Sabots suedois

MARTIN, JEAN-PIERRE

livre sabots suedois
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 10/03/04
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
19,00 €

SYNOPSIS :

Jean-Pierre Martin a publié des récits, dont Le Laminoir (Champvallon) et des essais sur Henri Michaux et Céline. Professeur de littérature française comparée à l'université de Lyon-II, il est l'auteur d'une biographie d'Henri Michaux, très remarquée (Gallimard). Sous la forme parodique de sept « leçons », un ancien « baba » des années 70 s'adresse à des élèves d'une école de commerce, en 2003. Il évoque d'abord les rêves régressifs de l'homo baba nostalgicus ruralis qui vibrait en voyant un toit de chaume ou un four à pain. Il croyait retrouver un âge d'or d'avant la technique. Lui-même, avant de se prendre pour Robinson, avait passé quatre ans en usine, à Sud-Aviation ou aux Chantiers atlantiques. En désespoir de cause, après un séjour à Paris, il avait acheté un hameau perdu d'Auvergne, à Maziaux, près de Mezenc. Il rejoignait ainsi d'autres babas, frivoles,
jouisseurs, chaleureux. Mais comment survivre ? Entre en scène la baba faber habilis dont le conférencier est l'un des plus actifs représentants. Il se lance dans la fabrication et le commerce d'un objet utile, le « sabot suédois ». Dans son atelier, il en fabrique des centaines, avec du bois et du caoutchouc. Ensuite, il les vend dans toute la région. En moyenne, il a fait six marchés par semaine. Et il en a vécu, devenu un baba mercator, connaissant les meilleurs emplacements, évaluant le client potentiel. En l'écoutant (en le lisant), vous saurez tout sur le légendaire et dérisoire sabot suédois. Il cristallisa une utopie, une fantaisie passagère. Puis le vent de l'histoire tourna. On passa soudain de l'ère baba à l'ère punk. Plus de futur. Le conférencier est retourné en ville. Il a repris ses études, est devenu enseignant. Sans nostalgie mais non sans humour.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.29 kg