Xxi n2 les nouveaux visages de l'economie

COLLECTIF

livre xxi n2 les nouveaux visages de l'economie
EDITEUR : XXI
DATE DE PARUTION : 17/04/08
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
15,50 €

SYNOPSIS :

Combler un manque. L'écume de l'actualité au jour le jour est disponible partout, gratuitement à tout moment et sous toutes les formes. Mais la curiosité des lecteurs, leur besoin de compréhension n'est pas satisfait. Le mensuel américain Atlantic Monthly a étudié en décembre dernier les fonctions « articles les plus envoyés », disponibles sur les sites des grands quotidiens. Résultat : « Les lecteurs plébiscitent les articles qui offrent une plus value, quelque chose qui n'est pas disponible ailleurs. Ils apprécient une enquête en profondeur, un récit prenant, un point de vue décalé qui, même dans la blogosphère (voire particulièrement dans la blogosphère), ne se trouve qu'au compte-goutte. Ce sont des articles bien écrits, sur des histoires fortes, personnelles, lues nulle part et qui surprennent les lecteurs ».XXI répond à cette aspiration. Parier sur le grand format. Les anglo-saxons appellent le « narrative writing », ce journalisme de récit, qui prend le temps d'aller voir et qui emporte le lecteur dans la lecture. En 1979, le jeune Bill Bufford a repris une antique revue universitaire anglaise, Granta, qui tirait à 1.800 ex. Il sentait que les lignes du monde étaient en train de bouger. Il a envoyé des journalistes et des écrivains dans les usines ou les banlieues de Margaret Thatcher, en Chine, au Venezuela ou en Roumanie. Les ventes se sont envolées. Et de ce creuset sont sortis Salman Rushdie, Hanif Kureishi et tant d'autres. Après le 11 septembre 2001, le mensuel Vanity fair, a opéré une révolution
similaire : il compte désormais plus de correspondants de guerre que de chroniqueurs de mode. Les exemples étrangers de « narrative writing » sont nombreux, depuis The New Yorker jusqu'aux quotidiens espagnols El Pais et El Mundo. Rassembler les genres. XXI rassemble des auteurs qui veulent se confronter au réel, quel que soit leur mode d'expression. Le talent n'a pas de passeport. Les lignes de frontière ont explosé entre le roman, la bande dessinée, le polar, la photographie, le documentaire et le journalisme. Persépolis est une BD autobiographique, devenue un film d'animation qui a permis à des millions de gens de comprendre la révolution iranienne. Michaël Moore a obtenu la Palme d'or à Cannes pour son documentaire sur Georges W. Bush. La trilogie policière Millénium dont le succès submerge l'Europe raconte l'aventure d'un mensuel indépendant en Suède qui lutte contre la délinquance financière et de l'extrême droite. De grands dessinateurs de BD comme Jean-Philippe Stassen, Jacques Ferrandez, Joe Sacco sont de l'aventure de XXI, tout comme des romanciers à l'image d'Emmanuel Carrère, d'anciens journalistes devenus écrivains comme Sorj Chalandon, Denis Robert ou Jean Rolin, des freelances comme Judith Perrignon, Armelle Vincent ou Maria Malagardis des signatures de quotidiens comme Jean-Pierre Perrin, Laure Mandeville, Philippe Lançon ou Colette Braeckman, des photo reporters comme Carl de Keyzer de Magnum. Le seul impératif est d'aller sur place, prendre le temps, rendre compte, en captivant le lecteur.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 29.70 cm
  • Largeur : 20.00 cm
  • Poids : 0.66 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition