Roger stephane

LIENHARDT-PHILIPPONN

EDITEUR : GRASSET ET FASQUELLE
DATE DE PARUTION : 20/10/04
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
16,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Roger Stéphane (1917-1994) a été une figure de premier plan de la vie littéraire et journalistique française. Né Roger Worms, d'une riche famille de la bourgeoisie juive, ce jeune homme frivole qui admire Jean Cocteau plonge dans le milieu littéraire et fait la connaissance de plusieurs des grands écrivains de l'époque, dont deux auront une influence essentielle sur lui : André Gide et Roger Martin du Gard, qui le font pencher dans le sens de la " réflexion engagée ". Devenu résistant pendant la guerre, Roger Stéphane est emprisonné deux fois et s'évade deux fois. A la Libération de Paris, sur un conseil de Jean Cocteau, il va libérer l'Hôtel de Ville et, transformé en capitaine de vingt-cinq ans, prend un repos bien mérité au Ritz. Peu après, il publie ses carnets de guerre, dont le passionnant Chaque homme est lié au monde (nouveauté Cahiers rouges). Devenu journaliste, Roger Stéphane fonde France Observateur en 1954, l'ancêtre de l'actuel Nouvel Observateur, en compagnie de Gilles Martinet et de Claude Bourdet. Cela ne lui fait pas oublier ses activités d'écrivain, puisqu'il publie un de ses livres essentiels, Portrait de l'aventurier, sur André
Malraux, Ernst von Salomon et T.E Lawrence. Il s'engage dans des combats politiques, notamment en faveur de l'indépendance de la Tunisie. Esprit généreux et enthousiaste, Stéphane a aussi été un " passeur " d'écrivains dans le grand public. Il n'a jamais cessé de s'intéresser à la jeune littérature, devenant par exemple l'ami du jeune Daniel Rondeau. Esprit curieux et passionné, il devient un des pionniers de la télévision. A l'ORTF, il produit des émissions essentielles sur Proust, Cocteau, Malraux. Roger Stéphane s'est en effet rapproché du gaullisme, et son amitié avec Malraux le conduira à publier l'un des meilleurs livres sur celui-ci : André Malraux, entretiens et précisions. A la fin de sa vie, endetté, fatigué, seul, la plupart de ses amis étant morts, Roger Stéphane organise son suicide d'une façon stoïcienne en écrivant à ses amis : " J'écrivais tout à l'heure que rien n'est plus ridicule qu'un suicide sans essai ajourné Je me trompais : un suicide manqué est encore plus ridicule. Mais je prends toutes les précautions : absorption de deux flacons de Dijitaline, plus un révolver, si besoin. Je vous embrasse tous. R. Stéphane. "
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 1.21 kg