Philosophie 87

COLLECTIF

livre philosophie 87
EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 09/09/05
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
10,00 €

SYNOPSIS :

Ce numéro s'ouvre sur la traduction, par A. Larivée, d'un article de Rickert intitulé « Psychologie des visions du monde et philosophie des valeurs », consacré à une analyse critique, voire polémique, de la Psychologie des visions du monde de Jaspers. L'enjeu en est cependant plus vaste : au-delà de Jaspers, c'est toute la Lebensphilosophie issue de l'influence conjointe de Nietzsche et Dilthey qui est visée, en tant que courant qui oppose aux exigences intellectualistes de la connaissance théorétique et de l'esprit de système la nécessité de l'évaluation a-théorétique et du prophétisme normatif, ainsi qu'un pragmatisme vital ancrant la production des valeurs dans les exigences propres à la vie. Rickert se livre à une défense du théoréticisme, de la recherche de l'a priori et de la volonté de systématisation. A. Dewalque présente ensuite, dans « L'ontologie critique de Rickert », une analyse centrée sur l'ouvrage de 1930 La logique du prédicat. Il montre comment l'ontologie universelle projetée par Rickert, irréductible à la théorie de la valeur de Lotze et à la théorie de la connaissance kantienne, s'oppose aux ontologies respectives de Hartmann et Heidegger : ne se limitant à aucun domaine particulier de l'étant - sensible ou suprasensible -, elle doit embrasser l'étant en totalité et, à cet effet, aller au-delà de l'intuition donatrice et former des concepts discursifs. L'auteur montre comment cette ontologie procède au fil conducteur d'une analyse logique des propositions prédicatives pour distinguer les différents sens de l'être,
et s'édifie ainsi sur un fondement critique et méta-logique ; c'est contre Heidegger qu'est dirigée la thèse de l'impossibilité d'arracher l'ontologie au primat de la logique. Dans « L'écriture de l'histoire philosophique », G. Rockhill s'attache à cerner, chez Levinas, la tentative de repenser l'histoire de la philosophie à partir d'une critique de la pensée du Même qui inféode les diverses figures à une problématique unitaire, et du projet d'une « eschatologie de la paix messianique » qui reconnaisse l'altérité foncière de ces figures sans les intégrer à une totalité conceptuelle. G. Rockhill tente de caractériser, à partir du visage et du dédire, ce concept de l'Autre ou de l'altérité absolue censée soustraire l'histoire de la philosophie à l'« impérialisme du Même », tout en exprimant une réserve critique quant à l'atteinte de cet objectif par Levinas. Enfin, dans « La pensée sans lien », P. Gillot s'efforce de mettre en lumière une convergence - peu immédiate - entre la critique spinoziste de la res cogitans cartésienne et la critique wittgensteinienne de la thèse classique de l'intériorité. Par-delà l'hétérogénéité des contextes et des styles philosophiques, elle trace un parallèle entre les deux pensées, qui se rejoignent dans la thèse d'une pensée non substantielle et dépourvue de lieu (extra- autant qu'intra-psychique), le refus du dualisme métaphysique, la critique de la conception « picturale » de la compréhension, et la tentative de généalogie critique de la représentation de l'intériorité subjective.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition