard d’un garçon posé sur soi." (p. 63)Rêves de garçons débute comme un roman d’adolescence : Laura Kasischke y dépeint avec justesse les troubles de l’adolescence, ses émois, ses ambivalences et ses incertitudes. Elle s’attache aussi à détourner avec une touche de cynisme certains clichés d’une jeunesse américaine dorée fantasmée : si la vie est apparemment merveilleuse pour Kristy et ses deux copines, jeunes filles rangées au quotidien convenable et convenu et à l’avenir souriant, les apparences se craquellent peu à peu. Au fil des pages, le camp de vacances devient un théâtre de cruauté et quelque chose de légèrement à côté de la réalité se glisse entre les lignes, comme un mauvais rêve… et Rêves de garçons devient un livre inquiétant…Au-delà de sa trame, la force de Rêves de garçons tient à la justesse du ton et au rythme narratif qui envoûtent littéralement et nous laisse, jusqu’à la révélation finale, dans l’imminence de la catastrophe.

Kara
01/07/14
 

Amours adolescentes Années 70, trois jolies adolescentes, un camp de vacances d'été, une chaleur étouffante, une forêt, des lacs, de grands espaces, une belle voiture américaine, de mystérieux garçons. Une fois le décor planté, Laura Kasischke sait une fois de plus surprendre le lecteur. L'histoire se déroule lentement en même temps que le suspense va grandissant, dans une Amérique apparement idyllique. Tout se joue dans l'atmosphère très particulière de ce roman, on s'attend à tout moment au pire. Et quand le pire arrive, on est un peu dérouté par la réaction des personnages. En lisant Laura Kasischke, on bascule de façon extraordinaire d'un monde lisse et propre dans un monde où tout se fissure et s'écroule.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Insouciante jeunesse Au premier abord, un roman d’adolescentes, blondes, minces et amoureuses à qui tout semble réussir. Puis on est rapidement fasciné par le portrait psychologique du personnage principal Kristy, brillante pom-pom girl, dont émane une certaine froideur. Quelques secondes de séduction et tout va basculer. Une histoire oppressante qui, sous une légèreté apparente, interroge en fait sur des thèmes sensibles tels que les hasards de la vie, le destin et la mort. En s’attaquant à la nature nationaliste de l’Amérique des années 70, à cette jeunesse dorée et à tous les préjugés qui s’y rattachent, Laura Kasischke, dans une écriture réservée, austère parvient à nous tenir en haleine du début à la fin.

Amours adolescentes Années 70, trois jolies adolescentes, un camp de vacances d'été, une chaleur étouffante, une forêt, des lacs, de grands espaces, une belle voiture américaine, de mystérieux garçons. Une fois le décor planté, Laura Kasischke sait une fois de plus surprendre le lecteur. L'histoire se déroule lentement en même temps que le suspense va grandissant, dans une Amérique apparement idyllique. Tout se joue dans l'atmosphère très particulière de ce roman, on s'attend à tout moment au pire. Et quand le pire arrive, on est un peu dérouté par la réaction des personnages. En lisant Laura Kasischke, on bascule de façon extraordinaire d'un monde lisse et propre dans un monde où tout se fissure et s'écroule.

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.21 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : CELINE LEROY