livre salammbo
EDITEUR : ADULT PBS
DATE DE PARUTION : 11/07/00
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
16,39 €

SYNOPSIS :

Après la première guerre punique, Carthage est ruinée et ne peut plus payer ses mercenaires, qui décident de se révolter. Au milieu des désordres et des massacres, Salammbô, la fille du suffète Hamilcar,
s'éprend de Mâtho, le chef des rebelles... Entre romantisme et symbolisme, Flaubert fait surgir le mirage d'une cité disparue, d'un Orient barbare et rutilant, qui fascinera des générations de lecteurs.
3 personnes en parlent

De ce roman, je retiens deux choses : Les descriptions très fournies, parfois complexes, mais presques toujours très bénéfiques à la compréhension de l’histoire. Et la violence qui se dégage des scènes de guerre.Dans un roman, les descriptions qui n’en finissent pas et s’étalent sur des pages et des pages, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. A quelques exceptions près (au hasard, Le Seigneur des anneaux). Et peut-être aussi Salammbô. Car curieusement, ces longues pages où Flaubert nous raconte par le menu la situation historique de Carthage, où il nous narre avec force détails ce combat qui oppose Carthage aux mercenaires guidés par Mathô, ne m’ont pas paru ennuyeuses, bien au contraire. Il est question de guerre, et Flaubert nous la décrit à travers des scènes cruelles, violentes qui prennent encore plus de poids grâce à une écriture que j’ai trouvée très poétique.Et en plein dans cette tourmente, vient se greffer une histoire idyllique entre deux personnes : Mathô, le chef des mercenaires, et Salammbô, la fille d’Hamilcar, le suffète de Carthage. S’il est vrai que leur relation a quelque chose de très envoûtant, ce n’est toutefois pas ce qui a retenu le plus mon attention à la lecture de ce roman.Et dans l’ensemble, est-ce que j’ai aimé ou pas ?Et bien, oui. Mais un petit oui ! Car si j’ai apprécié les descriptions exotiques qui nous plongent dans ce Carthage d’antant, il faut bien admettre que plusieurs fois j’ai eu envie de sauter quelques pages afin de revenir dans l’action même du livre. Mais je retiens aussi les scènes de batailles narrées de façons épiques et très réalistes. Des scènes que l’ont s’imaginerait aisément imprimées sur une pellicule de film. Et c’est pour moi le point fort de ce roman.En conclusion, j’ai trouvé Salammbô plus intéressant que Madame Bovary, mais pour autant, il ne fera pas parti de mes classiques préférés.

Nelcie
17/12/13
 

Le style de Gustave Flaubert se fait flamboyant pour nous mener dans l'univers riche de Carthage, et des guerres qui l'opposèrent aux Barbares. L'histoire croisée de Salammbô, fille du suffète de Carthage Hamilcar, et de Mathô, chef des rebelles. Un Roméo et Juliette plus cruel, plus fort, plus violent. Une merveille.

Arfirith
24/08/12
 

Ce roman est un formidable livre d'images qui nous plongent au coeur des batailles qui opposèrent Carthage aux Barbares.Flaubert a écrit là une oeuvre flamboyante, débordante de sang et de hargne, qui pourrait aujourd'hui passer pour de la fantasy.L'histoire de Salammbô, jeune vierge attachée au culte de Tanit, qui devra aller dans le camp ennemi pour récupérer le voile sacré, cette histoire donc n'occupe qu'une part assez minime du roman, qui est essentiellement consacré à la description des moeurs et faits d'arme, véritable épopée hallucinante qui souligne le caractère violent de l'époque.Je conseillerai au lecteur curieux de jeter un oeil sur l'adaptation très personnelle de Philippe Druillet. Maltese

Maltese
27/10/09
 

Format

  • Hauteur : 20.10 cm
  • Largeur : 13.30 cm
  • Poids : 0.21 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition