livre salina
EDITEUR : MAGNARD
DATE DE PARUTION : 22/06/09
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
5,20 €

SYNOPSIS :

Après le succès considérable des nouvelles de Laurent Gaudé publiées dans la collection C&C en 2008 (20 000 exemplaires vendus !), une nouvelle facette de cet auteur, avec une tragédie, dans une Afrique mythique, sur le thème de la vengeance et du pardon. Cette pièce de théâtre, dont les thèmes
et le style sont proches de ceux de son roman La Mort du roi Tsongor (prix Goncourt des lycéens), est inédite en poche et permet une riche exploitation pédagogique pour les classes de lycées. Elle est suivie d'une interview exclusive croisée de Laurent Gaudé et du metteur en scène de la pièce.
2 personnes en parlent

Salina est une pièce de Laurent Gaudé écrite en 2003: Salina aime Kano, mais c’est à son frère Saro que le clan Djimba va la marier. Salina tente par tous les moyens d’imposer son avis. Personne ne l’écoutera.Elle va renier le fils qui lui est né des étreintes forcées avec Saro. Puis à l’issue d’une bataille de la ville avec des assaillants étrangers, des barbares à cheval, Salina laisse Saro mourir de ses blessures. Salina poursuit sa vie de vengeance en armant son fils, Kwane N’Krumba. Celui-ci, voulant venger sa mère humiliée va tuer un à un les hommes tant haïs. Puis c'est le temps des larmes:La colère et la vengeance de Salina s’épuisent peu à peu. Salina est un conte africain merveilleux porté par l'écriture et le souffle épique de Laurent Gaudé qui rend universel les aventures de Salina, symbolisant toutes les femmes que l'on marie contre leur avis, leur désir.

dvan
12/01/13
 

Si vous avez lu La mort du roi Tsongor (si vous ne l’avez pas lu, précipitez-vous !), vous retrouverez cette ambiance si particulière, mélange de conte et d’Afrique bien réelle. Ajoutez à cela un zeste de tragédie racinienne et vous avez Salina. Un petit bijou de texte de théâtre, qu’il faut déguster lentement pour en apprécier toute la substance, la teneur profonde.Salina est jeune et belle. Enfant de sel, elle a été recueillie par la tribu et adoptée par le clan Djimba. Mais Salina aime Kano, alors que le chef du clan la destine à Saro, son frère ainé. Elle doit se contraindre à se mariage sous peine d’être chassée, et subit la brutalité de ce mari qui ne l’aime pas mais voulait juste la posséder. Humiliée sans cesse, elle est bien malheureuse, mais soumise. Mais pour autant, n’oublie pas son amour… Quand enfin meurt le mari, elle est persuadée que le bonheur accourra. Las ! Les cœurs sont aigris, peut-être trop échauffés par ce soleil d’Afrique implacable et devenus secs : n’y trouvent place que la haine, la rage et le désir de vengeance… La douce Salina se transforme en être de maléfices, incarne le mal. Trouvera-t-elle l’apaisement dans le désert et avec le temps ?Ce texte est d’une beauté à couper le souffle, dans sa simplicité. On a l’impression de lire une tragédie classique, dont il a les ressorts, avec en plus ce monde africain de contes et légendes assez prenant par son ambiance.Une pièce à lire et à voir ! Liliba

liliba
04/12/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.15 kg