Rituel

HAYDER, MO

EDITEUR : PRESSES DE LA CITE
DATE DE PARUTION : 05/06/08
LES NOTES :

à partir de
12,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans le port de Bristol, le sergent " Flea " Marley, plongeuse de la police, récupère une main humaine, tranchée net. L'autopsie de cette découverte macabre entraîne un constat terrifiant : l'amputation a eu lieu alors que la victime était encore en vie. Flea en fait part à Jack
Caffery, commissaire de la brigade criminelle récemment muté de Londres. Tous deux se lancent à corps perdu dans l'enquête, au risque de réveiller leurs propres démons. Le retour du héros de Birdman dans une hallucinante plongée en eaux troubles. Dévastateur et éblouissant.
8 personnes en parlent

Le commissaire Jack Caffery a quitté Londres et sa maison familiale qui lui rappelait tant de mauvais souvenirs (disparition d’Ewan). Il se retrouve à Bristol, mais est-ce vraiment un hasard ? Que cherche-t-il précisément dans cette ville ?Dans la brigade de la police locale, nous faisons connaissance avec le sergent "Flea", chef plongeuse. Tout comme Caffery, Flea est envahie par ses soucis personnels : la mort de ses parents lors d’une plongée, et son frère qu’elle se fait une mission d’assumer et de protéger au-delà du raisonnable…Appelée pour effectuer une plongée pour la police, Flea remonte à la surface une main tranchée nette. Puis vient la découverte de la seconde main, enterrée dans l’arrière cours d’un restaurant, propriété d’un africain. Des junkies commencent à disparaître et une serveuse est victime d’une apparition plus qu’inquiétante : la magie noire et les rituels ne sont pas loin…Toujours un bonheur de retrouver Mo Hayder et Jack Caffery. D’autant plus que "l’homme du soir", le précédent tome de la série, m’avait bien perturbée, trop loin dans le supportable. Là, c’est toujours glauque soyons honnête, mais on retourne dans un récit disons plus soutenable.J’ai aimé la construction du roman : le parcours des mains en quelque sorte. Avec des flashbacks, du présent, ça nous tient en haleine.On retrouve le personnage mystérieux du Marcheur, mais contrairement à "Birdman" ou "l’Homme du soir" où il n’apparaissait qu’au détour d’un chapitre, dans ce roman-ci on fait beaucoup plus sa connaissance et on sent déjà qu’une intrigue va se profiler entre lui et Jack. Ce personnage est réellement intriguant, tantôt attachant, tantôt flippant : le récit de sa sentence infligée au bourreau de sa fille fait un froid polaire dans le dos.J’ai aussi aimé le sombre Kayser, meilleur ami du père défunt de Flea, et j’espère qu’on le retrouvera dans les tomes suivants car je pense que cet homme cache beaucoup de choses.Un bon Mo Hayder, un plaisir de retrouver une lecture fluide et pleine de suspense, vivement Skin. (Août 2013)

petitepelerine
10/10/13
 

Quelle déception! Voilà ce que je ressens après la lecture de Rituel de Mo Hayder! Le début de ce thriller est prenant et prometteur. On sent qu’une enquête palpitante peut être menée suite à la découverte de deux mains tranchées. Mais,très vite, le récit se concentre sur la vie personnelle des deux enquêteurs : Fléa et Caffery. Certes, c’est en rapport avec le dénouement de l’enquête mais le rythme en pâtit et l’enquête devient beaucoup moins passionnante. Certains passages sont inutiles et sont juste là pour montrer que les personnages sont abîmés par la vie. Par exemple, les chapitres sur les rencontres de Caffery et du Marcheur ou celui avec le frère de Fléa, Thom, n’apportent rien à l’histoire. Le sujet des rituels africains n’est pas assez exploré alors que c’est au centre de l’enquête!!De plus, malgré la surenchére des détails tragiques de la vie des personnages, on n’arrive pas avoir de l’empathie pour eux : on ne s’attache pas à eux et ce qui leur arrive à du mal à toucher la sensibilité du lecteur.En résumé, Rituel est une vraie déception malgré la très bonne réputation dans le monde du thriller de Mo Hayder.

AlteaAitana
18/09/12
 

J’ai eu du plaisir dans la première moitié de ce livre, jusqu’à ce que je me rende compte qu’il ne se passait rien.Pire… qu’il ne se passerait rien !Le livre refermé, une seule question : « 500 pages pour quoi faire ? »

isabelleisapure
07/05/14
 

Bristol, ouest de l'Angleterre, Flea Marley, plongeuse de la police remonte à la surface une main humaine, tranchée net. Quelques recherches menées conjointement avec l'inspecteur Jack Caffery, fraîchement muté de Londres, leur permettent de découvrir la seconde main. Les deux policiers recherchent alors activement le reste du corps.Jack Caffery, à sa demande arrive à Bristol ; il est toujours en proie à ses démons - l'enlèvement et le meurtre de son frère par un pédophile, trente années auparavant qui a entraîné un sentiment de culpabilité et une soif de vengeance violente envers tous les pédophiles. Flea Marley se sent elle aussi coupable de la mort de ses parents, lors d'une plongée extrême. Eux deux forment une équipe qui va découvrir, parfois avec horreur, les rituels de certains pays d'Afrique, la sorcellerie, et les croyances importées en Angleterre.Autant j'ai bien aimé le premier livre des aventures de Caffery -Birdman- autant là, je me suis ennuyé et j'ai même parfois souri, tellement les ficelles sont grosses. Ces deux enquêteurs, chacun autoproclamé coupable de la disparition de proches, pétris de doutes, de questionnenements sont très -trop- archétypaux. Un flic abîmé par la vie et ne vivant que par son travail, ce n'est déjà pas très original, mais ça peut passer ; deux flics de ce genre, qui enquêtent sur la même affaire, ça fait un peu "too much". Si vous ajoutez à cela une histoire confuse, peu crédible, vous avez un polar vraiment très moyen. Pas infréquentable, mais loin d'être inoubliable. Moi qui me faisais une joie de retrouver Jack Caffery, me voilà follement déçu. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Avec Rituel, Mo Hayder décide d'emmener nos deux inspecteurs, Jack et Flea, sur les traces des sortilèges et de la magie africaine. Sans cette main découverte à Bristol, les deux acolytes ne se seraient peut-être jamais rencontrés. C'est au cours d'une de ses séances de plongé que Flea Marley découvre le reste humain, et c'est la mutation à Londres de Jack qui le fait de retrouver sur le chemin de cette enquête qui va les mener dans les bas fond de la ville de Bristol.

seriephile
25/10/11
 

Une impression pour le moins mitigée et des sentiments partagés difficiles à appréhender. Le mélange entre la vie des deux "héros" et l'enquête manque d'équilibre, celle-ci sert de prétexte à Mo Hayder pour explorer la part obscur de ses personnages. Chacun a ses démons, ses croyances, on a vraiment du mal parfois à trouver un quelconque lien qui pourrait nous permettre d'unir les différents passages du livre.J'avouerai également que je n'ai pas tellement accroché au processus littéraire qu'elle met en place et d'ailleurs, il y certains passages et personnages (notamment le marcheur -qui semble avoir été créé dans le seul but de nous emmené dans le fond de l'âme des enquêteurs-) dont j'ai encore maintenant, une fois ma lecture terminé du mal à percevoir leur intérêts au sein du livre.Elle traite l'horreur avec un détachement révoltant, le texte est noir, très noir, un peu morbide, ce qui semble être l'un de ses traits caractéristique.Bon relativisons, c'est tout de même un excellent roman policier qui faute de vous tenir en haleine se laisse lire d'une traite.

Lacazavent
13/10/11
 

A voir le joli minois de Mo Hayder, on n’imagine pas un instant qu’elle puisse écrire des histoires aussi noires. Et pourtant…Même si ce n’est pas le polar du siècle, même s’il peut parfois y avoir quelques longueurs, j’ai passé un bon moment de lecture avec Fléa et Caffery. Tous deux ont bien du souci avec leurs « valises « personnelles à porter ; valises qui vont largement interférer dans le déroulement de l’enquête, dont le point de départ sera la découverte d’une main humaine…L’auteur emporte son lecteur aux confins des pratiques, un peu spéciales, d’une Afrique que l’on connait mal. Ajoutons y le milieu de la drogue, des gens un peu marginaux…et cela fera un roman noir, très noir, plaisant à lire, avec juste ce qu’il faut de retour arrière pour ne pas perdre le lecteur.Le langage est parfois plus que familier… je dirais assez démonstratif dans les pratiques culturelles. Les chapitres sont courts, l’écriture est dynamique, et rend donc la lecture aisée et rapide.

mimipinson
13/05/11
 

Polar très agréable à lire. Ambiance noire et corsée.Mo Hayder prouve une nouvelle fois son talent et s'attache également à brosser le portrait de ses héros tourmentés Flea Marley et Jack Caffery.

Ninie
17/09/09
 
  • Auteur : HAYDER, MO
  • Éditeur : PRESSES DE LA CITE
  • ISBN : 9782258077065
  • Date de parution : 05/06/08
  • Nombre de pages : 415
  • Rayons : Policier / SF, Policier

Format

  • Hauteur : 22.70 cm
  • Largeur : 14.30 cm
  • Poids : 0.46 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition